Eli Manning mis sur le banc après 210 titularisations et 2 bagues

 

Tristesse absolue ce soir pour tous les fans des Giants. Eli Manning, le meilleur quarterback de l’histoire des Giants, désigné 2 fois MVP du Super Bowl après ses 2 bagues, seul quarterback a avoir battu Tom Brady au Super Bowl, dans le top 10 des meilleurs lanceurs de yards et de touchdowns de l’histoire de la NFL, après avoir pris tous les records à ce poste à Big Blue a été mis sur le banc par Ben McAdoo et Jerry Reese (et je tiens à mentionner les deux) pour titulariser Geno Smith car notre cher HC veut « gagner des matchs ».

Les réseaux sociaux sont en feu depuis cette annonce et tout le monde tire à boulet rouge sur les boulets bleus. J’ai même hésité à les mentionner dans cet article tant ce qu’ils font à ce quarterback est ignoble. En dehors des chiffres monstrueux, Eli Manning a toujours été vu comme un joueur et une personne modèle. Jamais, absolument jamais, il n’aura craqué et critiqué un coéquipier ou un coach, même quand celui-ci est aussi incompétent que Ben McAdoo. Si vous êtes fan de Big Blue depuis moins de 14 ans, vous n’avez, comme moi, jamais vu un autre joueur qu’Eli Manning prendre un ballon derrière notre centre en match officiel. Pour nous, le poste de quarterback de Big Blue est et restera celui d’Eli Manning. S’il n’avait plus la meilleure forme de sa carrière, mettre notre numéro 10 sur le banc, dans une saison pourrie par les blessures et un front office incompétents est révoltant. Les Giants ne jouent plus rien, nous sommes à 2-9, officiellement éliminés des playoffs après de nombreuses humiliations et pourtant, certains bazardent le quarterback emblématique de cette équipe.

Un seul espoir subsiste, celui que Mara n’ait pas été au courant de cette histoire, lui qui n’était pas à New York aujourd’hui et qui n’a pas parlé à Eli. Pour McAdoo, mon avis et celui de quasiment tous les fans de Big Blue est fait depuis longtemps. Concernant Reese, j’ai longtemps, jusqu’à ce mardi, été partisan pour le conserver mais le voir capable de faire ça à Eli m’a complètement fait changer d’avis. Comme le dit Mike Francesca dans son fabuleux rant à la radio, il ne doit son job qu’au 2 Super Bowl qu’a gagné Eli. Quant à McAdoo, Francesca a été clair : « En partant, jette un oeil sur les bagues d’Eli car ce sera ta seule chance d’en être aussi près ».

Les réactions sont bien évidement très forte en émotion. Si les anciens comme CB Terrell Thomas ou RB Brandon Jacobs ont bien évidemment partagé leur soutien envers leur quarterback, deux réactions sortent du lot. Tout d’abord, celle de Carl Banks, ancien grand linebacker des Giants qui est d’habitude extrêmement corporate avec Big Blue. Le double champion accuse le front office de s’en prendre à l’un des hommes les plus sérieux du vestiaire, qui a toujours été à fond sur chaque action. Sans les citer, on lit très clairement des attaques contre le manque d’investissement de Janoris Jenkins, Landon Collins ou Eli Apple par exemple. Cela a d’ailleurs donné une petite prise de bec avec Damon Harrison sur Twitter.

Enfin, la réaction la plus forte pour moi est celle d’un homme dont je regrette toujours le départ et qui, mieux que quiconque, peut parler de notre numéro 10. Celle de notre ancien head Coach Tom Coughlin qui a été très clair (et il semble d’ailleurs assez rancunier envers le front office actuel). Un journaliste a demandé à Coughlin s’il était surpris par la décision, ce à quoi ce dernier répond :

Surpris n’est pas le terme. Mes pensées vont entièrement vers Eli Manning. J’adore le gamin. Il est double champion du Super Bowl. Il est le plus élégant, le plus humble jeune homme dans ce vestiaire. Je n’ai pas suivi les Giants. Je sais que c’est une année décevante mais mes pensées vont uniquement vers Eli. J’ai été très énervé lorsque j’ai entendu ça.

Si on aura le temps de revenir sur la carrière d’Eli Manning, cette journée marque un tournant historique pour notre franchise adorée. Notre front office nous fait honte et Eli Manning n’en n’est plus le quarterback. C’est visiblement l’équipe de Geno Smith selon Ben McAdoo et Jerry Reese. Mais de tous ces noms, seul celui d’Eli Manning est et restera dans la légende des New York Giants.

Aaron Ross: On ne peut pas laisser quelqu’un d’autre jouer le Super Bowl sur notre terrain

Ross lors du Super Bowl XLVI

A l’issue de la saison 2013, le Super Bowl XLVIII se jouera pour la première fois à New York et dans un climat on ne peut plus hivernal.

Bien que Big Blue ait loupé les playoffs l’année dernière pour la 3e fois en 4 ans, l’objectif aujourd’hui est non seulement de retourner en playoffs mais aussi de jouer le Super Bowl à domicile. Et pour Aaron Ross, qui revient d’une année de « vacances » à Jacksonville après avoir remporté son 2nd Super Bowl avec les Giants en 2011, être présent sur le terrain lors de la 48 édition de la grande finale est au coeur de la motivation de l’équipe:

“I do feel that, especially since I came back after being away. It seems like everybody has that hunger, plus the Super Bowl is going to be played in our stadium. We can’t have anybody else playing in our backyard. We’ve talked about it, and it’s another goal that coach Coughlin put in front of us. Guys are hungry to achieve that goal.”

Jusqu’à aujourd’hui, aucune équipe n’a joué le Super Bowl dans son propre stade donc il est naturel que la possibilité de marquer l’histoire tout en participant au Super Sunday motive les joueurs new yorkais.

Maintenant ont-il une chance d’y parvenir? Seul l’avenir nous le dira.

Greg Jones demande sa copine en mariage après avoir remporté le Super Bowl

Le 5 février 2012 n’est vraiment pas une date que le rookie MLB Greg Jones risque d’oublier.

Non seulement il gagne une bague de champion de NFL mais en plus il gagne (ainsi que sa copine) une bague de fiançailles. Il a fait sa demande en mariage sur le terrain recouvert de confettis quand sa copine est venue le féliciter pour sa victoire au Super Bowl. Très surprise, la jeune fille était très émue (belle manière de dire qu’elle chialait comme une madeleine) et a dit oui à Jones (ça aurait été vraiment con de se prendre un rateau juste après un tel évènement).

Cela me fait penser à Eli qui avait épousé sa copine d’université l’été suivant son premier Super Bowl.

Félicitations  au rookie et à sa fiancée.

Le Super Bowl XLVI bat le record d’audience

C’est une news pratiquement sans intérêt puisque ce record est battu d’année en année.

L’année dernière le record avait été battu avec 162,9 millions de téléspectateurs. Cette année, on a cru pendant un moment que le Super Bowl XLVI n’était parvenu à attirer que 161 millions de personnes mais en réalité ce chiffre est de 166,8 millions, soit 18 millions de plus que le Super Bowl XLII.

C’est le record de la plus grosse audience de tous les temps. L’article de PFT parle de « some portion of NBC’s coverage of the game » mais je n’arrive pas vraiment à savoir si il s’agit seulement de l’audience américaine ou alors de l’audience mondiale.

Quoiqu’il en soit, ce chiffre est forcément en dessous de l’audience réelle quand on sait que de nombreuses personnes (probablement comme vous et moi) regardent le Super Bowl en streaming.

De l’étrangeté du touchdown de Bradshaw

Le TD qui a redonné l’avance aux Giants était des plus étranges.

Alors qu’il restait un peu plus d’une minute à jouer avec le chrono arrêté (Nicks ayant été repoussé en dehors du terrain sur l’action précédente), les Giants se retrouvent en 1st and goal. Vu le temps que prenait Manning pour remonter le terrain – pressé mais pas trop quand même – tout le monde s’attendait à ce que les Gmen fassent tourner le chrono avec une course au milieu du terrain.

“Eli was telling me to go down,” déclare Bradshaw “He was saying, ‘Don’t score! Don’t score!’ I grabbed the ball and it really didn’t click at the 1-yard line, so I tried to put myself down. But my momentum just took me in.”

C’est donc pour ça que nous avons vu Bradshaw « s’asseoir » dans l’endzone. J’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’une manoeuvre destinée à moquer les Patriots mais ce n’est pas vraiment le style.

Mais encore plus étrange: il semblerait que Bill Belichick ait demandé à ses joueurs de laisser Bradshaw marquer.

Quand on y réfléchit, cette idée n’était pas du tout idiote. Le score était à 17-15 pour les Patriots et les Giants étaient à quelques yards de l’endzone. Manning voulait faire tourner le chrono pour que Tynes marque le FG de la victoire dans les dernières secondes du match.

Pour éviter cela, Belichik a préféré laisser les Giants prendre une avance de 4 à 6 points (si la conversion à 2 points avait été réussi le score auraité de 23-17) et ainsi donner une chance à son QB Hall of Famer user des 57 secondes restant au chrono et du temps mort pour reprendre l’avance.

Au final, le destin en a voulu autrement.

Le Super Bowl XLVIII se jouera à New York

[Mode je raconte ma vie/on] Désolé pour hier mon ordi a planté avant l’annonce et comme tous mes cours se trouvaient dessus j’étais bien dans la merde. Heureusement j’ai pu le faire réparer et j’ai récupéré toutes mes données (et j’ai perdu un rein dans le processus… :/) donc I’m back! [Mode je raconte ma vie/off]

Donc après 4 tours, la candidature du New Meadowlands Stadium a été retenue pour accueillir le Super Bowl XLVIII en 2014. Bon pour être précis il faut parler du New Jersey puisque c’est dans cet État que se trouve le stade des Giants et des Jets mais bon tout le va parler de New York et non du New Jersey.

C’est une grande première dans l’histoire du Big Game qui a toujours été accueilli par des villes ayant un climat doux en février (les villes du sud) ou par des villes ayant un dôme (Detroit, New Orleans, etc…). Les équipes (mais aussi les fans) présentes à ce match devront affronter le rude hiver new yorkais et probablement de la neige. Cela risque d’être un peu gênant pour le show entourant le match mais voir 2 équipes s’affronter et affronter les éléments promet d’être passionnant.

Le match aura lieu le 2, 9 ou 16 février 2014. Cela dépend de la NFL qui pourrait décider d’allonger la saison d’un ou 2 matchs dans les années à venir.

Eli va au Super Bowl!!

Oui, oui! Vous avez bien lu, mais bon par contre il sera dans les tribunes en train de regarder son frère Peyton mener les Colts d’Indianapolis contre les Saints de la Nouvelle Orléans.

Hier soir les Colts ont battus les Jets de New York 30 à 17 après avoir été menés de 9 points toute la première mi temps et puis les Saints ont éliminé les Vikings de Minnesota de la course en prolongation avec un field goal de 40 yards, score: 31 à 28.

Sur ce dernier match, les Vikes sont passés à 2 doigts de la victoire: alors qu’il ne restait plus que 19 secondes au chrono mais l’équipe étant mal placée pour le field goal de la victoire sur une 3e tentative et 15 yards à parcourir, Brett a lancé une passe qui a été directement interceptée comme la dernière fois qu’il était en finale de conférence NFC contre les Giants. Il avait sûrement perdu ses sens après tous les coups qu’il s’était pris durant le match par des défenseurs un peu violents avec lui.

Même si je regrette de ne pas voir les Vikings au Super Bowl, Saints contre Colts promet d’être une belle affiche. Rendez vous le 7 février.