Les Giants en vrac : Ça bouge du côté des safetys

Les Giants en vracCette semaine aura été marqué par une actualité chargée pour les safety. Faisons ensemble un petit tour d’horizon de l’actualité

Tout d’abord, Landon Collins vient d’être élu NFC defenseur de la semaine. C’est la deuxième fois en 2 match qui le reçoit et ce n’était plus arrivé pour un safety depuis Troy Polamalu en 2010

Malheureusement, FS Darrian Thompson a rechuté et a du être opéré du lisfranc cette semaine, mettant un terme à une saison rookie prometeuse.

Ce qui aurait été une catastrophe l’an dernier mais cette année, il y a de la profondeur dans cette escouade. En effet, l’UDFA Andrew Adams très bon depuis le début de la saison, a obtenu la meilleur note de PFF du match Giants-Eagles, la 3e meilleure de toute la NFL.

En parlant de PFF, ces derniers ont fait leur équipe All-pro de la mi-saison. On y retrouve un Giant : LG Justin Pugh, excellent depuis sa transition au poste de guard. CB Dominique Rodgers-Cromartie fait partie des remplaçants de cette équipe.

Vous voulez vous rassurer dans la course à la NFCE ? Les Cowboys ont eu le calendrier le plus facile de la ligue tandis que les Giants ont eu l’un des 5 plus durs.

Enfin, on a appris cette semaine la retraite de l’ancien safety et capitaine des Giants Antrel Rolle, qui avait quitté l’équipe en 2015, après avoir évolué à un excellent niveau pendant 5 saisons avec Big Blue.

Les Giants en vrac…

Les Giants en vrac

Si vous ne connaissez pas encore la maman d’Eli Apple, vous devez lire ceci ! C’est à mourir de rire ^^

Antrel Rolle qui vient d’être renvoyé par les Bears aimerait resigner chez les Giants.

Les Dolphins se sont séparés de l’ex-Giant Damontre Moore.

Tandis que beaucoup de personnes, experts et fans, ont été surpris par le choix d’Eli Apple, Jerry Reese affirme – comme chaque année – que ce joueur était le meilleur joueur disponible selon le classement des Giants.

Mais on a du mal à le prendre au sérieux quand il soutient que Marshall Newhouse est un joueur professionnel solide. Non, Newhouse est une porte de saloon surpayée – rien de plus.

Enfin, voici la liste des joueurs signés comme UDFA ou invités au rookie minicamp pour passer des essais.

Leon Hall, qui a joué 9 saisons comme CB chez les Bengals, rend visite aux Giants.

Bilan par position 2015 : Safeties

Crédit photo: NY Daily News

Il aura fallu le temps mais voici enfin l’analyse du poste de Safety anéanti par les déceptions et les blessures.

En effet, les Giants ont pris la décision de laisser partir les deux vétérans titulaires à ces postes : Antrel Rolle et Quintin Demps. Mais ce n’est pas tout puisque les dieux des blessures n’ont pas vraiment été en faveur des Gmen ces derniers temps : Landon Collins était supposé être entouré de ses coéquipiers Nat Berhe, Bennett Jackson, Mykkele Thompson et Cooper Taylor. Que nenni, les blessures emporteront les trois premiers avant même le début des festivités tandis que Taylor a touché le fond de la depth chart pour être coupé, re-signé et blessé.

#21 Landon Collins : 16 matchs (16 titularisations), 80 plaquages, 1 fumble forcé, 9 passes déviées, 1 interception

Drafté au second tour de la dernière édition, l’ancien d’Alabama s’est donc retrouvé propulsé en quelques mois d’intersaison à la position de safety #1 de la franchise new yorkaise. Malgré ses nombreuses prises de parole contre le fait d’être uniquement associé à un « box safety », il n’a pas su nous le prouver sur l’ensemble de la saison.
Landon Collins possède beaucoup de talent, notamment pour la défense contre la course dans laquelle il a de nombreuses fois brillé, il reste malheureusement bien limité lorsqu’il s’agit de couverture aérienne. Surtout en profondeur. Voulant à tout prix faire taire cette idée l’été dernier, c’est bien à l’été 2016 qu’il devra progresser sur ce point.

#22 Brandon Meriweather : 13 matchs (12 titularisations), 43 plaquages, 7 passes déviées, 2 interceptions

Signé en Août à la suite des blessures de pré-saison de Thompson et Collins, Brandon Meriweather aura été un titulaire moyen mais correct lors de la première partie de saison des Giants. Pas très dynamique sur le terrain, on a pu apercevoir que l’ex Redskin jouait uniquement selon son envie. On le connaissait pour son caractère bien (trop) trempé, il aura été relativement calme sur le terrain lors de ses apparitions. Cependant une blessure fin novembre / début décembre priva New York de son plan C ou même D. Pour faire de la place dans le roster il sera coupé mais finalement resigné et rejouera 2 matchs timides contre les Vikings et les Eagles. À 33 ans, il a montré ses dernières limites.

#43 Craig Dahl : 15 matchs (3 titularisations), 34 plaquages, 1 fumble forcé, 4 passes déviées.

Lui aussi vétéran (30 ans), il a été amené à Big Apple pour les mêmes raisons que Meriweather : un plan d’urgence pour pallier à la déferlante de blessures à ce poste. Très discret depuis 2 ans à San Francisco, on ne pourra pas dire qu’on ne s’attendait pas à la même chose de l’autre côté du pays, ici à New-York. Positionné en strong safety sur la majorité des rencontres, il n’aura pas été transcendant dans une défense déjà bien faible.

#30 Cooper Taylor : 6 matchs (remplaçant), 4 plaquages.

Très peu de choses à dire à son propos finalement. Il a rapidement perdu la confiance des entraineurs (quoique, l’a-t-il déjà gagné ?) puis cire le banc une bonne partie de la saison et au moment où sa chance renaît, il se blesse. Il n’est donc clairement pas un joueur sur lequel il faut se baser pour l’année prochaine, bien évidemment mais vu l’état du roster à l’heure actuelle, il ne coûte pas grand chose de le garder dans un coin.

On n’abordera pas les cas de Nat Berhe, Bennett Jackson et Mykkele Thompson étant donné que ces joueurs se sont blessés avant le début de la saison régulière.

Le siège de Jerry Reese commencerait-il à chauffer? – 2e partie

Crédit photo: Bleacher Report

Après avoir fait le bilan de Jerry Reese à la draft, tournons nous vers la free agency et la gestion des contrats.

Avant de succéder à Ernie Accorsi, Reese avait le titre de Director of Pro Personel. Autrement dit, il était en charge de signer de nouveaux joueurs trouvés via la free agency et gérer les contrats des joueurs déjà dans l’équipe. Je ne saurais vous dire si il jouait un rôle dans la conclusion des échanges sous Accorsi mais depuis qu’il est GM, c’est lui qui les valide. Si je prends la peine de vous dire tout ça c’est pour montrer qu’en matière de free agency et contrat, Reese a de l’expérience et sait y faire.

Faisons d’abord le bilan de la free agency avant d’évaluer la gestion des contrats.

LA FREE AGENCY

Depuis qu’il est GM, Reese n’a jamais été du genre à faire beaucoup de bruit en free agency. Contrairement à d’autres équipes, le front office des Gmen reste à l’écart des surenchères que font certaines équipes pour des gros noms du marché des unrestricted free agent. Au contraire, Reese privilégie généralement des joueurs second rang en terme de valeur de free agency.

Mais est ce que cette stratégie a été payante au cours des années ? Car si se tenir à l’écart des grands noms permet de faire des économies et de signer plus de joueurs moins chers, ce choix réduit également les chances de renforcer l’effectif avec un joueur talentueux.

Lire la suite

2015 W12 Giants @ Redskins: Evaluations individuelles

Crédit photo: Giants.com

Je pense qu’inconsciemment je cherchais à oublier la défaite d’hier soir contre les Redskins car j’ai littéralement oublié de vous faire une analyse des prestations individuelles.

Bon, on ne va pas se mentir, les Giants sont arrivés à ce match les mains dans les poches. Je ne sais pas ce qu’ils ont foutu pendant leur bye week mais apparemment quelqu’un a oublié de leur dire qu’ils avaient un match crucial à jouer contre un rival de division. Et quand je dis crucial, je n’exagère rien: ce match aurait permis aux Giants de prendre une avance confortable dans la course pour le titre de division tandis qu’une victoire des Redskins permettait à ces derniers d’avoir un tiebreaker favorable en cas d’égalité en fin de saison.

Et devinez qui voulait le plus la victoire? Washington ! Inutile de perdre du temps à chercher la raison de cette défaite car elle est simple: une seule équipe était présente sur le terrain et cette équipe jouait à domicile.

Alors certes, les Gmen ont bien joué en fin de match mais c’était déjà trop tard. On ne peut pas espérer l’emporter en laissant l’adversaire prendre 20 points d’avance puis se bouger quand il ne reste plus que 15 minutes au chrono.

Je dois vous dire que je ne sais plus trop quoi penser de l’ami Tom Coughlin. Je constate que depuis plusieurs années, les Giants se vautrent quand ils ont l’opportunité de prendre leur destin en main. Il y a comme une volonté inconsciente de se saboter, de s’empêcher de réussir. Personnellement je la sentais venir cette défaite. C’était trop beau pour être vrai: les Eagles et les Cowboys sont au fond du trou et les Giants ont l’opportunité de prendre une sacré avance contre des Redskins qu’ils ont déjà battu en début de saison.

Mais voilà, encore une fois les Giants se voient trop beaux trop tôt et ce sont les adversaires qui en profitent.

Alors est ce que le problème ne vient que des joueurs ou est ce que Tom Coughlin prépare mal ses joueurs à ce genre de rencontre? Au fil des années les joueurs ont changé et pourtant le problème reste le même. Je n’arrive pas à comprendre ce problème de régularité chez les hommes de Coughlin qui sont capables de faire trembler les All-Mighty Patriots mais n’effraient même pas les Redskins de Kirk Cousins. Comment trouve-t-il le moyen de transformer une équipe qui enchaîne les saisons médiocres en une équipe qui remporte le Super Bowl? Est ce qu’il va encore nous surprendre tous en menant les Giants à une nouvelle campagne de playoffs ou est ce qu’on va osciller entre le 7-9 et 9-7?

Ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui les hommes de Coughlin doivent se réveiller et jouer avec autant de passion qu’OBJ (ça compensera peut être l’absence de talent chez certains…) si ils veulent aller en playoffs (oui parce qu’en dépit de notre nullité, on a encore une chance d’y aller).

Résultat: Défaite 20-14

Lire la suite

BBB Podcast #14

BBB Podcast icône

Nous voilà de retour!

Après une longue période de pause pendant l’intersaison, nous avons repris le micro pour vous concocter un nouvel épisode du Big Blue Blog avec un nouveau jingle !

Enjoy !

Lire la suite

Présaison 2015 W1: Giants 10 @ Bengals 23

Crédit photo: Giants.com

Après une semaine d’entraînements avec les Bengals, les hommes de Coughlin ont joué leur premier match de présaison à Cincinnati.

Avec une ligne offensive complètement remaniée et plutôt inexpérimenté, Eli Manning & cie sont allés nulle part. Il a fallu attendre la 4e série offensive pour enfin voir un premier first down.

Côté défensif, ce n’était pas plus brillant. Les hommes de Marvin Lewis ont tout simplement roulé sur la défense de Spagnuolo et profité de l’inexpérience de notre secondary.

Heureusement, tout n’est pas mauvais. Quelques joueurs se sont démarqués de manière positive comme Bennett Jackson ou encore Orleans Darkwa.

Pour reprendre les mots de Tom Coughlin, les Giants ont encore beaucoup de travail pour être au point pour la saison régulière.

Résultat: Défaite 23-10

Le positif:

  • Orleans Darkwa: Quand vous accumulés 52 yards en 9 courses avec un 1 TD, vous avez des chances de vous retrouver dans la section positive des analyses de BBB (sans aucun doute, Darkwa ne rêvait que de ça !). Darkwa a également montré une bonne aptitude à défendre le blitz. Cela va être difficile pour lui d’obtenir une place dans le roster avec Jennings, Williams et Vereen devant lui mais en tout cas, on ne pourra pas lui reprocher d’avoir essayé.
  • Bennett Jackson: Le CB drafté l’année dernière au 6e tour semble bien s’adapter au poste de S. Comme Antrel Rolle les années précédentes, Jackson jouait comme safety sur les défenses de base et se plaçait dans le slot dans la formation en nickel. Le joueur a enregistré 6 placages en 36 snaps et n’a pas commis de bourdes comme beaucoup d’autres coéquipiers.
  • Kerry Wynn: Wynn profite pleinement de l’absence de JPP sur le terrain et il a bien raison. Il a enregistré 6 placages contre les Bengals.
  • Akeem Hunt: La présaison est l’occasion pour les joueurs « inconnus » de se faire remarquer et Hunt l’a bien compris. Tout le monde a remarqué son retour de kickoff de 70 yards. On avait le sentiment qu’il aurait pu ramener le cuir dans la zone d’en-but des Bengals mais il est malheureusement sorti du terrain. Il a aussi couru 18 yards en 3 tentatives.
  • Uani Unga: Ses stats ne sont pas folles (3 placages et 1 passes défendue) mais il était constamment dans le backfield en train de mettre la pression sur le QB et semblait plutôt bien placé en couverture. Ses chances d’être dans le roster sont faibles mais une place en practice squad est toujours envisageable.
  • Trevis Wade: Vu le nombre de blessures dans la secondary, il n’est pas étonnant de voir un autre joueur inconnu sortir du lot. Tout ce qu’on peut lui reprocher c’est d’avoir concédé une passe de 42 yards mais le joueur semble avoir trébuché tout seul. A part cette bourde, Wade est à l’origine de 3 placages et d’une interception.
  • Jay Bromley: Je ne sais pas si Bromley était excellent pour Kuhn était particulièrement mauvais mais en tout cas on a vu quand le jeune DT (donc pas Kuhn) était sur le terrain.
  • La couverture de punt: J’ai parfois été inquiété par la protection des punts mais pour ce qui est de la couverture, il n’y avait rien à dire: 12 yards retournés sur 5 punts.

Le négatif:

  • La ligne offensive: On pouvait s’y attendre. Comme l’année précédente, la combinaison de joueurs inexpérimentés et le manque d’alchimie au sein de l’escouade résulte en une prestation désastreuse. Forcément leur prestation a eu un effet sur toute l’attaque: Eli ne pouvait pas lancer le ballon tranquillement et le jeu de course peinait à trouver des brèches. L’un des plus gros fautifs est Marshall Newhouse qui jouait RT. Tom Coughlin a déclaré que l’équipe avait des décisions importantes à prendre concernant l’OL.
  • La première escouade défensive: Il suffit de voir les premières séries de notre défense pour se rendre compte que celle-ci n’est absolument pas au point. Markus Kuhn était particulièrement à la ramasse. Il s’agit certes de la première rencontre de la nouvelle défense de Spagnuolo mais il ne faut pas que ça continue ainsi.

Pour finir, les Giants ont été lourdement frappés par les blessures: Landon Collins, Mykkele Thompson, Trumaine McBride et Jayron Hosley, soit que des joueurs de la secondary. A croire que quelqu’un là-haut refuse que les Giants aient une défense arrière. La blessure la plus grave est celle de Thompson qui s’est déchiré le talon d’Achille et donc loupera toute la saison 2015.