Eli Manning: « For me, it’s only a Giant »

Personne n’est éternel. Même pas Eli Manning. Pourtant, pendant de nombreuses années – 16 pour être exact – les fans des Giants n’ont jamais vraiment eu à se soucier du poste de QB. Qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, Eli Manning était toujours au rendez-vous.

On a longtemps pensé que cette situation était immuable, mais on se doutait bien ces dernières années que la fin approchait pour Eli. Même si à 39 ans le joueur avait encore la capacité et la volonté de jouer, l’arrivée de Daniel Jones drafté avec le 6e choix de la draft marquait clairement le début de la fin pour le numéro 10.

Le destin (ou peut être quelqu’un d’autre) a voulu qu’Eli puisse avoir une dernière occasion de jouer devant le public new yorkais pour qui il a remporté 2 trophées Lombardi. Après une belle performance contre les « terribles » Miami Dolphins, Eli a eu le droit a une standing ovation de plusieurs minutes avant de quitter le Metlife Staidum en saluant une dernière fois les fans des Gmen. Tout indiquait que la fin d’Eli Manning à New York était belle et bien inévitable. Mais était-ce vraiment la fin d’Eli en NFL?

Manning disait déjà depuis quelques années qu’il préférait prendre sa retraite plutôt que de jouer pour une autre équipe que les Giants. Ce discours était plutôt attendu quand l’agent du QB était en pleine négociation d’une extension de contrat. Mais maintenant que le contrat d’Eli Manning arrivait vraiment à son terme et que la seule possibilité de l’étendre était d’accepter un poste de remplaçant, est-ce que les belles déclarations d’Eli allaient se réaliser?

Même si je n’y croyais pas vraiment, j’en aurais pas voulu à Eli s’il avait décidé de signer chez les Titans, les Colts ou encore les Bears pour tenter une dernière fois d’atteindre le Super Bowl. Après plusieurs années gâchées par un mauvais management des Giants, Eli méritait une dernière chance de partir avec les honneurs. Tant qu’il ne restait pas en NFC East, j’étais prêt à accepter qu’Eli joue pour une autre équipe.

Mais voilà, quand les Giants ont annoncé qu’Eli tiendrait sa dernière conférence de presse en tant que Giant pour officialiser son départ à la retraite le 24 janvier dernier, je n’ai pu m’empêcher de ressentir un petit (bon ok… un gros) pincement au coeur et de me dire: « Ca y est! Une page se tourne… »

Lors de cette conférence de presse, on y trouve beaucoup de monde et notamment Ernie Accorsi (le cerveau derrière l’échange qui a permis de faire d’Eli un Giant en 2004), Tom Coughlin et de nombreux d’anciens coéquipiers avec qui Eli a remporté de nombreuses victoires ainsi que 2 titres. Je ne vais pas vous faire un résumé de cette conférence mais je vous mets la vidéo ci-dessous que je vous invite à regarder:

Certains fans se disent peut être que cette page aurait dû être tournée il y a déjà bien longtemps, mais je pense qu’ils ne mesurent pas encore l’importance qu’avait Manning dans cette équipe. Il y a bien entendu plein d’exemples où Eli a été un boulet pour l’équipe, mais quand on fait un bilan objectif, on s’aperçoit que le plus souvent Eli tirait les Gmen vers le haut et c’est ce qui en faisait un véritable franchise QB.

Personne n’ira jamais prétendre qu’il était aussi fort voire meilleur que Tom Brady, Drew Brees ou encore son frère Peyton, mais Eli était certainement un joueur que beaucoup d’équipes auraient rêvé d’avoir ne serait que pendant quelques saisons.

Je me rappellerai toujours de la saison 2010 quand Eli avait lancé 25 interceptions. Tout le monde ne voyait que le fait qu’Eli était le QB avec le plus d’INT cette saison, mais pratiquement personne ne parlait du fait qu’une bonne quinzaine de ces turnovers étaient en réalité dû à des drops de ses WR.

On a également beaucoup lynché Eli de manquer de mobilité ces dernières saisons et d’être un Captain Checkdown sans jamais prendre en compte l’état pitoyable de son OL ou tout simplement un supporting cast insuffisant.

Que dire des saisons 2012 et 2016 quand Eli et ses coéquipiers maintenant à flot une équipe qui prenait l’eau à cause d’une défense virtuellement inexistante?

Et bien entendu, il y a toujours quelques trolls capables d’affirmer qu’Eli doit ses bagues de champions uniquement à ses défenses qui l’ont porté. Bref…

Je sais qu’on m’a souvent reproché de prendre systématiquement la défense d’Eli et de lui chercher trop d’excuses, mais je pense (ou plutôt j’espère) qu’avec le temps, les fans se rendront compte de ce qu’Eli apportait à son équipe. A défaut d’avoir été apprécié à sa juste valeur pendant sa carrière, il le sera peut être plus tard.

Beaucoup d’encre (numérique) coulera sur la question de savoir si Eli mérite ou pas d’entrer dans le Pro Football Hall of Fame, mais je ne veux pas me lancer tout de suite dans ce débat. Je compte y dédier un article entier dans lequel je ferai le bilan de sa carrière et passerai en revue les arguments pour et contre son intronisation parmi les immortels de la NFL (spoiler alert: il sera probablement pas un First Ballot HOFer, mais il finira par y rentrer).

En attendant, je tenais à saluer le joueur grâce à qui je regarde la NFL et suis fan des Giants aujourd’hui. J’ai découvert la NFL complètement par hasard un soir de février en 2007 alors que je zappais ma TV et suis tombé sur le Super Bowl XLII. Sans connaître les équipes, j’ai choisi de supporter New York avec ce QB qui ne correspondait absolument pas aux clichés des films (contrairement à Tom Brady) et pourtant menant un match quasi impeccable avant de réaliser l’action la plus iconique de l’histoire du Super Bowl.

Depuis cette date, je ne cesse de suivre les Giants (même si c’est pénible ces derniers temps) et cette loyauté a été régulièrement récompensée par des victoires ou des actions incroyables.

Merci Eli Manning pour tout ce que tu as fait pour les New York Giants et ses fans, qu’ils soient aux USA ou ailleurs dans le monde.