La draft des rivaux de la NFC East

Si les Giants ont plutôt réussi leur draft avec six joueurs potentiellement titulaires sur le long terme, dont au moins trois dès l’entame de la saison, qu’en est-il de leurs rivaux de division ?

DALLAS COWBOYS

RB Ezekiel Elliott, Ohio State (R1, #4) – OLB Jaylon Smith, Notre Dame (R2, #34), DT Maliek Collins, Nebraska (R3, #67), DE Charles Tapper, Oklahoma (R4, #101), QB Dak Prescott (R4, #135), CB Anthony Brown, Purdue (R6, #189), SS Kavon Frazier, Central Michigan (R6, #212), RB Darius Jackson, Eastern Michigan (R6, #216), TE Rico Gathers, Baylor (R6, #217).

Les Cowboys ont écouté Jerry Jones cette année puisqu’ils ont sélectionné RB Ezekiel Elliott, le favori du grand patron, qui s’est pointé avec une chemise s’arrêtant au nombril. Si le joueur est talentueux, ce choix a fait hurler certains fans. Sélectionner un running back aussi haut dans la draft, surtout un prospect moins talentueux que Todd Gurley (10th pick en 2015), peut s’avérer stupide. On pense notamment au monstrueux bust Trent Richardson (3rd pick en 2012). Mais Jones a eu le joueur qu’il voulait, un petit caprice de milliardaire (comme lorsqu’il voulait Johnny Manziel à la draft) pour son équipe qui n’a plus remporté de Super Bowl depuis plus de vingt ans.

Le turbulent proprio des Cowboys a également avoué ne pas avoir pu trouver le sommeil après avoir hésité à monter un échange pour sélectionner Paxton Lynch, un quarterback qui aurait pu prendre la relève de Tony Romo sans tarder. À la place, Dallas a conservé son choix de deuxième tour pour prendre OLB Jaylon Smith, qui ne jouera donc pas en 2016 et qui pourrait ne jamais rejouer du tout. Un choix risqué alors que les experts estimaient que le joueur pourrait ne pas être sélectionné.

DT Maliek Collins et DE Charles Tapper ont tous les deux le potentiel pour être titulaires d’ici un an ou deux. QB Dak Prescott sera visiblement chargé de s’aguerrir derrière Romo en vue de le remplacer d’ici quelques années. CB Anthony Brown et SS Kavon Frazier sont plutôt des joueurs pour la profondeur de l’effectif, voire pour les special teams. RB Darius Jackson pourrait s’avérer une bonne surprise, et je l’avais sélectionné aux Giants dans mon dernier mock draft, mais il sera sans doute dans l’ombre d’Elliott. Enfin, les Cowboys ont sélectionné TE Rico Garthers, l’une des sensations de cette draft puisque le prospect jouait au basketball à Baylor et qu’il n’a pas rejoué au football depuis le high school.

PHILADELPHIA EAGLES

QB Carson Wentz, North Dakota State (R1, #2), OG Isaac Seumalo, Oregon State (R3, #79), RB Wendall Smallwood, West Virginia (R5, #153), OT Halapoulivaati Vaitai, TCU (R5, #164), CB Blake Countess, Auburn (R6, #196), FS Jalen Mills, LSU (R7, #233), DE Alex McCalister, Florida (R7, #240), ILB Joe Walker, Oregon (R7, #251).

Les Eagles ont payé cher pour pouvoir grimper jusqu’au deuxième choix et ils ont eu le quarterback qu’ils voulaient pour l’avenir. QB Carson Wentz sera sans doute le titulaire la saison prochaine et les Giants devraient pouvoir en tirer partie avec leur défense renforcée car le joueur semble encore loin d’être prêt pour la NFL. Néanmoins, son potentiel devrait l’amener à devenir un bon franchise quarterback pour Philadelphia d’ici quelques années.

Pour le reste, hormis OG Isaac Seumalo qui devrait être impliqué dans la rotation de la ligne offensive, il n’y a rien de très excitant à se mettre sous la dent. Le nom de FS Jalen Mills a été avancé pour la draft des Giants par certains analystes mais il jouera finalement pour les Eagles. Si son développement est loin d’être achevé, il pourrait devenir un bon joueur de profondeur à l’avenir pour la secondary de Philly.

WASHINGTON REDSKINS

WR Josh Doctson, TCU (R1, #22), OLB Su’a Cravens, USC (R2, #53), CB Kendall Fuller, Virginia Tech (R3, #84), DT Matthew Ioannidis, Temple (R5, #152), QB Nate Sudfeld, Indiana (R6, #187), ILB Steven Daniels, Boston College (R7, #232), RB Keith Marshall, Georgia (R7, #242).

Draft solide des Redskins, probablement la meilleure avec celle des Giants. WR Josh Doctson devrait apporter une contribution immédiate à l’attaque de Washington, malgré que la situation au poste de quarterback ne soit pas idéale dans la capitale. QB Nate Sudfeld n’est pas un joueur en mesure de prendre les rênes d’une franchise NFL donc les Redskins devront à nouveau se reposer sur Kirk Cousins ou Colt McCoy. C’est moche.

Les sélections de OLB Su’a Cravens et CB Kendall Fuller devraient en revanche apporter du souffle à la défense. Le premier est un playmaker, un linebacker dans un corps de safety capable de couvrir tout le terrain et même de pénétrer le backfield. Le second est un steal au troisième tour car il possède le talent d’un top 10-pick mais a chuté suite à une blessure qui a mis fin prématurément à sa saison 2015. S’il recouvre la pleine possession de ses moyens physiques, il pourrait s’affirmer comme un futur All Pro.

DT Matthew Ioannidis est une excellente addition aussi tard dans la draft et les Redskins devraient pouvoir profiter de ses services dès cette saison dans la rotation de la ligne défensive. ILB Steven Daniels n’est rien de plus qu’un joueur de special teams à ce stade et RB Keith Marshall a beaucoup à prouver après avoir subi une lourde blessure. Le running back a réussi le meilleur temps au 40-yard dash au dernier combine mais il ne semble pas disposer des qualités nécessaires pour devenir un joueur un solide titulaire dans la Ligue.

5 réflexions au sujet de « La draft des rivaux de la NFC East »

  1. Ezekiel Elliott et la OL de Dallas une des meilleur, si c est pas la meilleur de la NFL devrait faire de nombreux dégât dans les défensive adverse. C est un choix très logique pour les Cowboys. Il avait pas de RB capable d exploité leur excellente OL.

    Espérons que nos LB puissent limité les yards.

    • Il y avait Alfred Morris quand même.
      J’espere qu’Eliott sera un bust, enfin c’est dure de souhaiter ça à un joueur mais bon c’est un cowboy maintenant..

      • Morris est plus un gars qui run la balle avec force, puissance. Ezekiel Elliott a une vitesse incroyable et ses changement de direction de beaucoup supérieur a Morris.

        Ezekiel Elliott pourrait être un Adrian Peterson version 2.

    • Si tu connais mieux les Cowboys exprime ton opinion, donne ton avis… dire que quelqu’un ne connait rien au cowboys c est un peu simple.

Les commentaires sont fermés.