2016 W4 Giants @ Vikings : Evaluations individuelles

Crédit : Giants.com

Après le pire match des Giants cette saison, de nombreuses questions se posent et différentes responsabilités sont attribués. Si pour certains, les Vikings étaient tout simplement trop fort, d’autres pointent du doigt certains éléments. Revenons sur le positif, le moyen et le négatif de ce match.

Le positif :

  • La ligne offensive : Face à une grosse défense, l’OL a répondu présent. Si Richburg a été un peu en difficulté face à Linval Joseph, le reste a été assez satisfaisant. RT Bobby Hart a fait un bon match même s’il doit un peu canaliser sa fougue. OG Jerry a été impeccable tout comme Justin Pugh à gauche. Enfin, Ereck Flowers a été bon, lorsqu’il n’a pas été flaggé, ce qui est vrai problème pour lui cette année. Globalement, la prestation a été assez satisfaisante de la part des OL.
  • Landon Collins : Encore une fois, Collins a répondu présent. Après sa première saison compliquée, il a vraiment passé un cap et il est, sans aucun doute, le futur leader de cette défense. Sa lecture du jeu est bon, il plaque bien et fort et il est mieux en Strong safety. La couverture n’est toujours pas son fort mais sa prestation d’hier a été très honorable dans ce domaine. Une des plus grosses satisfactions de ce début de saison.
  • Le stade : Principale nouveauté de la saison des Vikings, leur stade flambant neuf est absolument magnifique et devrait représenter un véritable avantage aux Vikings dans les saisons à venir, vu le bruit qui y règne.

Le moyen :

  • Les runnings backs : Oui, je vais peut-être paraitre dur mais j’ai bien noté « les runnings backs » et pas « le jeu au sol ». Car ce dernier a largement sa place dans le positif. Orleans Darkwa avait enfin l’occasion de se montrer et, à la course, il a été très bon, son touchdown résulte d’un bel effort pour continuer d’avancer. Sur le match, les Giants ont une moyenne de 4 yards par course, ce qui est très bon, surtout face à Linval Joseph et compagnie. Mais, du fait du retard de l’équipe, il n’y a eu que 18 courses sur le match, ce qui est très peu. Et quant à la présence des RB dans cette catégorie, c’est pour tout ce qu’il a autour. Malgré une superbe screen et un gain de 70 yards, le rookie Paul Perkins a été vraiment en grosse difficulté au bloc. Pour Darkwa, le block a été assez moyen et il doit plus peser dans le jeu de passe, surtout avec la tendance d’Eli de tout le temps regarder ses coureurs en situation de passe. Néanmoins, cette prestation est vraiment encourageante, surtout vu la qualité de l’adversaire. Darkwa a prouvé qu’il était apte à être plus actif pendant le match et il pourrait faire de belles choses face aux Packers moins bon en défense.
  • Les plans télévisés « travelling » dans le stade : Oui, ce stade est magnifique mais mettre un « travelling » (je ne sais pas vraiment comment dire) dans le stade à chaque interruption, c’était trop, on saturait un peu et ça donnait l’impression qu’on nous disait « tu as vu le stade comme il est beau ? non mais tu as vu ? » en permanence.

Le négatif :

  • Ben McAdoo : oui je commence par lui car, pour moi, il est le principal responsable de la défaite. De façon générale, je n’ai jamais été son plus grand fan. Il a fait de bonne chose mais il y a déjà eu une flopée de mauvais choix lorsqu’il était coordinateur offensif. Bref, le message de l’intersaison a été de dire que le responsable des dernières saisons était Tom Coughlin qui a sauté. Tous les autres ont gardé leur poste. Et après 4 semaines, y a-t-il vraiment une différence ? L’équipe est meilleure car Reese a, pour moi, fait du bon boulot entre des bonnes acquisitions à la FA et une draft déjà intéressante (Shepard, Apple et Thompson ont déjà montré plus que Randle, Wade et Dahl qui jouaient à leur poste l’an passé). Mais sinon, est-ce que quelque chose a vraiment changé ? Big Blue est incapable de prendre soin du ballon et d’éviter les pénalités idiotes (beaucoup plus pour l’attaque d’ailleurs, secteur de McAdoo). On peut y ajouter une gestion calamiteuse des temps morts (comme l’an dernier) et une absence totale de courage en se contentant de punts dans le 4e quatre-temps alors qu’on est menés de beaucoup de points. De plus, je ne comprends pas qu’on joue sans fullback, même si ce poste n’a plus beaucoup d’importance aujourd’hui. Néanmoins, sur les situations de gains courts, on ressent vraiment ce manque. McAdoo est gentil mais il serait temps qu’il passe un cap. Peut-être qu’abandonner le playcalling (lui aussi désastreux hier) pourrait lui permettre d’avoir plus de temps pour gérer l’horloge et les joueurs.
  • Eli Manning : Il ne semble être que l’ombre de lui-même. Je ne sais pas si Eli a déjà eu une telle armada offensive. De plus, sa protection hier était très bonne. Néanmoins, il semble paniquer dès qu’il y a un blitz (ses 4 interceptions de l’année sont survenues alors qu’il était blitzé). Ses passes manquent de précision et sa tendance systématique a regardé son running back alors qu’il dispose de 3 très bons receveurs est assez agaçant.
  • La défense : Je regroupe tout le monde ici mais j’ai plusieurs critiques. D’abord, on a eu la confirmation que Trevin Wade a à peine le niveau NFL. Il peut peut-être dépanner sur quelques snaps mais dès qu’il est titulaire, c’est une catastrophe. Cependant, il n’a pas été aidé par un ses coachs qui ont semblé perdus lors de l’attribution des responsabilités en couverture. TE Kyle Rudolph s’est souvent retrouvé seul (Landon Collins s’en ai d’ailleurs plaint à un moment) et il a aussi bénéficié de match-up mal négocié (il est incroyable de le voir proche de la redzone en 1v1 contre Trevin Wade qu’il domine de plusieurs centimètres et de plusieurs kilos. Enfin, Spagnuolo semble aussi à côté de la plaque. Si l’an passé, son personnel était catastrophique, il est totalement anormal de voir que les Giants sont la pire équipe de la ligue en nombre de sacks donnés et qu’ils n’ont toujours pas réussi à créer un turnover en défense. C’est indigne des joueurs qui évoluent dans cette escouade et il faudra que Spag soit un peu plus imaginatif pour que cela change.
  • Odell Beckham Jr. : Personnellement, son comportement ne me pose pas tant de problème que ça (même si je rage beaucoup dès qu’il reçoit un flag). Seulement, Odell a fait hier un des pires matchs de sa carrière avec des drops, un flag et seulement 23 petits yards. Il n’a toujours pas trouvé la endzone cette année et il doit passer un cap pour enfin produire au niveau de son statut mérité. Mais dans certaines réactions, j’ai l’impression qu’il est le principal problème à New York, alors qu’Eli n’arrive pas à faire une bonne passe intéressante, que McAdoo est perdue et que la défense est incapable de faire des big plays.

 

Début du training camp : Le football est de retour

Après une longue pause, Big Blue Blog revient avec le football. Après 2 mois très ternes, le training camp a débuté et dès dimanche, les matchs (bon, ok, des matchs de présaison sans grande ambition de jeu et sans gros niveau de jeu) rempliront nos weekends. La fantasy et les pronos seront bien de retour mais ce sera au cours du mois d’aout (on vous tient au courant), lorsque Thiergow aura fini de chasser le Pokémon partout en Europe.

Retour au football, avec le training camp des Giants qui s’est ouvert vendredi. Ce camp est le premier à se tenir sans Tom Coughlin depuis près de 15 ans. Ben McAdoo est désormais au commande d’une équipe qui a dépensé 200 millions de dollars pendant la free agency et qui a misé sur des joueurs NFL-Ready à la draft (hormis au premier tour) afin de retrouver les playoffs, quittés un soir de février 2012 sur une victoire au Super Bowl contre les Patriots. Voici ce qu’on peut retenir de ces trois jours de football en 2016.

Les receveurs

Commençons par une bonne nouvelle : Victor Cruz, après deux saisons quasi blanches, s’est entrainé normalement pendant 3 jours. Il n’a pas semblé être limité et a enchainé les drills (opposition lors d’un entrainement) et les tracés en semblant, à l’œil, aussi vif qu’il y a 3-4 ans.

Ensuite, Sterling Shepard, le rookie drafté au second tour, a joué avec les titulaires et il a semblé très à son aise. Il devrait être titulaire et impressionne le staff et ses coéquipiers. Avec le retour de Cruz, les Giants devraient bien avoir leur effrayante triplette pour attraper les ballons.

Cependant, il faut rester très prudent parce qu’une blessure, surtout avec les Giants, n’est jamais loin. Ainsi, les fans ont craint une blessure d’Odell Beckham lorsque ce dernier, après un duel avec Janoris Jenkins, est resté au sol. Néanmoins, il ne s’agirait que de coupures sur les mollets pour OBJ qui ne devrait pas manquer plus d’un ou deux entrainements.

Les ambitions

Interrogé sur ses ambitions pour la saison à venir, Ben McAdoo a été clair en disant qu’il visait un cinquième Super Bowl. Cette déclaration peut sembler improbable pour une équipe qui n’a pas joué les PO depuis 4 ans mais, comme l’a précisé Jerry Reese, pourquoi jouer en NFL si ce n’est pour gagner des titres. De plus, sur le papier, cela ne semble pas impossible mais il y a tout de même énormément de paramètres à prendre en compte (blessures, alchimie dans cette défense renforcée à coup de millions de dollars…). Personnellement, et je pense qu’une grande majorité des fans seront d’accord, un titre de NFC East et un tour passé en playoffs serait déjà une (très) bonne saison.

Les contrats

Enfin, le training camp amène, chaque année, son lot de hold-out (grèves) de joueurs estimant ne pas être payés à leur vraie valeur. Cette année n’échappe à la règle et plusieurs receveurs se sont fait remarqués sur ce point. En effet, DeAndre Hopkins (Texans) et Antonio Brown (Steelers), deux des meilleurs receveurs de la ligue sont en train de faire pression pour obtenir un meilleur contrat. Ceci peut nous faire craindre un réveil d’Odell Beckham Jr. (toujours sous contrat rookie et donc payé bien en deçà de sa valeur) mais il reste tout de même 3 ans de contrat à ce dernier (en comptant la 5e année optionnelle qui sera bien évidemment activée au printemps prochain) rendant sa marge de négociation compliquée. Néanmoins, il faudra commencer à surveiller son attitude au training camp 2017.

D’ici là, plusieurs prolongations au déjà été évoquées avec des Giants donc le terme du contrat est plus proche. Plusieurs sources affirment que Justin Pugh et Jonathan Hankins, qui seront free agent respectivement en mars 2018 et mars 2017, ont eu un premier contact avec le front office pour en faire des Giants à long terme. Si la (future) prolongation de Pugh surprend peu tant le joueur est le leader (tant technique, malgré un excellent Richburg, et surtout vocal dans le vestiaire) de cette ligne, celle de Hankins semblait moins acquise. En effet, Jerry Reese s’est fait une spécialité de drafter des (bons) DT dans les 3 premiers tours pour les faire jouer le temps de leur contrat rookie et de les laisser partir ensuite (comme pour Barry Cofield et Linval Joseph). Seulement, le succès de ce dernier avec les Vikings (Joseph est aujourd’hui un des meilleurs DT de la ligue) amène surement notre GM à revoir sa stratégie. Il ne s’agit là que d’un premier contact et il faudra suivre ces négociations mais ce sont des belles nouvelles tant il s’agit de joueurs de qualité.

NFL Free Agency 2016: Plus de 200 millions $ dépensés par Reese

Crédit photo: Bleacher Report

Il y a quelques années on trouvait exceptionnel que Jerry Reese dépense autant d’argent d’un coup quand ils ont signé Dominique Rodgers-Cromartie, Rashad Jennings, Geoff Schwartz et Robert Ayers.

Il faut dire que les Giants nous ont tellement pas habitué à dépenser de l’argent en free agency, qu’il faut peu pour nous surprendre. Sauf que rien nous préparait à ça: 204.25 millions $, dont 114 millions $ garantis.

//platform.twitter.com/widgets.js

Cela peut paraître beaucoup mais il faut comprendre que les Giants avaient presque 60 millions $ à dépenser en free agency et que la nouvelle convention collective (tout de suite ça fait beaucoup moins rêver que Collective Bargaining Agreement, n’est ce pas? 😛 ) de la NFL oblige les équipes à dépenser la quasi totalité de leur plafond salarial.

Lire la suite

2015 W16 Giants 17 @ Vikings 49: Résumé et évaluations individuelles

Crédit photo: Giants.com

C’était fini avant même d’avoir commencé. Quand les Giants sont entrés sur le terrain à Minneapolis, le titre de champion de la division avait déjà été raflé par les Washington Redskins qui avaient battu les Philadelphia Eagles la veille.

C’était donc un match sans enjeu pour les Gmen de Tom Coughlin. C’était d’ailleurs peut être l’avant dernier match de Coughlin à la tête de Big Blue.

Après un échange de punts, Eli Manning se fait intercepter sur une passe vers Hakeem Nicks très bien défendue par le CB des Vikings. Ces derniers devront se contenter d’un FG mais marqueront dans le 2nd quart temps le premier TD de la rencontre sur un passe de Teddy Bridgewater à Kyle Rudolph qui a battu facilement Craig Dahl. Plus tard, Manning se fait à nouveau intercepter sur une passe trop haute pour Rueben Randle. C’est Harrison Smith qui s’empare du cuir et remonte le terrain pour marquer un TD à 4 minutes de la mi-temps. Blair Walsh ayant marqué un autre field goal à 1 minutes de la première mi-temps, les Vikings ont une avance confortable de 16 points.

Lire la suite

Cofield de retour à Big Blue

En 2011, les Giants laissaient Barry Cofield, DT sélectionné dans le 4e tour de la draft 2006, signer un gros contrat (6 ans, 36 millions $ dont 12 millions garantis) chez les Washington Redskins. Les Giants avaient décidé de ne pas resigner Cofield car ils avaient à l’époque déjà Chris Canty, un vétéran avec un gros contrat et Linval Joseph, un jeune joueur prometteur.

Quatre ans plus tard, le joueur qui célèbre ses sacks en mimant quelqu’un qui se fait taser revient jouer pour la Grosse Pomme.

Le joueur avait passé des essais à New York il y a 2 semaines et il rejoint une ligne défensive qui peine à mettre la pression sur les QB et s’est fait marcher dessus par l’attaques des Dolphins la semaine dernière.

Mais est ce que ce joueur de 31 ans sera capable d’apporter une véritable valeur ajoutée à la défense? On le saura bien assez tôt. En tout cas cette signature ne fait pas de mal à la ligne défensive.

Pour permettre cette transaction, les Giants ont libéré Brandon Meriweahter qui a été signé en début de saison.

***

Autres news:

Le siège de Jerry Reese commencerait-il à chauffer? – 2e partie

Crédit photo: Bleacher Report

Après avoir fait le bilan de Jerry Reese à la draft, tournons nous vers la free agency et la gestion des contrats.

Avant de succéder à Ernie Accorsi, Reese avait le titre de Director of Pro Personel. Autrement dit, il était en charge de signer de nouveaux joueurs trouvés via la free agency et gérer les contrats des joueurs déjà dans l’équipe. Je ne saurais vous dire si il jouait un rôle dans la conclusion des échanges sous Accorsi mais depuis qu’il est GM, c’est lui qui les valide. Si je prends la peine de vous dire tout ça c’est pour montrer qu’en matière de free agency et contrat, Reese a de l’expérience et sait y faire.

Faisons d’abord le bilan de la free agency avant d’évaluer la gestion des contrats.

LA FREE AGENCY

Depuis qu’il est GM, Reese n’a jamais été du genre à faire beaucoup de bruit en free agency. Contrairement à d’autres équipes, le front office des Gmen reste à l’écart des surenchères que font certaines équipes pour des gros noms du marché des unrestricted free agent. Au contraire, Reese privilégie généralement des joueurs second rang en terme de valeur de free agency.

Mais est ce que cette stratégie a été payante au cours des années ? Car si se tenir à l’écart des grands noms permet de faire des économies et de signer plus de joueurs moins chers, ce choix réduit également les chances de renforcer l’effectif avec un joueur talentueux.

Lire la suite

Le siège de Jerry Reese commencerait-il à chauffer? – 1e partie

Alors que les Giants encore une fois perdu la tête d’une division pourtant pas difficile à tenir, beaucoup se demandent d’où vient le problème. Les Giants ne sont pas allés en playoffs une seule fois depuis leur dernier Super Bowl qui date de 2011.

Après avoir viré des joueurs et des coaches, l’attention se tourne naturellement vers Jerry Reese, le general manager. Mais est ce justifier? Reese est il si catastrophique pour qu’on décide de le débarquer en cas d’une nouvelle saison sans playoffs?

Regardons les différents domaines d’intervention de Reese et faisons le bilan de son action jusqu’à aujourd’hui. Comme cette analyse est assez, elle sera divisée en 4 parties:

  1. La draft
  2. La free agency et les contrats
  3. Les échanges et la gestion des crises
  4. Le verdict

Lire la suite