2016 W7 – Giants 17 @ Rams 10 : Landon Collins appelle au réveil de Big Blue

Landon Collins cassant tous les placages sur sa route Crédit : Sports Illustrated

Que c’était moche ! Dans un match aussi indigeste qu’un repas britannique, New York a encore raté son entame de match. Heureusement bien aidé par la faiblesse de l’opposition, les hommes de Ben McAdoo sont parvenus à renverser la vapeur et à gagner le second match de l’histoire des Giants à Londres (le premier et seul match ayant été remporté face aux Dolphins en 2007), pour la première opposition sportive de l’Histoire de Twickenham qui ne soit pas du rugby (le stade ayant été construit en 1909).

Le premier quart-temps est de nouveau une horreur sans nom pour les Giants. Si la semaine dernière, Big Blue avait relâché le ballon dès le premier jeu, cette semaine, ils auront au moins attendu le second pour redonner le ballon aux Rams qui n’en demandaient pas tant. Quelques actions plus tard, Keenum trouve Tavon Austin dans la endzone et Los Angeles mène 7-0. Quelques attaques mal gérées par les Giants plus tard, Zuerlein, le kicker des « locaux », rajoute 3 points pour son équipe.

Et puis, l’attaque de Big Blue se réveille enfin. Pas violemment, plutôt comme vous se matin. C’est à dire qu’on a l’impression que ça va, mais faut pas trop lui en demander non plus. Cela se traduit par un passage en redzone non fructifié par un touchdown et plusieurs imprécisions et appels de jeux bizarres. Si l’attaque ne parvient pas à faire revenir les Giants au score, alors la défense va s’en charger. Et quand on dit « la défense », c’est surtout un homme, le meilleur joueur des Giants depuis le début de l’année : S Landon Collins. Après une passe déviée, il intercepte le deuxième ballon de sa carrière et réalise un retour absolument phénoménal ! Collins s’est baladé de gauche à droite du terrain, bien aidé par de superbes blocks, et il a parcouru 84 yards en tout et pour tout avant d’entrer dans l’end-zone et d’égaliser sur ce qui sera le score à la pause : 10-10.

La deuxième mi-temps est tout autant affreuse. L’attaque ne parvient toujours pas à produire de façon régulière et la défense se refait une santé face à des Rams absolument affreux. Entre un quarterback plus que médiocre, des receveurs très moyens et une ligne offensive abyssale, Big Blue soigne ses stats avec 3 sacks sur ce match et une vraie belle prestation de la ligne défensive. Et encore une fois, pour débloquer ce match, la lumière va venir de Landon Collins. Sur une nouvelle passe déviée (par LB Keenan Robinson), Collins surgit et remonte une vingtaine de yards après son interception (et en cassant un nouveau placage). Cette fois-ci, l’attaque convertit ce turnover, bien aidé par un catch monstrueux d’Odell Beckham sur une 3rd & 3. Quelques actions plus tard, les Giants se retrouvent en 1st & goal et c’est sur 3 courses de Jennings que l’attaque de New York rentre enfin dans la endzone, bien aidé par un très bon block d’Ereck Flowers.

La fin du match était très moyenne mais New York a su profiter des erreurs des Californiens. Dominique Rodgers-Cromartie intercepte deux ballons pour finir le match : le premier grâce à une excellente lecture, le second était entièrement de la responsabilité de l’attaque des Rams et de la mauvaise communication entre Case Keenum et son receveur.

Eli peut poser le genou au sol, New York s’impose 17-10 dans un match affreux mais qui lui permet d’être en positif au moment de la semaine de repos. Big Blue est toujours dans la course aux playoffs et peut réellement remercier sa défense pour cela qui a été impériale ce soir face à la pauvreté offensive des Rams.

 

9 réflexions au sujet de « 2016 W7 – Giants 17 @ Rams 10 : Landon Collins appelle au réveil de Big Blue »

  1. Quelqu’un était à Londres ? J’ai failli mais le prix des places m’a calmé, environ 200 boules. Surtout pour la qualité du spectacle… Heureusement que Collins était là pour mettre un peu d’ambiance

  2. Moi j’y étais ! Effectivement le match était affreux, sans les interceptions, ça aurait été difficilement regardable… Mais l’ambiance était top, la majorité des supporters étaient pour les Giants. Le stade est super aussi.
    Et hier j’ai pu aller à un évènement où une partie des Giants (Eli, OBJ, Cruz, JPP, Vernon et Casillas, plus McAdoo et Mara) a fait un petit speach, ils étaient à 5m de moi, c’était génial.
    Bref ça valait vraiment le coup, et la victoire à la fin fait plaisir, même si ça aurait pu être bien plus écrasant que ça.

      • Je n’ai jamais assisté à un match là-bas donc je n’ai pas trop de comparatifs. Mais il y avait une très bonne ambiance, et beaucoup de mondes. Une bonne moitié des personnes présentes portaient le maillots d’autres équipes (vraiment de tout, je n’en ai pas vu une qui ressortait en particulier, peut être les seahawks ou les patriots, mais très léger). Bref, beaucoup sont là pour le football et pas juste parce que leur équipe joue.
        Ils ont parlé pas mal à la conférence de presse du fait de créer une équipe à Londres qui évoluerait en NFL, justement à cause de l’augmentation de la popularité ici en Europe. Mais c’est encore loin je pense, car beaucoup de contraintes, notamment pour les transports.
        Et sinon dans le stade ils avaient mis le paquet pour qu’on ressente vraiment le match à l’américaine !

      • Ils y a des personnes, des compagnies intéressé a avoir une équipe en Europe? La NFL semble pas intéressé par le Canada vue notre faible population etc… mais l Europe, l Asie, la Chine semble les intéressé.

        Les propriétaires des Rams et des Jaguars semble bien aimé l Europe.

  3. J’y étais aussi et je partage tout ce qu’à dit Baptiste à part pour le stade (mais c’est probablement parce que j’ai connu Wembley).

    Sinon j’ai remarqué un truc aujourd’hui : l’influence d’Hezerlich sur le groupe. J’étais juste derrière le banc des Giants et on le voyait sans cesse remotiver les joueurs (ainsi que le public). Je pense que c’est pour ça qu’il fait systématiquement partie des 53

  4. On est 5 en 15 en Red Zone depuis le début de la saison. Ce qui veut dire qu on marque un TD une fois sur trois quand on est a l intérieur de la ligne de 20. Et sur les 5, il doit avoir 3 runshing TD. Ce qui veut dire que Eli a 2 passe de TD en red zone en 7 match. C est médiocre.

    Malgré toute la nullité d Éli pendant 90% du match j étais prêt a passé outre s il aurait simplement écoulé les 3 dernières minutes du match. Il a compliqué la fin de match avec un autre 3 and out.

    Vous allez dire la ligne est moche la course est null… En first down on fait a 95% une course tout le stade, l équipe adverse le sait. On est trop prévisible. 95% de course en first down, 60% en 2ème essai, des petites passes, souvent les même tracé, combien de passe d Éli lancé plus loin que 15 yards?? ou dans l end zone? très très très peu.

    Vous allez dire notre D surpayé a pas de sacks… Pour avoir des sacks faut que l équipe adverse soit en situation de passe. Les équipes passe quand elle tire de l arrière au score. Ce qui est arrivé très peu souvent cette saison. Quand les équipes ont l avance ou dans un pointage serré elle sont conservatrice et run la balle. Les équipe sont pas empressé de marqué contre nous. Elle savent qu Eli fait quantité de 3 and out, de turnovers, que le ballon va leur revenir assez rapidement. Combien de lineman on prit une punition contre Vernon ou JPP? plusieur et c est presque aussi bon qu un sack. Vernon ont est allé le cherché principalement parce qu il est capable de mètre le bordel dans la OL des Cowboys.

    Si Eli ferait une passe en first down une fois sur deux ou 1/3 peut être qu il aurait moin de pression sur lui, sur son RB et sur sa ligne.

    Et sur OBJ faut arrêté d en faire un drame. Les grand veulent gagné contribué aidé plus que tout. LT était loin sage sur et hors du side line. C est du football. Les gars jouent pour des millions, pour la gloire, pour être des winners, y a des millions de personnes qui regarde, la pression est très forte. Bref c est une strreet fight vue par des million de personne pas un petit concert d opéra devant 200 personne.

    OBJ tu sais qu il va joué a 100% a tout les jeu Eli tu sais que gagne ou perd il va avoir le même visage. Il a peut être plus ce que sa prend pour les street fight.

  5. la bye week va nous faire du bien

    si la defense progresse un peu c est loin d etre le cas de notre attaque

    notre OL est vraiment mediocre, seul le C et le LG s en sorte un peu mais le rooki Hart et Flowers ne donnent pas satisfaction

    les TE ne sont pas en forme (drops et fumbles)

    nos RB ont beaucoup de mal a trouvé des breches et comme ils ne sont pas super physique , du coup sa n avance pas

    notre jeu de passe, a base de passe tres rapide pour eviter la pression sur notre QB ne fonctionne plus aussi bien que l année derniere, on arrive pas faire jouer nos 3 WRs, qui ont pourtant des match up souvent favorable

  6. De retour de Londres bien claqué ^^ ! Toujours un grand moment de voir nos Giants (perso c’est mon 4e match en live, 2 a Londres et 2 a feu Giants Stadium)
    Évidemment le spectacle était ailleurs, car sur le terrain hum…
    On retiendra juste la victoire, avec un homme: Landon in London ! Un match titanesque de notre S !
    La bye week va faire du bien, notre OL pourra réviser (ou apprendre) a ouvrir des brèches pour notre jeu au sol ^^
    GIANTS NATION on tour !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s