Rueben Randle signe chez les Eagles

Randle a réalisé ses meilleurs matchs contre les Eagles: 30 rec, 493 yards et 5 TD

Après Steve Smith et Kenny Phillips, voilà que Rueben Randle décide prendre son baluchon pour aller chercher meilleure fortune du côté des Philadelphia Eagles.

Randle a signé un contrat de 1 an pour 1.025 M$ avec des primes de résultat qui lui donnent la possibilité de gagner environ 3 M$ en 2016.

En lisant la news hier à chaud, je me disais qu’on faisait une bêtise en laissant Randle filer pour si peu car on aurait quand même bien besoin de son aide pour compléter Odell Beckham Jr. et sachant qu’il y a beaucoup d’incertitudes concernant Victor Cruz.

Puis comme la nuit porte conseil, j’ai revu ma position.

Lire la suite

Le siège de Jerry Reese commencerait-il à chauffer? – 2e partie

Crédit photo: Bleacher Report

Après avoir fait le bilan de Jerry Reese à la draft, tournons nous vers la free agency et la gestion des contrats.

Avant de succéder à Ernie Accorsi, Reese avait le titre de Director of Pro Personel. Autrement dit, il était en charge de signer de nouveaux joueurs trouvés via la free agency et gérer les contrats des joueurs déjà dans l’équipe. Je ne saurais vous dire si il jouait un rôle dans la conclusion des échanges sous Accorsi mais depuis qu’il est GM, c’est lui qui les valide. Si je prends la peine de vous dire tout ça c’est pour montrer qu’en matière de free agency et contrat, Reese a de l’expérience et sait y faire.

Faisons d’abord le bilan de la free agency avant d’évaluer la gestion des contrats.

LA FREE AGENCY

Depuis qu’il est GM, Reese n’a jamais été du genre à faire beaucoup de bruit en free agency. Contrairement à d’autres équipes, le front office des Gmen reste à l’écart des surenchères que font certaines équipes pour des gros noms du marché des unrestricted free agent. Au contraire, Reese privilégie généralement des joueurs second rang en terme de valeur de free agency.

Mais est ce que cette stratégie a été payante au cours des années ? Car si se tenir à l’écart des grands noms permet de faire des économies et de signer plus de joueurs moins chers, ce choix réduit également les chances de renforcer l’effectif avec un joueur talentueux.

Lire la suite

Le siège de Jerry Reese commencerait-il à chauffer? – 1e partie

Alors que les Giants encore une fois perdu la tête d’une division pourtant pas difficile à tenir, beaucoup se demandent d’où vient le problème. Les Giants ne sont pas allés en playoffs une seule fois depuis leur dernier Super Bowl qui date de 2011.

Après avoir viré des joueurs et des coaches, l’attention se tourne naturellement vers Jerry Reese, le general manager. Mais est ce justifier? Reese est il si catastrophique pour qu’on décide de le débarquer en cas d’une nouvelle saison sans playoffs?

Regardons les différents domaines d’intervention de Reese et faisons le bilan de son action jusqu’à aujourd’hui. Comme cette analyse est assez, elle sera divisée en 4 parties:

  1. La draft
  2. La free agency et les contrats
  3. Les échanges et la gestion des crises
  4. Le verdict

Lire la suite

3 ans plus tard, il est temps d’évaluer la classe 2012

… et aussi la classe 2011!

Oui, parce que je me suis rendu compte que cela n’a pas été fait. Je ne peux même pas compter sur Rookie_BzH pour me rappeler qu’il fallait s’en occuper. Les jeunes ne sont vraiment plus fiables… ^^

Blague à part, voici l’analyse de la draft 2012:

De gauche à droite: Devant: Brandon Mosley, Adrien Robinson, Matt McCants, Markus Kuhn / Derrière: Jerry Reese, David Wilson, Rueben Randle, Jayron Hosley, Tom Coughlin

1e tour (32e choix) – RB David Wilson, Virginia Tech: C- / Incomplet

Avant cette draft, j’avais dit que je serais mitigé si les Giants draftaient un autre RB que Trent Richardson dans le premier tour. Finalement le choix de Gmen se porta sur Wilson après que le Bucs aient tradé up pour récupérer Doug Martin avec le 31e choix.
Wilson a montré très tôt qu’il avait les qualités d’un playmaker et une vitesse incroyable mais il aura suffit d’un fumble lors de son premier match pour que toute sa carrière soit marquée. Les Giants ont été trop sévères avec ce joueur pourtant électrique. Les problèmes de fumble étaient aussi de retour en 2013 et avec ça s’est rajoutée une blessure grave au cou. Finalement, Wilson dû raccrocher ses crampons prématurément pour ne pas risquer de se retrouver paralysé.
Finalement, on ne saura jamais si Wilson aurait réglé un jour ses problèmes de fumble ou pas. Si Tiki Barber et Ahmad Bradshaw ont pu régler ce problème alors Wilson en était aussi capable. Cependant, il avait aussi de gros soucis en pass protection ce qui fait tout de même beaucoup de lacunes pour un 1st round pick.

2e tour (63e choix) – WR Rueben Randle, LSU: B-

Lors de la draft de 2012, beaucoup d’experts pensaient qu’il serait sélectionné en fin de premier tour ou début de second tour alors quand les Giants l’ont vu toujours disponible en fin de second tour, ils n’en croyaient pas leurs yeux.
Si le talent est là, la régularité ne l’est pas. Dès sa 1e année, Randle se faisait critiquer ouvertement pour son manque de sérieux à l’entraînement. Cela se ressent dans son jeu: un coup Randle peut être inarrêtable mais le coup d’après, il sera complètement invisible.
Sur la saison 2014, Randle a eu plus de temps de jeu avec le départ d’Hakeem Nicks et la blessure de Victor Cruz. Cependant il n’en a pas vraiment profité. Si sur toute la saison il réalise une belle prestation (71 réceptions, 938 yards et 3 TD), il n’a eu en réalité que 7 matchs productifs.
Randle a les moyens de devenir une star si il le veut mais pour le moment on attend encore.

3e tour (94e choix) – CB Jayron Hosley, Virginia Tech: F

Je pense que Rookie_BzH pourrait écrire un roman pour justifier cette note. Il trouverait même le moyen de dire que la note est trop généreuse.
Pour ma part, je dirais qu’Hosley a eu quelques rares bonnes actions, mais alors vraiment rares. Le reste du temps, ce jeune joueur a été plus souvent source de frustration que de joie. Il n’est tout simplement pas au niveau auquel on l’attendait et en plus il trouve le moyen de se faire suspendre en 2014.
Bref, un bust!

4e tour (127e choix) – TE Adrien Robinson, Cincinnati: F

Un autre bust de cette draft et un bien beau. Jerry Reese annonçait fièrement que Robinson était le JPP des TE, et bien on attend encore de voir cette soi-disant bête athlétique terrifier les défenses adverses.
Robinson ne sert à rien. C’est aussi simple que ça. Ses stats le prouvent: en 3 ans, 19 matchs joués, 1 titularisation et 5 réceptions pour 50 yards et 1 TD… D’ailleurs toutes ses réceptions se répartissent sur 5 matchs.
Alors ça ne veut pas forcément dire qu’il n’a rien foutu pendant les autres matchs car il faut reconnaître que c’est un bon bloqueur. Mais quand même, un 4e tour pour juste un bon blocking TE, ça fait cher. On aurait mieux fait de garder Bear Pascoe.

5e tour (131e choix) – OT Brandon Mosley, Auburn: D

A partir du 5e tour, Reese se permet toujours plus de liberté et de folie en faisant des paris sur des joueurs très athlétiques mais absolument pas prêts techniquement. Mosley fait partie de cette longue lignée de projets de développement qui n’aboutiront probablement jamais.
Il a tout de même réussi à s’imposer comme un backup permanent ce qui est bien plus que son camarade du 6e tour. Mais bon, on préfère quand même le garder sur le banc.

6e tour (201e choix) – OT Matt McCants, UAB: F

Il a passé sa rookie season dans le practice squad des Giants puis a été libéré. Circulez, il n’y a rien à voir.

7e tour (239e choix) – DT Markus Kuhn, NC State: C-

J’ai toujours eu un petit faible sportif pour Kuhn, je l’avoue. Car ce joueur de 26 ans au moment de la draft n’est aujourd’hui rien de plus qu’un petit DT backup qui aide gentiment dans la rotation de la DL.
Mais c’est le fait qu’il vienne d’Europe et cherche à trouver sa place au sein de la NFL qui attire ma sympathie. Le fait qu’il contribue positivement toujours dans la rotation de la DL alors qu’on attendait pas grand chose de lui justifie la note.

UDFA: C+

  • Will Hill: Ah on pourrait aussi écrire un roman sur Hill. Il était tout simplement une belle signature en tant qu’UDFA. Le joueur a montré qu’il pouvait être un top safety et a même fait ses preuves en ST avant de trouver sa place dans la défense.
    Mais il a décidé de gâcher tout son talent en fumant plutôt qu’en se concentrant sur son jeu. Reese lui a laissé plusieurs chances mais au bout d’un moment, ses suspensions devenaient problématiques.
  • Larry Donnell: Une des révélations de la saison 2014. Donnell n’est pas un bon bloqueur mais il peut être un sacré playmaker à la réception. Il faut par contre qu’il se concentre un peu plus pour éviter les dropped passes et fumbles idiots.
  • Adewale Ojomo: Il s’est fait bien remarquer pendant les présaisons 2012 et 2013 mais n’a jamais su passer au niveau supérieur.

Conclusions:

Cette n’est quand même pas très glorieuse: un 1st rounder plein de lacunes qui se blesse gravement (encore un!), un second rounder qui est irrégulier, 3 busts complets et 2 backups corrects.
2012 n’est vraiment pas un bon cru pour les Giants.

Lire la suite

Draft 2015 : Jour-J pour l’avenir des Giants

Ca y est, l’attente est finie, la draft, c’est ce soir ! En plus des articles de Bartholomeo, et de nos deux mocks draft, voici un article qui regroupe ma liste Noël de la draft, ma mock, mon classement des prospects préférés du premier tour et d’autres infos pratiques. Vos réactions sont toujours appréciées dans les commentaires.

BOUUUUUUUUUUHHHHHH (prenons de l’avance pour ce soir)

  • Ma liste de Noël de la draft :

Comme tous les ans ou presque, Big Blue Blog diffuse sa liste de Noël à destination du père Jerry. Cette année, Thiergow n’a pas pu suivre les prospects et il m’a donc chargé de m’occuper de cette liste.

Je cries comme un gamin ouvrant ses cadeaux de Noël si tu draftes:

  • WR Amari Cooper, Alabama: Je pense que vous avez maintenant compris que j’adorais Cooper qui est un de mes prospects préférés de cette draft et le voir tomber jusqu’au pick 9 serait un rêve fabuleux.
  • DL Leonard Williams, USC : Bon, je ne vois pas comment cela pourrait arriver mais ce serait la plus belle chose de l’histoire de l’univers. Mais ça ne peut pas arriver 😦
  • OT DJ Humphries, Florida (2nd tour) : Humphries a le potentiel pour devenir le meilleur OT de cette draft, seulement, cela peut prendre un peu de temps. Quoi qu’il en soit, je pense qu’il peut déjà servir en tant que titulaire dès sa première année.

Lire la suite

La méthode Jerry Reese

Depuis sa prise de fonction en tant que GM des New York Giants en 2007, Jerry Reese a conduit la franchise à deux victoires au Super Bowl. Cependant, bien qu’il soit considéré comme l’un des meilleurs general managers de la Ligue, Reese est souvent critiqué pour ses choix de draft. Depuis 2007, la tête pensante de Big Blue n’a effectivement jamais sélectionné de joueurs en voie d’être honorés au Hall of Fame à l’issue de leur carrière. Pire, un bon nombre de recrues de Jerry Reese ont quitté les Giants prématurément car ils n’ont pas su correspondre aux exigences du jeu professionnel.

Si la première draft de 2007 a été globalement une réussite avec WR Steve Smith (2nd), DT Jay Alford (3rd), TE Kevin Boss (5th) et RB Ahmad Bradshaw (7th), Reese n’a pas eu la même main heureuse par la suite. On peut tout de même citer OT Will Beatty (2nd, 2009), DE Jason Pierre-Paul (1st, 2010) et CB Prince Amukamara (1st, 2011), des joueurs clés pour New York actuellement.

Jerry Reese s’est toujours montré adepte de la stratégie du « best pick available » (BPA) mais on note un changement dans sa méthode de sélection depuis 2012. Lors des trois dernières drafts, le GM des Giants a sélectionné au premier tour des joueurs correspondant aux besoins de la franchise. Toutefois, il assure qu’il s’agissait à chaque fois du BPA en fonction des prospects déterminés par Big Blue comme les plus attractifs.

Alors, existe-t-il réellement une « méthode Jerry Reese » ? En essayant de répondre à cette question, nous chercherons à déterminer quelle pourrait être la direction prise par le GM lors de la prochaine draft.

Lire la suite

Pronostics 2014: Divisional Round

NFL_Background_Spotlight_Logos

Les playoffs continuent. Après une très bonne semaine pour certain, l’espoir de remonter un peu au classement reste possible. Je suis en train de faire le bilan, je ferrai un article dans la semaine je pense. Avant, il y a pour la dernière fois de la saison, plusieurs matchs par jour ce weekend. De superbes affiches, de grandes équipes et les Cowboys qui essaieront de jouer sans les arbitres (oui, c’est gratuit). Je rappelle que les matchs rapportent un point cette semaine, 2 la semaine prochaine et 3 pour le Super Bowl. Bonne chance.

New England Patriots – Baltimore Ravens, samedi à 22h35

Thiergow: Patriots
« Les Patriots a Foxboro sont pratiquement invincibles. Enfin invincibles tant qu’ils n’affrontent pas les Giants! »

Rookie_BzH: Ravens
« Sérieusement, ils n’ont pas des bonnes tronches de champions les Ravens. Steve Smith sont CJ Mosley clairement des atouts supplémentaires par rapport à 2012. Et puis, Flacco est quand même le seul quarterback comparable à Eli Manning en Playoffs. »

Seattle Seahawks – Carolina Panthers, dimanche à 2h15

Thiergow: Seahawks
« Les Panthers ont affronté un serpent sans tête la semaine dernière et ils ont presque perdu. Je ne vois pas les Panthers réussir à contenir Lynch, Wilson & co ni surclasser l’excellente défense de Seattle »

Rookie_BzH: Panthers
 » Oui, j’ai besoin de points. Mais je pense aussi que Seattle est l’équipe la plus battable pour Carolina. Lynch se ferra bloquer par un front 7 seven exceptionnel, Benjamin va bouffer sur quelques actions Sherman. En revanche, ne vous attendez pas à ce qu’une équipe passe les 20 points ».

Green Bay Packers – Dallas Cowboys, dimanche à 19h

Thiergow: Packers
« Je dois vous dire que ce match m’inquiètent car les Cowboys ont, quoiqu’on en dise, l’une des équipes les plus complètes des playoffs, et la blessure de Rodgers n’arrange pas les choses. Ce pronostic est donc aussi un souhait car il est temps que cette mauvaise blague cesse! »

Rookie_BzH: Packers
« J’ai très peur que Dallas fasse quelque chose mais le quarterback adverse sera d’un autre calibre que Matthew « Je suis incapable de battre une bonne équipe » Stafford ».

Denver Broncos – Indianapolis Colts, dimanche à 22h40

Thiergow: Broncos
« La semaine dernière, Philippe m’a dit que c’était pas grave si les Colts perdaient contre Peyton. Du coup, je peux faire un pronostic sensé. »

Rookie_BzH: Broncos
« Quand j’étais au Colorado, il y a avait un sticker, sur une voiture, qui disait « When a Colt grew up, he became a Bronco ».