Le siège de Jerry Reese commencerait-il à chauffer? – 1e partie

Alors que les Giants encore une fois perdu la tête d’une division pourtant pas difficile à tenir, beaucoup se demandent d’où vient le problème. Les Giants ne sont pas allés en playoffs une seule fois depuis leur dernier Super Bowl qui date de 2011.

Après avoir viré des joueurs et des coaches, l’attention se tourne naturellement vers Jerry Reese, le general manager. Mais est ce justifier? Reese est il si catastrophique pour qu’on décide de le débarquer en cas d’une nouvelle saison sans playoffs?

Regardons les différents domaines d’intervention de Reese et faisons le bilan de son action jusqu’à aujourd’hui. Comme cette analyse est assez, elle sera divisée en 4 parties:

  1. La draft
  2. La free agency et les contrats
  3. Les échanges et la gestion des crises
  4. Le verdict

LA DRAFT:

Depuis qu’Ernie Accorsi a passé le flambeau à Jerry Reese, ce dernier a bénéficié dans un premier temps d’une réputation de bon drafteur. Les classes 2007 et 2008 étaient pleines de talent: Aaron Ross, Steve Smith, Kevin Boss, Ahmad Bradshaw, Kenny Phillips, Terrell Thomas & Mario Manningham. Tous ces joueurs ont eu des débuts prometteurs mais ont été écartés de la NFL à cause de différentes blessures.

Ça commence à se gâter avec la classe 2009. Hakeem Nicks et Will Beatty étaient de bons choix mais les fans se souviennent surtout des désastreuses expériences de LB Clint Sintim (un 34 LB dans une défense 43), WR Ramses Barden (le supposé successeur de Plaxico Burress) et TE Travis Beckum (un TE qui ne sait pas bloquer dans une attaque qui s’appuie sur des blocking TE). Ces 3 là sont des busts, il n’y a pas photo. Beatty est le seul de la classe à avoir prolonger après son contrat rookie et Hakeem Nicks qui semblait avoir brillant avenir devant lui a soudainement plongé dans une période noire qui l’a mené hors de New York. Il est depuis revenu chez les Gmen avec un salaire minimal.

En 2010, Reese préfère l’athletic freak peu expérimenté dénommé Jason Pierre-Paul à Derrick Morgan et au second tour il choisit Linval Joseph. Les autres choix (LB Philip Dillard, OG Mitch Petrus, DE Adrian Tracy et l’infâme P Matt Dodge) ont très vite été oubliés. Il ne fait nul doute aujourd’hui pour les Giants que JPP était le bon choix. Le DE a beau avoir déçu par moment, même après son terrible accident de juillet 2015, il démontre sur le terrain qu’il est un pass rusher de qualité. Joseph s’était rapidement développé en un excellent DT mais les Giants ont préféré s’appuyer sur le jeune Jonathan Hankins plutôt que de prolonger Joseph. Les Giants avaient également drafté au 3e tour S Chad Jones qui n’aura jamais joué pour Big Blue à cause d’un grave accident de la route durant sa première intersaison professionnelle. Les Giants signent également WR Victor Cruz et TE Jake Ballard qui contribueront grandement au Super Bowl XLVI.

La draft 2011 voit arriver contre toute attente Prince Amukamara qui après pas mal blessures est devenu un CB titulaire solide. Le choix de Marvin Austin au second tour était censé être un steal car ce joueur suspendu une saison en NCAA avait le talent d’un first rounder selon les experts. Au final, c’était un autre gros bust. A part LB Jacquian Williams, les autres choix des Giants n’avaient rien de mémorable. FB Henry Hynoski avait été signé comme UDFA.

La cuvée 2012 est probablement une autre année à oublier pour les fans des Giants: RB David Wilson drafté au 1e tour avait une capacité à réaliser des big plays n’importe où mais fut sévèrement sanctionné par Coughlin à chacun de ses fumbles (3 en 2 ans de carrière). Sa carrière s’achève prématurément à cause d’une blessure au cou. La sélection de WR Rueben Randle en fin de second tour est vue comme un steal par beaucoup d’experts. Au bout de 4 ans, les Giants attendent plus de régularité de la part de ce receveur talentueux. Ensuite… c’est la catastrophe: CB Jayron Hosley (le pothead préféré de Rookie_BzH), TE Adrien Robinson (le JPP des TE selon Jerry Reese), OL Matt McCants, OL Brandon Mosley et le « vieux » DT Markus Kuhn.

Même si il est encore un peu tôt pour évaluer les drafts 2013, 2014 et 2015, on remarque tout de même un schéma familier: des choix qui donnent pleine satisfaction dans les 2 premiers tours, des choix de 3e tour qui doivent faire leur preuve et ensuite des joueurs qui ne marqueront pas l’histoire des Giants à part peut être Devon Kennard.

Ses points forts

A mon humble avis, il ne faut aucun doute que Reese sait drafter dans les premiers tours. A part quelques erreurs (Sintim et Austin), ses choix ont été judicieux mais beaucoup de joueurs talentueux ont vu leur carrière s’achever de manière prématurée à cause de blessures. Alors est ce que Reese néglige trop la solidité de ses futurs joueurs ou est ce qu’il y a un problème avec le staff médical? Difficile à dire.

Reese a aussi prouvé tout au long de sa carrière qu’il est capable de trouver des playmakers au poste de WR (Steve Smith, Hakeem Nicks, Victor Cruz, Rueben Randle et Odell Beckham Jr) et DL (Jason Pierre-Paul, Linval Joseph et Jonathan Hankins).

Enfin, il est capable de trouver des perles en fin de draft ou parmi les rookies FA: Kevin Boss, Ahmad Bradshaw, Jacquian Williams, Victor Cruz et Henry Hynoski.

Ses points faibles:

Reese a plus de difficultés quand le talent devient plus difficile à repérer. On l’a souvent vu sélectionner des joueurs avec de très bonnes qualités physiques mais ayant besoin de développement (James Brewer, Ramses Barden ou encore Clint Sintim pour en citer quelques uns) mais force est de constater que la partie développement a rarement donné de bons résultats. Ses récentes expériences

Un autre problème de Jerry Reese est qu’il néglige trop le poste de LB. Il n’a drafté aucun LB dans les 2 premiers tours à part Sintim qui était plus adapté à une défense 34. Voici quelques exemples de LB snobbés par Reese dans les 2 premiers tours:

  • Jon Beason drafté par les Panthers 5 choix après Aaron Ross en 2007
  • Curtis Lofton drafté par les Falcons 6 choix après Kenny Phillips en 2008
  • James Laurinitis drafté par les Rams 6 choix après Hakeem Nicks en 2009
  • Daryl Washington drafté par les Cardinals juste après Linval Joseph en 2010
  • Courtney Upshaw drafté par les Ravens 3 choix après David Wilson en 2012

Le plus gros loupé semble être Jon Beason qui a eu très bon début de carrière chez les Panthers. Il nous aurait certainement coûté beaucoup moins cher qu’aujourd’hui. Mais il n’y avait aucun intérêt pour les Giants de choisir un MLB au premier tour alors qu’ils avaient déjà Antonio Pierce et un besoin au poste de CB.

Enfin on doit aussi évoquer la réticence de Reese à drafter des OL pour assurer la relève de David Diehl, Rich Seubert, Shaun O’Hara, Chris Snee et Kareem McKenzie. Reese s’est contenté pendant trop longtemps de prendre des developemental projects dans les derniers tours. Ce n’est que récemment qu’il a commencé à sérieusement s’en inquiété en sélectionnant Justin Pugh, Weston Richburg et Ereck Flowers dans les 1ers tours. Sauf qu’aujourd’hui le manque de talent dans la ligne offensive se fait sentir: quand nos titulaires sont blessés, on a plus personne pour assurer la relève.

Conclusion:

Est ce que Reese mérite encore sa réputation d’excellent drafteur? Certainement pas. Figure-t-il parmi les pires drafteurs de la ligue? Non plus. La vérité se trouve entre les deux: il y a du bon et du mauvais dans le travail de Reese.

J’aime pas employer le terme « médiocre » pour qualifier le travail de Jerry Reese car pour moi quelqu’un de médiocre n’est pas capable de faire de bons coups, ce qui n’est pas le cas de Reese bien entendu.

Mais ce qui est sûr c’est que le manque de talent (à ne pas confondre avec l’absence de talent) dans l’effectif des Giants trouve sa cause dans l’incapacité de Reese à dénicher des bons joueurs à tous les niveaux de la draft et pour tous les postes.

EDIT: Notez le bilan de Reese à la draft

5 réflexions au sujet de « Le siège de Jerry Reese commencerait-il à chauffer? – 1e partie »

  1. Une bonne draft tous les 5 ans, des choix toujours bancal en intersaison(James Jones, Antre Rolle au vu de nos difficultés du moment ..), on se mouille jamais vraiment en free agency . A part DRC qui est ce qu’on a signé de vraiment bien ?

    Il fait souvent n’importe quoi avec les OL en 5/6/7 ème tour (ca a déjà marché un bon ol en fin de draft ?) . Au bout de combien d’intersaison allons nous avoir une bonne OL ? ( et ne dite pas qu’il y a que les blessures pck quand on était au complet on a avait souvent des contre performance )

    Il y avait une rubrique sympa sur TDA qui parler des draft des dernières années et on pouvait voir que des mec comme Kam Chancellor était drafté au 5eme tour… Et il n’y avait véritablement aucun Giants dans des bonnes affaires! Ça veut dire quelque chose quand même, on sait pas drafter en fin de tableau . Même les coachs étaient étonné de voir que Kennard avait enfaite un vrai talent haha.

    • Antrel Rolle, Steve Weatherford, Martellus Bennett, Dwayne Harris, Deon Grant, Cullen Jenkins et d’autres.

      Mais bon la free agency c’est pour un prochain article🙂

      • Désolé oui j’ai été un peu vite … Et pour la FA je suis d’accord bien qu’aujourd’hui aucun de ces gars ne sont encore dans notre equipe (erreur de management ? Du coup ca fait un autre point contre reese haha). Je compte a partir des années où j’ai commencé a suivre les Giants cad il y a 3 ans désolé

  2. Laissé Linval Joseph partir était une grosse erreur. Ce gars est tout un joueur.

    Le plus grand problème de Jerry Reese est qu il draft le meilleur joueur disponible. Il améliore pas les poste faible de son équipe.

  3. Ping : Le siège de Jerry Reese commencerait-il à chauffer? – 2e partie | Big Blue Blog

Les commentaires sont fermés.