Le bilan des Giants à la draft 2016

Décevante pour certains, étonnante pour d’autres, réussie pour une minorité, la draft des New York Giants divise. Avec seulement six sélections cette année et la pression sur Jerry Reese pour faire rapidement retrouver sa superbe à l’équipe, il a fallu élaborer une stratégie efficace pour combler les nombreux besoins. La draft des Giants a pourtant mal commencé puisque les Bears sont montés de deux places pour passer devant Big Blue et sélectionner Leonard Floyd, le choix probable de Reese avec le dixième choix.

CE QU’ON A APPRIS

John Mara voulait des playmakers à cette draft, il n’a eu que ça. Jerry Reese n’a sélectionné aucun homme de ligne (DL et OL). Mais il a apporté du talent à la secondaire qui en avait besoin et des cibles à Eli Manning. Ces dernières années, dans les premiers tours, les Giants se sont concentrés sur des recrues avec un profil similaire : joueurs durs au mal, capitaines ou leaders naturels, caractères faciles et vrais fans de football. Une logique respectée une fois de plus.

LES SÉLECTIONS

1st Round: CB Eli Apple, Ohio State

Stats 2015 : 33 tackles (23 solo), 2 TFL, 8 BrUp, 1 FR, 1 int.

Un choix déroutant pour la majorité des fans et des analystes. Probablement une improvisation de la part de Jerry Reese, qui semblait cibler Leonard Floyd, Ezekiel Elliott ou un OT. Néanmoins, il y a de quoi être excité par ce choix. Outre son prénom et son nom de famille, qui pourrait lui valoir le surnom de « Big Apple » pour sa taille, Eli Apple a tout pour s’imposer dans la Ligue.

Recrue quatre étoiles à sa sortie de high school, considéré comme le huitième meilleur cornerback du pays à l’époque, le joueur a remporté le titre national universitaire avec Ohio State à l’issue de la saison 2014, réussissant notamment une interception lors de la finale contre Oregon. Eli Apple a également été nommé Defensive MVP du Fiesta Bowl 2016, remporté par les Buckeyes face à Notre Dame.

Originaire du New Jersey, le nouveau cornerback des Giants possède un gabarit imposant pour son poste et est réputé pour être un joueur physique. Il devrait former un trio redoutable avec Janoris Jenkins, qui pourrait être aligné comme slot cornerback, et Dominique Rodgers-Cromartie, en attendant de probablement remplacer ce dernier à l’issue de son lourd contrat en 2018.

2nd Round: WR Sterling Shepard, Oklahoma

Stats 2015 : 86 rec, 1 288 yds (14.98 avg), 11 TD, 19 PR, 148 yds (7.79 avg).

Les analystes ont été emballés par ce choix, qu’ils considèrent comme le BPA ici. En outre, cette sélection comble un besoin vital pour les Giants. Plutôt considéré comme un slot receiver, Sterling Shepard est un joueur explosif et très bon route-runner qui devrait réussir à s’exprimer rapidement au sein de l’attaque de Ben McAdoo. Surtout avec Odell Beckham de l’autre côté du terrain pour focaliser l’attention des défenseurs adverses.

Ancienne recrue quatre étoiles au high school, Shepard s’est avéré très productif au niveau universitaire, à l’extérieur comme à l’intérieur, du fait de son agressivité qui compense son petit gabarit. L’ancien Sooner excelle à gagner des yards après la réception. Déjà comparé à Victor Cruz, avec qui il fera sans doute équipe dès cette saison, et à Tyler Lockett, phénoménal rookie des Seattle Seahawks l’an dernier, Sterling Shepard possède le talent et le potentiel pour exploser à la face de la Ligue dès ses premiers pas sur un terrain NFL.

3rd Round: FS Darian Thompson, Boise State

Stats 2015 : 65 tackles (37 solo), 8.5 TFL, 1 sack, 4 BrUp, 2 FF, 5 int.

Personne ne s’attendait vraiment à ce que Jerry Reese ne sélectionne un free safety, surtout aussi tôt, mais le GM des Giants semblait destiné à bétonner la secondary après avoir sélectionné un cornerback au premier tour. Avec 19 interceptions en quatre ans, Darian Thompson est un ballhawk, dont les capacités devraient s’exprimer au mieux en duo avec Landon Collins.

Car le nouveau FS des Giants n’est pas un gros plaqueur mais il a le sens du jeu et de l’anticipation, et il sait jouer le ballon dans les airs. Il y a de très fortes chances pour que Thompson soit titulaire en 2016. On pourrait presque qualifier ce choix de steal puisque l’ancien joueur de Boise State était attendu au second tour. BPA.

4th Round: LB B.J. Goodson, Clemson

Stats 2015 : 108 tackles (59 solo), 14 TFL, 5.5 sacks, 3 BrUp, 1 FF, 1 FR, 2 int.

Il aura fallu attendre le quatrième tour avant que Jerry Reese ne se décide à sélectionner un linebacker, au grand dam de nombreux fans des Giants. Il reste encore à déterminer si B.J. Goodson sera utilisé comme MLB ou OLB. Voici ce que j’avais écrit à son sujet en le sélectionnant au cinquième tour de mon dernier mock draft :

Capitaine et leader de la solide défense de Clemson l’an dernier, B.J. Goodson est un joueur athlétique et physique qui pourrait s’approprier le rôle de MLB chez les Giants si son développement se passe correctement. Il a notamment rendu visite à la franchise new-yorkaise il y a peu. Son excellent combine a fait grimper sa cote mais sa faiblesse en couverture aérienne et son petit gabarit devraient l’empêcher d’être sélectionné plus tôt.

Là où B.J. Goodson excelle, c’est pour empêcher quiconque de passer s’il est en travers du chemin. Il est typiquement le genre de joueur qui punit avec un big hit le running back qui court vers lui ou le slot receiver qui s’aventure dans sa zone. Capable d’apporter de la vitesse, de l’agressivité et un impact comme playmaker, il pourrait vite faire son trou au sein de l’escouade de linebackers des Giants.

5th Round: RB Paul Perkins, UCLA

Stats 2015 : 237 att, 1 343 yes (5.67 avg), 14 TD, 30 rec, 242 yds (8.07 avg), 1 TD.

La sélection d’un running back semblait évidente et ce choix est une décision pour le futur de la franchise. Rashad Jennings est passé du mauvais côté des 30 ans et Andre Williams n’a jamais confirmé le potentiel que les Giants voyaient en lui. Paul Perkins a été un joueur très productif avec UCLA et il devrait avoir quelques opportunités de jouer dès cette saison. Avant peut être de s’approprier le poste de titulaire d’ici un an ou deux.

6th Round: TE Jerell Adams, South Carolina

Stats 2015 : 28 rec, 421 yds (15.04 avg), 3 TD.

Un autre choix typique de Jerry Reese dans les derniers tours, c’est-à-dire un projet intéressant. Si Jerell Adams ne semble pas avoir les mains les plus sûres pour un tight end en ce qui concerne la réception, il devrait pouvoir apporter son aide pour bloquer. À South Carolina, au sein d’une attaque complètement minable l’an dernier, il était souvent aligné avec les offensive linemen. Un profil complémentaire de Will Tye et Larry Donnell. Il serait cependant précipité de l’envoyer au feu  avec l’attaque dès les premiers matches de la saison et il se fera sans doute la main en special teams pour commencer.

BILAN

Pas d’OL ? Pas de DE ? Pas de DT ? Une décision incompréhensible pour la plupart des fans. Le poste de right tackle semblait pourtant une priorité. Les Giants n’étaient sans doute pas satisfaits des prospects disponibles à chaque fois qu’ils étaient en mesure d’en sélectionner un et ont donc décidé de passer outre. Concernant la sélection d’un DT, le choix de Jerry Reese de s’en passer pourrait signifier qu’il essaiera de conserver Johnathan Hankins à la fin de son contrat en 2016 ou qu’il placera le franchise tag sur le joueur.

Dans l’ensemble, cette draft semble plutôt bonne pour les Giants, avec une cible de premier choix pour Eli Manning et deux joueurs capables d’apporter une contribution immédiate à la secondary. Je ne vais pas attribuer de note comme la plupart des experts car l’impact d’une classe se mesure des années plus tard. En espérant tout de même que les nouvelles recrues new-yorkaises sauront se mettre en évidence le plus tôt possible.

10 réflexions au sujet de « Le bilan des Giants à la draft 2016 »

  1. Mon plus gros regret reste Ragland mais c’est personnel, j’adore ce joueur. Sinon un G était jouable en fin de draft, on peut quand même y trouver de quoi mettre la pression à Jerry.

    Sinon, j’ai quand même quelques craintes concernant l’an prochain en défense, il risque d’y avoir beaucoup de nouveaux joueurs, et je me demande combien de temps va être nécessaire avant que cela fonctionne.
    Les joueurs connaissant l’équipe sont peu nombreux et presque aucun n’a fait la saison dernière entièrement:
    Hankins, PP, Kennard, Collins, DRC et Brinkley sont les seuls à avoir une vraie expérience dans l’équipe et ils sont très peu à avoir plus de 14 matchs la saison dernière.
    Vernon, Harrison, Gooding, Apple, Thompson ou Berhe ne connaissent pas l’équipe.

    Il fallait en passer par là, mais pas sur que ca paie dès cette année. A l’inverse, il n’y a qu’un joueur (plus éventuellement le RB rookie) qui vient améliorer l’escouade offensive qui a été moyenne l’an dernier.

    • Si les Giants avaient pris un linebacker au second tour et qu’il se serait appelé Reggie Ragland et non Myles Jack, les fans auraient brûlé la voiture de Jerry Reese.

      Je ne suis pas forcément convaincu par les joueurs défensifs d’Alabama en plus. Le groupe complet est excellent et forme sans doute la meilleure défense du pays presque chaque année au niveau universitaire, mais en NFL les individualités ne percent pas : LB Courtney Upshaw, CB Dre Kirkpatrick, S/LB Mark Barron, CB Dee Milliner, etc. Il n’y a que C.J. Mosley et Landon Collins qui assurent vraiment. C’est peut être pour ça que Ragland, A’Shawn Robinson et Jarran Reed ont tous fini hors du premier tour.

      Pour tes inquiétudes concernant l’attaque, la ligne offensive devrait être plus solide avec Ereck Flowers plus expérimenté et Cruz devrait revenir. Sterling Shepard aura un impact immédiat et Jerrell Adams pourrait également s’illustrer tôt. Paul Perkins peut surprendre dès cette saison. Si les Giants trouvent un OL pour renforcer la ligne, il n’y a pas de quoi s’inquiéter.

      • Cruz va jouer OL?😛

        Bon j’imagine que tu veux dire que le retour de Cruz et l’arrivée de Shepard vont indirectement aider l’OL qui aura pas à protéger Eli aussi longtemps, c’est ça?

        En tout cas c’est une première historique pour les Giants qui n’ont drafté aucun lineman (OL ou DL).

      • Même si Newhouse est mauvais, je pense qu’il est tout de même meilleur que Cruz comme RT🙂 Je voulais dire que l’an dernier l’attaque a peiné parce qu’il n’y avait que Beckham comme receveur légitime mais oui, avec Cruz et Shepard qui sont des joueurs très rapidement ouverts, Eli aura moins de temps à attendre pour envoyer le ballon donc la fragilité de l’OL à droite sera moins exposée.

      • J’aime bien tes réponses Bartholomeo, elles poussent à l’optimisme.
        Comme je l’ai dit Ragland, c’est une demi déception, c’est juste que c’était mon chouchou et le voir à NY aurait été kiffant.
        Pour l’attaque, j’espère que tu auras raison. Je sais que tout le monde voit Flowers à gauche mais il a été peu performant l’an dernier à ce poste (très mal noté par PFF), espérons que comme tu le dis, l’expérience accumulée va lui permettre de passer un cap. Avec Richburg et Pugh la OL a des cadres solides mais les autres pièces du puzzles restent selon moi beaucoup trop fragiles.

      • Effectivement, Flowers était le rookie le moins performant dans le top 10 mais il n’était pas préparé à jouer LT dans l’immédiat. Il a énormément progressé au fil de la saison, je pense qu’il devrait être bien plus performant cette année. Mais effectivement le côté droit de la ligne reste très friable, attendons de voir les solutions envisagées, trade ou signature de joueur coupé.

      • En résumé les Giants ont pas de partant qualité NFL au poste de RG, RT et un LT moyen??

        Et Reese draft aucun OL, signe aucun OL. Avant de viré ceux qu on avait. Même s ils étaient pas de fort calibre, il aurait du s assuré de pouvoir les remplacé par de meilleur joueur. Sa nous prend de meilleur joueur sur la ligne offensive si on veut courir avec la balle et avoir le temps de passé. Sans une bonne OL Eli pourrait battre son record d interception.

        Je sais pas quel est le plan de Reese mais plus ça va moin il a de solution ou de joueur disponible.

      • Si tu aimes Ragland, je pense que tu apprécieras B.J. Goodson qui a un peu le même profil. À mon avis on va entendre parler de lui et je pense qu’il sera titulaire d’ici la fin de la saison.

  2. Mini-camp rookie des Giants de New York qui aura lieu du 6 au 8 mai.

    10 joueurs canadiens sont invité dont 2 joueurs de ligne offensive

    Charles Vaillancourt : 6pi 4, 315 lbs, 23 ans. Joueur de ligne offensive du Rouge et Or de Laval, originaire de Coaticook, Québec

    Philippe Gagnon : 6pi 4, 311 lbs, 23 ans. Joueur de ligne offensive du Rouge et Or de Laval, originaire de L’Ancienne-Lorette, Québec

    A long terme, pour la profondeur sa peut être une option mais je pense pas que ses joueurs puissent être des partants a court terme.

  3. Avec le recul,et après avoir regardé avec un peu plus d’attention le profil des joueurs sélectionnés et lu différents avis d’analystes à leur sujet,je me dis que notre draft n’est pas mal du tout au final.Nos 4 premiers choix peuvent avoir un impact immédiat,voire même être starters pour certains (Je pense à Sheppard et Goodson notamment).Il reste maintenant la question de l’OL.Il me semble que la cinquième année de Luke Joeckel n’as pas été activée…Peut être pourrait-il se relancer chez nous?

Les commentaires sont fermés.