2016 W2 Saints @ Giants: Evaluations individuelles

Crédit photo: Giants.com

Il est temps de passer en revue les prestations de quelques qui se sont fait remarquer en bien, mais aussi en mal.

Le positif:

  • La défense: Comme on l’a dit dans le précédent billet, maintenir Drew Brees et les Saints sous 300 yards et déjà un exploit en soi. Ce match n’aurait pas été gagné sans la performance du groupe de Steve Spagnuolo:
    • Landon Collins: Beaucoup de gens ont critiqué Collins durant sa saison rookie vu son inefficacité au poste de FS. Mais voilà, Collins n’a jamais été un FS et ne le sera jamais. Ce n’est pas son rôle. Et quand les Giants l’utilisent comme SS, on comprend pourquoi ils ont décidé de faire un trade up pour le sélectionner au début du second tour. Collins a enregistré 6 placages et un sack. Mais ce qu’il faut surtout retenir c’est que le #21 était partout sur le terrain et filait sur sa cible comme un véritable missile. Bref, on espère que ça continuera comme ça.
    • Janoris Jenkins: Encore de très bonnes couverture de la part de l’ancien Ram (10 passes tentées, 7 réceptions mais seulement 49 yards) et très actif en run support (8 placages). Mais le fait de match le plus marquant pour Jenkins reste son TD de 65 yards à la suite du FG bloqué par Johnathan Hankins.
    • Johnathan Hankins: Eh bien parlons-en justement de Big Hankins. Il a littéralement transpercé la ligne offensive des Saints pour bloquer le FG. Mais le #95 ne s’est pas arrêté là. Il était très actif sur la DL et a d’ailleurs obtenu la 5e meilleure note défensive des Giants selon PFF.
  • Victor Cruz: Si Cruz veut obtenir le Comeback Player of the Year Award, il est très bien parti. Après avoir attrapé le TD de la victoire contre les Cowboys, il a réalisé une superbe réception en fin de match qui a permis aux Giants d’être en parfaite position pour un FG facile. On oublierait presque le vilain fumble du début de match qui en temps normal lui aurait valu un tour dans la section « Médiocre » mais là je suis de bonne humeur donc je passe l’éponge. Au total Cruz a attrapé 4 passes pour 91 yards.
  • Sterling Shepard: Les Giants ont vraiment fait du beau travail avec ce jeune WR drafté il y a quelques ann… pardon?… vraiment?… On me dit dans mon oreillette que Sterling Shepard est un rookie tout juste drafté par les Giants. Au temps pour moi, je l’ai confondu avec Rueben Randle, l’autre WR drafté au 2nd tour qui aurait dû devenir une star. Il est trop tôt pour dire ce que deviendra Shepard mais en tout cas avec 8 réceptions (sur 8 passes tentées) pour 117 yards, il est certainement en bonne voie.
  • Eli Manning: Pas de TD et un fumble sur sack viennent ternir le tableau mais à part ça, Eli était au top: 32/41 pour 368 yards. Il aurait peut être un ou deux TD si Odell Beckham avait fait quelques efforts mais bon, c’est comme ça.

Le médiocre:

  • Odell Beckham: Généralement avoir 8 réceptions pour 86 yards c’est pas trop mal. Mais pour OBJ c’est quand même un peu décevant, surtout si on tient compte du drop de fin match alors qu’Eli lui avait lancé une balle parfaite qui aurait pu finir dans l’endzone des Saints.

Le négatif:

  • « Take care of the Duke »: Si vous ne connaissez pas le Duc, sachez qu’il s’agit du petit surnom donné par Ben McAdoo. Et le nouvel head coach n’arrête pas de répéter la même chose à ses joueurs depuis la 1e semaine. Sauf que là, les 3 fumbles consécutifs en 1e mi-temps nous ont un peu irrité. Il est d’ailleurs impressionnant qu’on ait quand même gagné le match en prenant si peu soin du ballon.
  • Le running game: Faire 32 courses pour 64 yards est juste désolant. Il y avait un mix de mauvais blocking et de mauvais choix des RB.
  • Marshall Newhouse: On vous avait dit que la DL des Cowboys était particulièrement mauvaise…

En tout cas, même si on est à 2-0 (ce qui n’était pas arrivé depuis 2009), je dois dire que je suis un peu inquiet. Notre attaque n’est pas au niveau qu’on attendait. Marquer juste 20 points contre une très mauvaise défense des Cowboys et aucun TD offensif contre une équipe des Saints qui n’est pas réellement dominante défensivement (ces dernières années en tout cas) sont de très mauvais signes pour moi. Les Giants vont avoir besoin d’être plus productifs si ils veulent espérer gagner plus de 8 matchs cette saison.

Preview 2016 W1 : New York Giants @ Dallas Cowboys

Le vestiaire des Giants de 2001 rendant hommage aux pompiers et policiers de New York pour leur action du 11 septembre.

Ce matin les fans des Giants se sont levés comme des enfants le 25 décembre, heureux car le jour tant attendu est enfin arrivé. Seulement, on a aussi eu l’impression qu’on devrait attendre un peu avant de les avoir ces fameux cadeaux. En effet, si les premiers matchs de la journée ont lieu à 19 heures en France, ce qui est déjà tard, il faudra attendre 3 heures 30 de plus pour enfin revoir Big Blue sur le terrain (parce qu’on fait semblant chaque année, mais la présaison, ce n’est pas vraiment du foot). Comme d’habitude, on démarrera la saison dans le Texas face à des Cowboys qui semblent frappé de malchance mais qui ont toujours des arguments, dans un match très spécial puisqu’il y a 15 ans, 2 avions défiguraient à jamais la ville de New York en détruisant le World Trade center. A ce sujet, vous pouvez aller lire ce témoignage d’une insider des Giants au moment des attentats. Et surtout, allez regarder les courtes vidéo qui accompagnent l’article. On y voit Michael Strahan, le DE légendaire des Giants, raconter l’impact de cette journée sur les New York Giants. Pour le match de ce soir, en plus de patch, pins et autre hommage, George W. Bush s’exprimera à la télévision avant les matchs de 22 heures, tout comme Obama se chargera du message avant les matchs de 19h. Enfin, les 2 feront une allocution commune avant le Sunday Night Football.

Un article sera en ligne immédiatement après le match avec les premières analyses, avant qu’il ne soit mis à jour avec toutes les évaluations dès demain. Vous pourrez ainsi laisser toutes vos réactions à chaud. De même, vous pouvez échanger avec nous sur Twitter, nous vous répondrons avec plaisir. Trêve de bavardages, voici tout ce qu’il faut savoir pour le match de ce soir.

Le statut des blessés :

 New York Giants

  • Ne jouera pas : DT Robert Thomas (maladie)
  • Participation en doute : N/A
  • Participation incertaine : N/A
  • Participation Probable : N/A

Dallas Cowboys :

  • Ne jouera pas : LB Mark Nzeocha (Talon d’Achille), QB Tony Romo (Dos), DE Charles Tapper (Dos)
  • Participation en doute : N/A
  • Participation incertaine : OG Ronald Leary (adducteurs)
  • Participation probable :  N/A

Ce rapport des blessures des Giants est d’une beauté absolue. Aucun blessé sauf le 53e joueur de l’équipe, on a vu pire. Même les joueurs qui ont fini le mois d’aout plus tôt (JT Thomas, Darian Thompson) sont prêt. Côté étoilé, c’est plus compliqué avec les différentes suspensions et la blessure de Tony Romo, leur QB titulaire.

Ce qu’il faut regarder :

  1. Le front seven des Giants :

Il y a deux raisons d’être particulièrement attentif au front seven : d’une pour voir si l’alchimie a pris pendant l’été entre les différents éléments (il devrait y avoir 3 nouveaux joueurs titulaires avec DE Oliver Vernon, DT Damon Harrison et MLB Kelvin Sheppard). Et surtout, ils affronteront 2 rookies. RB Ezekiel Elliott, drafté en 4e position en avril dernier est un joueur fantastique, qui officiera derrière une énorme ligne offensive. Cependant, il reste un rookie et il faudra le sortir de sa zone de confort. Le meilleur moyen serait de lui forcer un fumble rapidement mais c’est évidement facile à dire. L’autre rookie a été drafté au 3e tour. Il s’agit de QB Dak Prescott qui a été un peu le tube de l’été du côté du Texas. Mais un tube de l’été, on sait tous que ça peut parfois être sympa, c’est souvent assez nul (pour rappel, voici le tube de l’été 2003). Aux Giants de lui mettre la pression pour que son premier match NFL ne soit pas un bon souvenir.

  1. Le Trio OBJ-Cruz-Shepard

Si la défense des Cowboys est très moyenne (notamment à cause de différentes blessures et suspensions), elle reste menée par un très bon coordinateur offensif (Rod Marinelli). De plus, les CB ont été efficaces l’an passé, en limitant Odell Beckham à moins de 90 yards sur les deux matchs. De plus, ils évoluaient sans leur meilleur élément, CB Orlando Scandrick. Néanmoins, OBJ sera cette fois accompagné par des joueurs de meilleurs niveaux que Rueben Randle et Preston Parker. On verra enfin, dans un match qui compte, le prometteur rookie Sterling Shepard et le retour de Victor Cruz, qui n’a jamais joué en NFL avec la défense adverse concentrée sur OBJ. Il devrait donc avoir des espaces et de quoi se mettre en jambes.

  1. La ligne offensive

Elle a été affreuse tout l’été. Mais si ce soir, elle ne parvient pas à donner du temps à Eli et une chance aux coureurs, alors il risque de ne pas y avoir grand-chose à espérer de cette saison. En effet, la DL des Cowboys est surement l’une des plus faibles, à l’heure actuelle de la ligue. Les titulaires devraient être DE Jack Crawford et Benson Mayowa avec DT Terrell McClain et DT Tyrone Crawford. Rien de bien effrayant normalement. Avec le retour des titulaires (Richburg et Pugh ayant chacun manqué des matchs), on peut espérer une petite progression par rapport aux purges des Jets et des Patriots. On espère également voir un Ereck Flowers en meilleure forme. Si la ligne gagne ses duels, on devrait avoir un jeu de course efficace et donc une menace supplémentaire, surement celle de trop pour la défense des Cowboys.

Pronostic : Victoire 31-17

Les Giants ont trop d’armes offensives face à cette défense pour ne pas marquer beaucoup de points. Et avec tant de blessés, je ne vois pas les Cowboys tenir la cadence. Prescott reste un rookie et s’ils peuvent espérer de bonnes choses d’Elliott, cela ne devrait pas être suffisant.

 

3 ans plus tard, il est temps d’évaluer la classe 2013

#72 Justin Pugh, #74 Johnathan Hankins, #79 Damontre Moore, #9 Ryan Nassib, #30 Cooper Taylor, #78 Eric Herman, #29 Michael Cox

Chaque année après la draft, je note les choix des Giants… réalisés il y a 3 ans.

Pour moi les draft grades au lendemain de la draft sont aussi utiles que les mock drafts la veille de la draft. Certes ces articles permettent de créer un débat mais au fond on émet des avis qui se basent sur du vent. Et moi le vent je ne trouve ça utile que pour faire de la voile !

Du coup je préfère noter les choix des Giants 3 ans plus tard pour permettre aux joueurs sélectionnés de faire leurs preuves en NFL.

Pour rappel, le bilan de la draft 2012 était assez catastrophique. Il est d’ailleurs assez affligeant de se rendre compte que les derniers joueurs de cette classe ont quitté les Giants cette année (Rueben Randle, Jayron Hosley et Markus Kuhn).

Voilà ce qu’on peut dire de la classe de 2013:

1e tour (19e choix) – OT Justin Pugh, Syracuse: A

Justin Pugh était pour certains une surprise (moi inclus, c’était d’ailleurs la dernière année que je suivais encore les mock drafts) car tout le monde s’attendait à ce qu’il parte en début de 2nd tour.

Vous pouvez retrouver le scouting report de Pugh que nous avions publié le lendemain de sa sélection.

Bien que surprenant, le choix de Justin Pugh était logique et bienvenu. Ce joueur de Syracuse était pénalisé par ses « petits » bras mais sa technique impeccable lui a permis d’aider les Giants au poste de RT durant les 2 premières saisons de sa carrière. L’année dernière les Gmen ont tout de même pensé que Pugh serait plus adapté au poste de G et ont décidé de le placer entre le rookie Ereck Flowers et le C Weston Richburg (drafté l’année suivante). Ce changement a fait beaucoup de bien à Pugh qui a manifestement trouvé sa position de prédilection.

Finalement Pugh s’en est mieux sorti que pas mal de ses homologues draftés avant lui. En 3 ans, il est devenu un titulaire solide et s’est véritablement intégré dans l’équipe.

Lire la suite

Rueben Randle signe chez les Eagles

Randle a réalisé ses meilleurs matchs contre les Eagles: 30 rec, 493 yards et 5 TD

Après Steve Smith et Kenny Phillips, voilà que Rueben Randle décide prendre son baluchon pour aller chercher meilleure fortune du côté des Philadelphia Eagles.

Randle a signé un contrat de 1 an pour 1.025 M$ avec des primes de résultat qui lui donnent la possibilité de gagner environ 3 M$ en 2016.

En lisant la news hier à chaud, je me disais qu’on faisait une bêtise en laissant Randle filer pour si peu car on aurait quand même bien besoin de son aide pour compléter Odell Beckham Jr. et sachant qu’il y a beaucoup d’incertitudes concernant Victor Cruz.

Puis comme la nuit porte conseil, j’ai revu ma position.

Lire la suite

Free Agency : le point à quelques heures du coup d’envoi

A partir de 21h (heure française), la free agency sera officiellement. En ce moment, les équipes sont autorisées à discuter avec les agents des joueurs mais ne peuvent pas signer de contrat.

Cette année, pour la première fois depuis des années, les Giants devraient être très actifs vu qu’ils sont parmi les plus riches à l’entame de cette nouvelle année NFL. Et après deux saisons à 6-10, un changement de HC et beaucoup d’interrogations, ce mercato ne peut faire que du bien.

On peut d’ores et déjà évoquer un deal prêt à être signé. Janoris Jenkins, CB de 27 ans venu des Los Angeles Rams (anciennement à Saint Louis), s’est mis d’accord avec les Giants pour un contrat de 5 ans pour 62,5 M$ (12,5 M$/an) dont 29 M$ garantis.

Lire la suite

Bilan par position 2015 : Wide Receivers

Après les QB et les RB, on s’attaque aujourd’hui aux WR dans le bilan des escouades 2015. Cette escouade est particulière car très déséquilibrée. Derrière une superstar, les autres joueurs peinent à se montrer et ce poste pourrait subir des changements importants cette intersaison.

Wide Receivers :

#13 Odell Beckham Jr. : 15 matchs joués (15 titularisations), 96 réceptions, 1450 yards, 13 touchdowns, 2 fumbles

Après avoir réalisé la meilleure saison de l’histoire pour un receveur rookie, Odell Beckham a vécu une intersaison mouvementée, où tous les projecteurs étaient braqués sur lui. Choisi pour être sur la couverture de Madden 16, critiqué par certains joueurs qui voyaient en lui un « one year wonder », légèrement blessé pendant le camp d’entrainement, OBJ avait la pression sur les épaules en commençant la saison, et il l’a partiellement tenue.

En effet, dans le jeu, Odell a encore été incroyable, réalisant des réceptions de dingue, des touchdowns longue distance ou des performances dignes des plus grands. Aujourd’hui déjà considéré comme un des meilleurs receveurs de la ligue, 2015 aura aussi relevé le défaut d’Odell : ne pas savoir répondre intelligemment aux provocations et aux coups bas de ses adversaires. Alors qu’Antonio Brown se fait découper la tête par les Bengals sans broncher, OBJ a violemment réagit à certains coups bas face aux Bills et face aux Panthers, au point de se faire suspendre un match par la NFL. Il nous a promis que ce serait la dernière fois, et il faut l’espérer car les cornerbacks adversaires ne vont pas manquer d’aller le chercher, si cela permet de le faire sortir de ses gonds. S’il parvient effectivement à se calmer, alors il n’y a pas de raison pour qu’il n’aille pas cherche le record de yards à la réception de Victor Cruz et qu’il dépasse les 1600/1700 yards en 2016, tant il semble dominant sur le terrain quand il se concentre sur son jeu.

Lire la suite

Free agency 2016 : quel avenir pour les Giants ?

Crédit photo: NJ.com

Maintenant que la question des coachs est en train de se régler, les Giants vont pouvoir commencer à penser à ceux qui feront véritablement (ou pas) de 2016 une bonne année pour Big Blue: le joueurs.

Si la draft est encore loin (on commence doucement à évaluer les prospects), la free agency est le prochain événement du calendrier de l’intersaison. S’il est encore trop tôt pour penser à ceux qui pourrait nous rejoindre en mars, il est temps désormais envisager le cas des joueurs sous contrat en 2015 et d’envisager un éventuel retour. On vous en a parlé dans le dernier podcast, certains joueurs sont en fin de contrat et la question de savoir s’il faut leur donner un nouveau contrat se pose.

Enfin, il y a aussi les joueurs qui ont un contrat important pour 2016, supérieur à leur rendement, et dont l’avenir pourrait s’écrire loin de New York. Faisons un petit passage en revue de ces joueurs :

Lire la suite