Le siège de Jerry Reese commencerait-il à chauffer? – 3e partie

Comme promis, attaquons la 3e partie de cette série dédiée au GM des Giants, Jerry Reese. Nous analyserons ici différents échanges réalisés par Reese ainsi que certaines crises auxquelles il a dû faire face.

LES ECHANGES

Reese fait partie de ces GM qui préfère les petits échanges avec des choix de fin de drafts plutôt que de courir après des gros joueurs en distribuant des hauts choix de draft. En fait, à part l’échange de Jeremy Shockey aux Saints, Reese s’est toujours contenté d’effectuer des petits trades.

L’échange de Jeremy Shockey a eu lieu après le Super Bowl XLII en 2008. Le TE titulaire des Giants avait loupé la fin de la saison à cause d’une blessure et semblait être en froid avec l’équipe. Il avait d’ailleurs assisté au Super Bowl depuis une loge privée au lieu d’être sur la touche avec son équipe.
Reese pensant avoir trouvé un remplaçant idéal en la personne de Kevin Boss, décida de se séparer de l’ancien chouchou d’Ernie Accorsi en l’envoyant aux Saints pour un choix de second tour et un choix de 5e tour à la draft 2009. L’affaire était plutôt bonne pour les Giants qui se séparaient d’un joueur avec un caractère difficile en échange de choix de draft supplémentaires. Dommage que ces choix aient servi à sélectionner LB Clint Sintim et QB Rhett Bomar.

Après ça, Reese a souvent réalisé des échanges peu onéreux et peu risqués:

  • En 2010, les Giants ont donné aux Vikings leur choix du 5e tour de la draft 2011 en échange RB/KR Darius Reynaud ainsi que QB Sage Rosenfels pour un choix conditionnel (5e tour de 2012) qui n’a pas été exercé.
  • En 2012, les Giants ont récupéré LB Keith Rivers des Bengals contre leur choix du 5e tour de la draft 2012 (celui qui aurait dû être utilisé pour Rosenfels). L’ancienne star d’USC a joué 27 matchs dont 14 comme titulaire à New York. D’une certaine manière, les Giants ont obtenu 3 joueurs contre deux choix de 5e tour.
  • En 2013, Jon Beason est échangé aux Giants contre le 7e tour de la draft de 2014. La première saison de Beason a transformé la défense des Giants mais ensuite le MLB n’a joué que 9 matchs pour NY en 2 ans.
  • En 2014, les Giants ont envoyé le jeune K Brandon McManus chez les Broncos contre un 7e tour conditionnel qui a été exercé. Quelque part cet échange a permis de rembourser l’échange de Beason.
  • Enfin en 2015, les Giants ont obtenu P Brad Wing contre un choix conditionnel (7e tour de la draft 2016) qui sera probablement exercé.

On note donc que la plupart des échanges de Reese coûtent peu cher aux Giants. Mais d’un autre côté, ils ne rapportent pas beaucoup non plus. La seule véritable bonne affaire était l’échange de Beason: un choix de 7e tour pour avoir un MLB de haut niveau pendant 12 matchs, n’est pas si mal. L’échange de McManus ne rapporte qu’un choix de 7e tour mais c’est mieux que rien. En effet, les Giants comptaient se séparer du K à la fin du training camp, mais étant donné que les Eagles à l’époque avaient besoin d’un joueur à ce poste, Reese a pu « faire monter les enchères » et obtenir un choix conditionnel pour l’envoyer à Denver.

 

LA GESTION DE CRISE

Toutes les équipes font face à des crises. Certaines moins que d’autres, mais tout GM de NFL doit un jour ou l’autre se confronter à des problèmes qu’il préfèrerait éviter.
On aurait pu placer le cas de Jeremy Shockey dans la partie crise mais dans la mesure où celle-ci a été réglée très rapidement par un échange avec New Orleans, passons directement aux choses sérieuses: Plaxico Burress.

Plaxico Burress:

Si vous suivez les Giants depuis un moment, vous connaissez l’histoire de Plaxico Burress qui fin novembre 2008 se retrouve à l’hopital après s’être tiré accidentellement une balle dans la cuisse alors qu’il était en boîte de nuit. Reese avait immédiatement suspendu pour le reste de la saison mais sa décision de se séparer définitivement de Burress ne fut prise qu’en avril 2009. La raison de cette décision était que Plaxico Burress encourrait une peine de prison de 2 ans pour port d’arme illégal et d’autres infractions. Finalement Burress a purgé sa peine et est revenu en NFL. Cependant à plus de 30 ans et après 2 ans en prison, il n’était plus la menace offensive d’antan.

Osi Umenyiora:

Le cas d’Osi Umenyiora s’étale sur plusieurs saisons. Le DE, qui avait signé en 2005 une extension de 7 ans avec les Giants, manifesta dès 2009 son désir de renégocier son contrat. Ce souhait devint rapidement une exigence et face l’absence de réaction de la part de Jerry Reese, le joueur commença à exprimer son mécontentement.
Le problème d’Osi était qu’il souhaitait être payé comme un top 5 DE alors qu’il n’était qu’un pass rush specialist. Forcément, Reese ne comptait céder à ses demandes. Osi tenta de forcer la main du GM en boycottant le training camp en 2011 en prétendant que sa santé ne lui permettait pas de s’entraîner.
Finalement c’est le DE qui céda face à Reese. Il joua 2 saisons de plus avec Big Blue avant de se retrouver sur le marché en 2013. Il signa avec les Falcons un contrat bien en dessous de ses prétentions.

Will Hill et Damontre Moore:

Reese n’a pas peur de prendre des joueurs ayant eu des problèmes sous réserve que ceux ci démontrent une réelle volonté de changer et de rester dans le droit chemin. Ça a marché avec Ahmad Bradshaw ou encore Mario Manningham mais pas tellement avec Will Hill et Damontre Moore.
Le cas de Will Hill est particulièrement frustrant. Ce joueur talenteux avait été snobbé toute une année par la NFL à sa sortie de l’université à cause de ses problèmes de drogue. Reese lui offrit une chance l’année suivante en lui disant qu’au moindre faux pas, il prendrait la portait. Finalement Reese donna 2 chances à Hill qui s’était fait suspendre pour des problèmes de drogue et de dopage. On peut comprendre que le GM ait décidé d’être moins strict que prévu car mine de rien Hill était un super joueur. Finalement à sa 3e suspension, Reese décida enfin qu’il avait été suffisamment patient avec Hill et le coupa. Le safety fut récupéré par les Ravens et aujourd’hui ne semble plus avoir de problème. Je disais que c’était frustrant car au final, Hill a décidé de faire preuve de maturité une fois coupé par les Giants et aujourd’hui est un membre important de la défense de Baltimore.
Pour ce qui est de Damontre Moore, le cas est plus récent. Il n’a jamais eu de problèmes en dehors du terrain mais ses fautes personnelles répétées sur le terrain ont poussé Reese à se débarrasser du joueur drafté au 3e tour de la draft 2013. Aujourd’hui il joue pour les Dolphins.

Jason Pierre-Paul:

Enfin notre dernier cas concerne notre DE vedette: JPP. Alors que ce dernier était en pleine négociation avec Reese, il se blessa gravement à la main dans un accident de feux d’artifices le 4 juillet 2015. A l’époque, les médias se demandaient si les Giants allaient retirer le franchise tag donné à JPP ou si ils allaient quand même négocier avec le joueur. Reese opta pour le deuxième choix. Après avoir rencontré le joueur en septembre, l’équipe le renvoya en Floride pour poursuivre sa convalescence. A son retour fin octobre, il signa un contrat d’un an avec l’équipe dans lequel une grande partie de son salaire dépendait sur des primes de résultat. Aujourd’hui, JPP semble être en bonne voie pour retrouver son niveau d’antan.

On remarque donc que les positions de Reese face à des crises peuvent être dures mais qu’elles sont tout le temps justifiées. C’est un GM qui tient son effectif en lui imposant une discipline stricte (tout comme son head coach) mais sait donner une seconde chance à ceux qui se sont éloignés du droit chemin.