2016 W14 – Cowboys 7 @ Giants 10 : La meilleure défense de la ligue offre la victoire à Big Blue

Oui, c’est un peu provoc comme titre mais je ne suis pas sûr qu’on soit loin de la vérité. Alors que les Cowboys arrivaient à New York sur une série de 11 victoires, qu’ils n’avaient plus perdu depuis la semaine 1, qu’ils pouvaient s’assurer du titre de division, que Ezekiel Elliott était en tête des différents classements de MVP, les cowboys n’ont réussi à marquer que 7 points et uniquement grâce à une erreur de la défense. S’il est compliqué d’analyse globalement ce match (l’analyse individuelle sera plus intéressante), retour quand même sur cette énorme prestation défensive.

La première mi-temps est une honteuse d’un point de vue footballistique pour l’attaque des Giants. Pour faire court, la bande d’Eli Manning a été incapable d’inscrire le moindre point à la terrifiante défense des Cowboys. L’appel des jeux est mauvais, les receveurs droppent, Eli n’est pas bon et Ereck Flowers est encore en dessous de tout ! Le numéro 9 de la draft 2015 a été tellement affreux que j’ai demandé sur Twitter à ce qu’on mette Marshall Newhouse en Left Tackle et j’ai vu que je n’étais pas le seul. Et non, ce n’est pas du tout qu’on est fan du tackle vétéran tant critiqué. Je ne vais pas me lancer ici dans l’analyse individuelle de Flowers mais son niveau affligent a notamment coûté un sack/fumble à Big Blue. Finalement, si le score n’est que de 7-0 à la mi-temps, c’est en grande partie grâce à la défense de Steeve Spagnuolo. Si Ezekiel Elliott n’a pas été totalement stoppé, il aura été bien limité. Surtout le pass rush est présent avec un bon Romeo Okwara qui perturbe Dak Prescott, très moyen lors du premier acte. Il aura notamment été intercepté par Janoris Jenkins mais cela n’aura pas suffi à nous faire marquer des points. Finalement, à une erreur défensive près, une mauvaise lecture du rookie Andrew Adams qui nous coûte un touchdown, la défense fait une première mi-temps presque parfaite.

La seconde période est un peu mieux, clairement pas bonne, mais mieux. Les Giants font moins d’erreur et se contentent de 3&out en attaque. La défense est encore extraordinaire et monte même en régime. Elliott est beaucoup plus à la peine et Leon Hall intercepte Prescott, qui réalise son premier match à 2 interceptions de sa carrière. Et puis Eli, qui réalise un match affreux mais j’ai dit que ce n’est pas le temps des analyses individuelles, à la chance de posséder un receveur qui transforme un tracé slant en un touchdown de près de 70 yards. Odell s’échappe du marquage de Carr et met les Giants devant. L’emballement qui s’en suit est général. Le stade hurle sur chaque jeu des Cowboys, Damon Harrison prend un snack avec Elliott, Okwara mets une pression de dingue et Janoris Jenkins est à un niveau hallucinant. Dallas n’avance plus et malgré la nullité de notre attaque, ne parvient pas à se montrer dangereux. Dez finira par attraper un ballon (les 2 premières fois où il est visé, ça se termine en interceptions) mais le fumblelera grâce à Janoris Jenkins. L’attaque de Big Blue fera tout pour ne pas finir le match mais la défense est vraiment extraordinaire. Un 3rd & out sur le dernier drive et les Giants font chuter les Cowboys, comme lors de la première semaine. C’est très loin d’être parfait mais l’attaque ne peut que progresser (et elle a réellement les moyens de le faire), quant à la défense, et malgré ma provocation initiale, elle frappe un grand coup en s’affirmant clairement comme une des meilleures de la ligue.

 

Publicités

7 réflexions au sujet de « 2016 W14 – Cowboys 7 @ Giants 10 : La meilleure défense de la ligue offre la victoire à Big Blue »

  1. quel pied j’ai pris a regarder notre défense ! laisser les girls a 7 points c’est énorme .
    mais par contre l’attaque est dramatique . l’ol est nulle ,ce qui rassure pas éli qui n’a pas besoin de sa pour etre mauvais .et voila maintenant que les receveurs relachent les ballons , dur dur .
    mais en ce moment seule la victoire compte et tu as raison l’attaque ne peut que progresser .

  2. Spag est vraiment un grand, un très grand DC. Je me souviens que certains sur ce blog l’avaient critiqué la saison dernière en disant que, lors des titres gagnés, son escouade défensive était bonne parce que formée de joueurs exceptionnels, et non pas grâce à ses choix tactiques. Là, je crois qu’il n’y a pas photo : sans faire injure à nos joueurs, notre escouade défensive n’est pas formée des meilleurs joueurs de la ligue, mais elle a une âme ! Merci Spag ! Par contre, notre OL est VRAIMENT nulle.

    • Tiens, ça fait longtemps que tu n’avais pas posté non ? C’est un plaisir de te revoir (j’espère que je ne fais pas d’erreur). Pour Spag, il doit bien sur être félicité pour son boulot actuel mais, pour faire partie des détracteurs (mais pas des plus féroces, je ne souhaitais pas forcément son départ par exemple), je pense quand même qu’il bénéficie grandement de la qualité de ses défenseurs. Mais oui, même le plus grand DC de tous les temps ne pourrait pas dominer avec une défenses de chèvres.

  3. Sweeper Dall’Ass dans une saison est toujours un grand moment !
    Quel match héroique de notre D ! Enormisime performance sans JPP en plus. Un « Spag-Wreckin Crew! » en somme !!
    Attaque cata en effet, suivez mon regard vers le coté gauche de notre OL… Heureusement qu’on a eu ce big play d’OBJ pour sauver ce marasme offensif ! Carr le DB des Cowgirls une nouvelle fois cramé sur ce jeu, après sa postérisation sur « the catch » en 2014 ^^
    Punaise en etre a 9-4 est juste jouissif après ces récentes saisons galères (6-10 bullshit ^^).
    3 matchs pour assurer la wild card, c’est plus que jouable !
    GIANTS PRIDE !!!

    • Ahah, c’est un vrai plaisir (bon, là, ça me rappelle juste que je suis à la bourre pour les analyses individuelles mais je vais finir ça). Désolé du rythme lent du blog, mais ça devrait aller mieux dans la suite. Je vais communiquer sur l’avenir du blog cette semaine ou la prochaine 🙂

Les commentaires sont fermés.