Bilan de mi-saison pour les Rookies 2015

Nous avons pratiquement tous le même style de réactions lorsque les trois jours de draft NFL s’achèvent. Plus ou moins satisfait des choix du front office de notre franchise préférée, une hâte s’installe en nous : « quand est-ce qu’on les voit sur un terrain professionnel ? »

La moitié de la saison (bien) entamée, il est temps pour Big Blue Blog de se pencher sur les performances rookies des Giants 2015.
Comment se passe la saison d’Ereck Flowers, Landon Collins, Owamagbe Odighizuwa, Geremy Davis et Bobby Hart ?

Avant toute chose, le célèbre analyste d’ESPN Mel Kiper a récemment publié son équipe type de rookies de mi-saison et y a inclus les deux premiers choix de New York : Ereck Flowers et Landon Collins.

  1. ERECK FLOWERS

Lancé sur les terrains dès la première semaine de sa carrière NFL, l’offensive tackle de Miami n’a pas manqué de pression (sans mauvais jeu de mots) jusqu’à maintenant. En effet, les dieux des blessures ayant décidé de s’attaquer précisément à l’OL des Giants en 2015, de nombreuses responsabilités ont été confié au jeune Ereck Flowers. Le plan à la draft était de le faire jouer right tackle mais l’absence de Will Beaty obligea les Giants à le positionné du côté dit « aveugle » d’Eli Manning (left tackle). La moindre erreur pouvait coûter le sack.

Malgré quelques erreurs, la rapidité des defensive ends encore mal gérée, ses performances sont plus qu’honorables. Il faut notamment rappeler qu’il a joué la majorité de ses matchs avec de nombreuses douleurs, ce qui, à preuve du contraire, n’a jamais aidé à prendre ses marques.

Même au niveau mental, sa maturité sur un terrain n’est plus à prouver. On se rappelle de son grand calme lors d’une altercation face aux Cowboys. Cette sagesse va grandement lui servir, surtout dans une conférence où les rencontres sont souvent houleuses.

« Ils ne pensaient pas le pousser dans le rôle dans lequel il est à présent, et malgré ses difficultés sur certains points, je pense que pour le moment ils sont beaucoup plus satisfait de lui qu’ils l’espéraient » Mel Kiper

 

  1. LANDON COLLINS

Le safety d’Alabama a lui aussi joué dès le premier match de la saison en partie à cause de la longue liste de blessures à ce poste là. Cependant, il eut rapidement un impact sur le terrain en apprenant chaque semaine de ses erreurs.
Avec 44 tackles et 61 combinés, il est le leader dans cette catégorie.

« Malgré ses douleurs, il lui a été demandé de gérer un rôle important au sein de la défense, comme prévu lorsqu’ils l’ont drafté. Il est très prometteur. » Mel Kiper

Il a reçu quelques critiques de fans de Giants qui ne se rendent sûrement pas compte du temps d’acclimatation pour un jeune safety qui vient d’une grande fac habituée à la victoire et aux schémas défensifs bien différents.

« Le jeu est mentalement rapide pour lui, mais, il continue de progresser et devient peu à peu le joueur que nous voyons tous en lui. Je ne le vois pas se prendre le « rookie wall » mais en même temps il n’est pas simple de s’adapter aux nouveaux schémas et de s’assurer que chaque semaine il y a cette petite modification à faire ici et là. Se souvenir de toutes ces modifications est très important en NFL. Vous devez vous souvenir de ce petit ajustement qu’il était nécessaire de faire il y a 2 ou 3 semaines puis soudainement le mettre de côté et foncer. » David Meritt, Coach Safety

Ces dernières semaines, il a rencontré de nombreuses difficultés concernant sa couverture défensive. C’est comme s’il avait un temps de retard sur le jeu, ce que ne pardonnent pas les receveurs NFL. Mais c’est bien contre la course que Landon Collins se montre très talentueux. De part le mélange de sa taille et de son explosivité, plusieurs running back en ont déjà fait les frais.

  1. OWA ODIGHIZUWA

On parlait de blessures un peu plus haut et malheureusement elles ne touchent pas seulement la ligne offensive, mais bien toute l’équipe. Odighizuwa n’a lui non plus pas été épargné, souffrant d’une blessure au pied dès le début de saison. Difficile donc de juger le rookie puisqu’il n’aura joué que 4 matchs, en ayant manqué les trois premières semaines. Blessé cette fois-ci à la cuisse, il a été placé sur la réserve des blessés avec option de retour.

« Owa ne s’est pas développé comme nous l’aurions voulu. Il a eu des soucis de blessures et doit encore en gérer quelques unes » Jerry Reese

 

  1. GEREMY DAVIS

Le choix du sixième tour de la draft 2015 a été utilisé en tant que 5ème receveur de l’escouade mais n’a pas eu beaucoup l’occasion de se montrer. Il a surtout été utilisé en équipe spéciale.

  1. BOBBY HART

L’ancien de Florida State a été inactif pour plus de la moitié des jours de matchs, aucun jugement n’est donc possible à part le fait qu’il y a meilleur devant lui. Mais pas si vite, avec la nouvelle blessure de Schwartz, une place se libère pour le rookie qui va être très certainement actif les prochains matchs.