Justin Tuck prend sa retraite

Crédit photo: SB Nation

« With the 74th pick in the 2005 NFL Draft, the New York Giants select… Justin Tuck, defensive end, Notre Dame ! »

C’est ainsi que commença la carrière professionnelle de ce jeune prodige venu d’Alabama. Les scouts estimaient que Tuck avait suffisamment de talent pour être sélectionné dans la seconde moitié du premier tour, mais c’est finalement au 3e tour qu’on appellera enfin son nom. Le joueur surnommé « The Freak » par ses coéquipiers de Notre Dame avait subi une chute de production en 2004 après un petit souci au genou à la fin de la saison 2003. Vous pouvez en savoir plus sur ce qu’on disait de lui à l’époque en suivant ce lien.

Malgré la déception, Tuck eu tout de même eu la chance de commencer sa carrière derrière le légendaire Michael Strahan et son acolyte Osi Umenyiora.

Je ne pourrais pas vous en dire beaucoup sur le début de carrière de Tuck car la première fois que je l’ai vu jouer c’était un matin de février 2007. Le 3, pour être précis.

Tuck avait accumulé 10 sacks cette saison et faisait partie du trio infernal qui brisa les rêves des Patriots, jusque là invaincu, en harcelant à maintes reprises l’incroyable Tom Brady. C’est en regardant Michael Strahan, Osi Umenyiora et Justin Tuck que j’ai appris ce qu’était un sack.

A la suite du départ à la retraite de Michael Strahan, Tuck titulaire et capitaine de l’équipe. Quand on lui demandait si il ressentait une quelconque pression, sa réponse était digne du leader défensif qu’il allait devenir:

« De la pression? Je suis assez intelligent pour me rendre compte qu’il n’y a qu’un Strahan et qu’il n’y aura toujours qu’un Strahan. Je ne cherche pas à remplacer Michael Strahan. J’essaye juste d’aider cette équipe à gagner. Je ne vais pas m’ajouter de la pression sur le dos en tentant d’obtenir 22 sacks en une saison. »

Cette saison, il obtint cette saison 12 sacks (son record personnel), 3 fumbles forcés, 2 passes et une interception. Grâce à ses performances sur le terrain, il fut sélectionné pour la première fois de sa carrière au Pro Bowl et à la première équipe All-Pro.

En 2009, il vit sa production baisser de moitié à cause d’une blessure subie en septembre à cause de l’infâme Flozell Adams. Mais Tuck retrouva rapidement le chemin du Pro Bowl en 2010 en enregistrant 11,5 sacks, 76 placages (record personnel) et 6 fumbles forcés (record personnel). On se souvient en particulier de son match contre les Giants quand il sacka 3 fois Jay Cutler (sur ce match les Giants enregistrèrent 10 sacks).

La saison 2011 fut un peu compliquée pour Tuck, encore une fois à cause des blessures. Il n’enregistra que 5 sacks mais se rattrapa pendant les playoffs avec 3,5 sacks en 4 matchs. Certains pensaient qu’il allait remporter le titre de MVP du match avant qu’Eli vienne lui voler sa récompense disait il en blaguant.

En 2012, le defensive end n’obtint que 4 sacks mais il se rattrapa en 2013 avec 11 sacks. Le joueur ne resigna cependant pas avec l’équipe.

Après avoir signé un contrat de 2 ans pour 10 millions $ chez les Raiders, Tuck avait exprimé sa frustration en disant que les Giants lui avaient manqué de respect en faisant une offre trop faible. Le joueur n’espérait pas qu’ils égalent l’offre des Raiders mais s’attendait tout de même à un effort de la part des Gmen.

Finalement, Tuck joua presque une saison complète chez les Raiders mais seulement 5 matchs en 2015.

Aujourd’hui Justin Tuck explique qu’il a été très tiraillé entre jouer ou prendre sa retraite. Au final, il a décidé qu’après 11 saisons, il était temps de mettre un terme à sa carrière de footballeur professionnel.

On ne peut que saluer ce joueur qui non seulement était un bon joueur défensif mais aussi un excellent leader.

Personne n’ira prétendre qu’il joue dans la même cour que Michael Strahan ou encore Lawrence Taylor. Cependant Tuck est quand même un joueur qui a marqué l’histoire des Giants. Si on peut dire qu’il est improbable qu’il se retrouve au Hall of Fame, on peut affirmer qu’il mérite sa place au sein Ring of Honor des New York Giants.

Merci monsieur Tuck. Les fans francophones vous souhaitent toute la réussite que vous méritez dans votre vie après la NFL.

***

Autres news:

2 réflexions au sujet de « Justin Tuck prend sa retraite »

  1. bon il faut que les Giants se rattrapent de la boulette de Reese en lui proposant un contrat d’une journée pour qu’il prenne sa retraite chez nous.
    Son départ à lui puis Rolle nous ont vraiment fait mal en perdant coup sur coup nos 2 leaders défensifs. Perso je comprendrais jamais pourquoi on les a pas gardé…

Les commentaires sont fermés.