2016 W11 Bears 16 @ Giants 22

Crédit photo: Giants.com

Crédit photo: Giants.com

Vieux motard que jamais ! J’ai enfin un peu de temps pour passer en revue les prestations individuelles des Gmen contre les Bears dimanche dernier.

Quelques mots sur le match: les Giants étaient largement favoris et pourtant ils ont été menés jusqu’au 3e quart temps.

Principal coupable: une attaque pas aussi performante que la semaine précédente. Par contre encore une fois, l’escouade de Steve Spagnuolo permet de remporter avec une 5e interception de Landon Collins qui assure la victoire à Big Blue.

Résultat: Victoire 22-16

Le positif:

  • Jason Pierre-Paul: Quand JPP a failli perdre sa main lors de ce malheureux accident du 4 juillet 2015, on était beaucoup à se demander si JPP serait capable de revenir à niveau d’antan. Si les 8 matchs de 2015 auxquels de JPP a participé n’étaient pas rassurants, en 2016 c’est une toute autre histoire. Le joueur a clairement profité de cette intersaison pour adapter son jeu à handicap. Malgré l’absence de sacks, JPP a toujours été performant notamment en run support, comme avant. Le passage au poste de LE (comme un certain Michael Strahan autrefois) lui a clairement fait du bien et on l’a vu sur ce match où il enregistre 2,5 sacks, une passe défendue et 5 placages.
  • Rashad Jennings: Quand on a 21 courses pour 85 yards et 1 TD ainsi que 44 yards à la réception on mérite de figurer dans le positif du bilan de BBB. Jennings n’est certainement pas un top RB mais c’est un RB qui peut être efficace quand on lui confie le ballon.
  • Olivier Vernon: Juste un seul sack pour Vernon ça paraît peu à côté de JPP. Mais la plus grosse acquisition de la free agency des Giants est bel et bien le meilleur pass rusher de cette équipe.
  • La défense en seconde mi-temps: Même si 16 points concédés en 1e mi-temps n’est pas catastrophique, quand on en concède aucun c’est encore mieux. Cette escouade a également concédé que 4 first downs et 101 yards. Ils ont également limité Jordan Howard à 5 yards pour 5 courses alors qu’il avait enregistré 12 courses pour 72 yards pendant la 1e mi-temps. Enfin, ils ont également assuré la victoire en interceptant Jay Cutler dans les 2 dernières minutes de la rencontre.
  • Sterling Shepard: Le rookie a encore eu un gros match avec 5 réceptions pour 50 yards et 1 TD sur un tracé superbement couru.
  • Landon Collins: On se souviendra surtout de son interception salvatrice en fin de match qui fait de lui un candidat sérieux au titre de joueur défensif de l’année. Il a également réalisé 6 placages et 3 passes défendues.

Le moyen:

  • Eli Manning: Une fiche propre de 21/36, 227 yards et 2 TD mais on a vu à deux reprises des passes très dangereuses qui auraient pu être interceptées. Sur ce coup les Giants (et surtout Eli) ont eu de la chance.
  • Dwayne Harris: Comme d’habitude, Harris fait des choix très douteux quand il décide d’attraper le ballon sur un punt ou de le sortir sur un kickoff. Il a loupé une réception sur un punt, s’est fait plaqué dans les 15 yards en décidant de sortir le ballon de l’endzone sur un kickoff mais a aussi eu un retour de kickoff de 46 yards.

Le négatif:

  • La défense en 1e mi-temps: L’escouade de Spag avait une moyenne de 15 points et 347 yards concédés par match avant cette rencontre contre Chicago. Pendant la 1e mi-temps de ce match, elle a encaissé 16 points et 214 yards. Encore une fois on a vu le point faible des Giants surexploité par Chicago: attaquer le milieu de la défense avec le TE.
  • Robbie Gould: Deux PAT ratés, ça fait tâche. Il y a d’ailleurs eu 12 PATs loupés dans toute la NFL cette semaine.

2016 W5 Giants @ Packers : Evaluations individuelles

QB Eli Manning a vécu un match compliqué face à Green Bay Crédit : Giants.com

Après être revenu collectivement sur la faible prestation des Giants dimanche soir, voyons ensemble qui a suffisamment prouvé sur le terrain pour être dans le positif et qui mérite d’être dans le négatif.

Positif : 

  • Odell Beckham Jr. : Il n’a pas fait un match extraordinaire (5 réceptions, 56 yards) c’est plutôt faible pour lui. Mais voilà, il a, encore une fois, été clutch (il répond quasiment toujours présent lorsqu’on a besoin de lui) en fin de match pour donner un faible espoir à Big Blue avec son superbe touchdown qui montre un incroyable contrôle de son corps et son attitude a aussi été exemplaire. Lors d’une action, il finit sur la sideline des packers, et, immédiatement, il lève les mains pour signaler qu’il ne fait rien d’autre que de rejoindre le terrain. De plus, après son touchdown son absence de célébration sur le terrain est appréciable, surtout vu la situation du match (les joueurs qui célèbrent un touchdown alors qu’ils prennent une raclée ne méritent pas de jouer en NFL). Son câlin avec le filet du kicker est une image très drôle, montrant qu’il est capable de faire preuve d’autodérision et qu’il ne se prend pas trop au sérieux. Si les stats sont encore faible, ce match devrait lui permettre d’enfin lancer sa saison et de montrer aux spectateurs qu’il est bien l’un des meilleurs receveurs de la ligue. Et puis, en étant de mauvaise foi, on pourrait affirmer qu’Antonio Brown, le super receveur des Steelers coûte plus cher à son équipe en flag (avec ses célébrations) qu’Odell Beckham, vers qui tous les yeux sont pourtant tournés.

Lire la suite

Début du training camp : Le football est de retour

Après une longue pause, Big Blue Blog revient avec le football. Après 2 mois très ternes, le training camp a débuté et dès dimanche, les matchs (bon, ok, des matchs de présaison sans grande ambition de jeu et sans gros niveau de jeu) rempliront nos weekends. La fantasy et les pronos seront bien de retour mais ce sera au cours du mois d’aout (on vous tient au courant), lorsque Thiergow aura fini de chasser le Pokémon partout en Europe.

Retour au football, avec le training camp des Giants qui s’est ouvert vendredi. Ce camp est le premier à se tenir sans Tom Coughlin depuis près de 15 ans. Ben McAdoo est désormais au commande d’une équipe qui a dépensé 200 millions de dollars pendant la free agency et qui a misé sur des joueurs NFL-Ready à la draft (hormis au premier tour) afin de retrouver les playoffs, quittés un soir de février 2012 sur une victoire au Super Bowl contre les Patriots. Voici ce qu’on peut retenir de ces trois jours de football en 2016.

Les receveurs

Commençons par une bonne nouvelle : Victor Cruz, après deux saisons quasi blanches, s’est entrainé normalement pendant 3 jours. Il n’a pas semblé être limité et a enchainé les drills (opposition lors d’un entrainement) et les tracés en semblant, à l’œil, aussi vif qu’il y a 3-4 ans.

Ensuite, Sterling Shepard, le rookie drafté au second tour, a joué avec les titulaires et il a semblé très à son aise. Il devrait être titulaire et impressionne le staff et ses coéquipiers. Avec le retour de Cruz, les Giants devraient bien avoir leur effrayante triplette pour attraper les ballons.

Cependant, il faut rester très prudent parce qu’une blessure, surtout avec les Giants, n’est jamais loin. Ainsi, les fans ont craint une blessure d’Odell Beckham lorsque ce dernier, après un duel avec Janoris Jenkins, est resté au sol. Néanmoins, il ne s’agirait que de coupures sur les mollets pour OBJ qui ne devrait pas manquer plus d’un ou deux entrainements.

Les ambitions

Interrogé sur ses ambitions pour la saison à venir, Ben McAdoo a été clair en disant qu’il visait un cinquième Super Bowl. Cette déclaration peut sembler improbable pour une équipe qui n’a pas joué les PO depuis 4 ans mais, comme l’a précisé Jerry Reese, pourquoi jouer en NFL si ce n’est pour gagner des titres. De plus, sur le papier, cela ne semble pas impossible mais il y a tout de même énormément de paramètres à prendre en compte (blessures, alchimie dans cette défense renforcée à coup de millions de dollars…). Personnellement, et je pense qu’une grande majorité des fans seront d’accord, un titre de NFC East et un tour passé en playoffs serait déjà une (très) bonne saison.

Les contrats

Enfin, le training camp amène, chaque année, son lot de hold-out (grèves) de joueurs estimant ne pas être payés à leur vraie valeur. Cette année n’échappe à la règle et plusieurs receveurs se sont fait remarqués sur ce point. En effet, DeAndre Hopkins (Texans) et Antonio Brown (Steelers), deux des meilleurs receveurs de la ligue sont en train de faire pression pour obtenir un meilleur contrat. Ceci peut nous faire craindre un réveil d’Odell Beckham Jr. (toujours sous contrat rookie et donc payé bien en deçà de sa valeur) mais il reste tout de même 3 ans de contrat à ce dernier (en comptant la 5e année optionnelle qui sera bien évidemment activée au printemps prochain) rendant sa marge de négociation compliquée. Néanmoins, il faudra commencer à surveiller son attitude au training camp 2017.

D’ici là, plusieurs prolongations au déjà été évoquées avec des Giants donc le terme du contrat est plus proche. Plusieurs sources affirment que Justin Pugh et Jonathan Hankins, qui seront free agent respectivement en mars 2018 et mars 2017, ont eu un premier contact avec le front office pour en faire des Giants à long terme. Si la (future) prolongation de Pugh surprend peu tant le joueur est le leader (tant technique, malgré un excellent Richburg, et surtout vocal dans le vestiaire) de cette ligne, celle de Hankins semblait moins acquise. En effet, Jerry Reese s’est fait une spécialité de drafter des (bons) DT dans les 3 premiers tours pour les faire jouer le temps de leur contrat rookie et de les laisser partir ensuite (comme pour Barry Cofield et Linval Joseph). Seulement, le succès de ce dernier avec les Vikings (Joseph est aujourd’hui un des meilleurs DT de la ligue) amène surement notre GM à revoir sa stratégie. Il ne s’agit là que d’un premier contact et il faudra suivre ces négociations mais ce sont des belles nouvelles tant il s’agit de joueurs de qualité.

Mock Draft 2016 – Version 2.0

Moins de deux semaines avant la Draft 2016. Cette année, les New York Giants ont hérité du dixième choix et n’auront que six sélections. C’est bien peu étant donné les besoins de l’équipe en attaque et en défense. Jerry Reese devra donc faire de son mieux pour identifier les prospects les plus utiles au plan de Ben McAdoo et reprendre la main sur la NFC East, voire se rendre au Super Bowl.

Avec le trade des Los Angeles Rams pour le premier choix, il paraît inconcevable qu’un quarterback ne soit pas choisi en première position désormais. Ce qui pourrait entraîner une débandade, avec les Cleveland Browns et les Dallas Cowboys susceptibles de choisir un QB également, ou d’autres franchises désireuses de monter dans la draft. Il reste difficile d’imaginer qu’un joueur comme Myles Jack ou Jalen Ramsey ne tombe jusqu’aux Giants, en position inconfortable avec le dixième choix. La meilleure solution serait que Jerry Reese échange cette sélection pour descendre au premier tour et récupérer un ou plusieurs choix dans les tours inférieurs. Mais pour l’instant, faisons avec les moyens du bord.

Il est clair que les Giants ont absolument besoin d’un titulaire au poste de receveur et d’un cornerback ou d’un free safety. Les signatures de l’intersaison ont renforcé la ligne défensive et les différents postes de linebacker donc la priorité n’apparaît pas ici. Depuis quelques années, Jerry Reese a abandonné la stratégie du BPA, au moins dans les deux premiers tours, car les Giants ont eu beaucoup de besoins et ne pouvaient pas se permettre de laisser certains postes vacants (Flowers et Collins en 2015, Beckham et Richburg en 2014, Pugh et Hawkins en 2013, Wilson en 2012). Une fois de plus, on peut s’attendre à un reach au premier tour pour aller chercher un prospect capable d’être titulaire dès la reprise de la saison.

Lire la suite

Mock Draft 2016 – Version 1.0

Il reste un peu plus d’un mois maintenant avant d’aborder la Draft NFL 2016. Le moment de présenter une première ébauche de mock draft pour les New York Giants, en attendant d’en savoir plus sur les réels besoins de Jerry Reese après la Free Agency.

BIG BOARD

Voici le big board que j’ai dressé pour le premier choix de draft, le dixième pour rappel, en tenant compte des plus gros besoins des Giants à l’heure actuelle (qui sont selon moi, par ordre de priorité) : RT, LB, WR, FS, CB, DE. Sachant qu’il y a d’infimes chances que les quatre premiers  de ce classement soient disponibles au moment de la sélection de Jerry Resse.

  • LB Myles Jack
  • OT Laremy Tunsil
  • DB Jalen Ramsey
  • DE Joey Bosa
  • OT Ronnie Stanley
  • LB Darron Lee
  • LB Leonard Floyd
  • CB Vernon Hargreaves

Draft simulée via Fanspeak.

1ST ROUND
The New York Giants select… Ronnie Stanley, OT, from the University of Notre Dame.

Oui, les Giants ont beaucoup dépensé à la draft pour des OL ces dernières années, avec Justin Pugh et Ereck Flowers au premier tour et Weston Richburg au second. Mais tous ces joueurs forment aujourd’hui une ligne redoutable à qui il manque encore un ou deux éléments pour être vraiment au top. Le poste de right tackle ne peut pas rester aussi bancal avec Marshall Newhouse comme titulaire. Ronnie Stanley est un joueur massif et athlétique, polyvalent car capable d’évoluer à gauche, en cas de blessure de Flowers par exemple, ou à droite comme ce sera son job si les Giants le sélectionnent.

Ici, LB Myles Jack (UCLA), OT Laremy Tunsil (Mississippi), DB Jalen Ramsey (Florida State), DE Joey Bosa (Ohio State) et CB Vernon Hargreaves (Florida) étaient tous indisponibles. Si Stanley avait été pris avant, j’aurais légèrement hésité entre LB Darron Lee (Ohio State) et LB Leonard Floyd (Georgia). Les deux possèdent un profil similaire par leur polyvalence ; blitz, couverture aérienne, défense contre la course, les deux sont très athlétiques et peuvent éventuellement occuper le poste de MLB. Je privilégie néanmoins Lee qui a deux ans de moins que Floyd. Néanmoins Jerry Reese s’est rendu en personne au Pro Day de Georgia donc il est certainement très intéressé par ce dernier.

Lire la suite

Rueben Randle signe chez les Eagles

Randle a réalisé ses meilleurs matchs contre les Eagles: 30 rec, 493 yards et 5 TD

Après Steve Smith et Kenny Phillips, voilà que Rueben Randle décide prendre son baluchon pour aller chercher meilleure fortune du côté des Philadelphia Eagles.

Randle a signé un contrat de 1 an pour 1.025 M$ avec des primes de résultat qui lui donnent la possibilité de gagner environ 3 M$ en 2016.

En lisant la news hier à chaud, je me disais qu’on faisait une bêtise en laissant Randle filer pour si peu car on aurait quand même bien besoin de son aide pour compléter Odell Beckham Jr. et sachant qu’il y a beaucoup d’incertitudes concernant Victor Cruz.

Puis comme la nuit porte conseil, j’ai revu ma position.

Lire la suite