2015 W9: Giants 32 @ Buccaneers 18

Crédit photo: Giants.com

Les Giants repartent à New York avec une 5e victoire et restent ainsi en tête de la division. Mais cette victoire n’a pas été simple à décrocher. Bien au contraire !

La rencontre commençait très mal avec la première passe d’Eli Manning qui rebondit dans les mains d’Odell Beckham pour finir dans celles d’un défenseur adverse. Heureusement pour les Giants, les Bucs ont du se contenter d’un FG. Les deux drives suivant se sont d’ailleurs conclus par des FG avant que les Giants ne prennent enfin les choses en main offensivement.

Big Blue a commencé à prendre le large avec un TD de Rueben Randle en fin de 1e quart temps. Après un fumble provoqué par Jonathan Hankins et récupéré par Jasper Brinkley, les Gmen ajoutent un second TD sur une passe d’Eli à Shane Vereen. De leur côté, les Bucs ne parviennent à marquer qu’un FG avant la mi-temps. Score à la pause: 17-9.

Le 3e quart temps aura été beaucoup moins actif offensivement avec seulement 3 points marqués de chaque côté. Chaque camp perd aussi le ballon: Jasper Brinkley provoque un autre fumble récupéré par Trevin Wade et plus tard Eli se fait intercepter sur une slant route d’Odell Beckham Jr. Ce dernier a passé ses nerfs sur un innocent tonneau de Gatorade (on devrait peut être lui offrir des sessions d’anger management avec Greg Hardy ^^).

Avec 8 points d’avance et le ballon dans les mains de l’attaque au début du dernier quart temps, les Giants sont a priori en bonne position pour agrandir leur avance. Malheureusement, les Bucs forcent enfin les Giants à punter et marquent sur la série suivante grâce à une course et magnifique plongeon du rookie QB Jameis Winston. Tampa Bay ayant loupé la conversion à 2 points, Big Blue reste en tête.

Les Gmen usent et abusent de leur running game pour faire tourner le chrono. L’intérieur de la ligne offensive semble d’ailleurs bien dominer le front 7 des Bucs, permettant aux 4 running backs de Big Blue d’avancer. Mais sur chacun de ses derniers drives offensifs, New York s’en remet à la jambe de Josh Brown qui marque un FG de 53 yards et un autre de 44 yards (sur le 2e FG, le snap n’avait pas permis à Brad Wing de bien positionner le ballon immédiatement).

Les Bucs ont eu quelques opportunités offensives pour remonter au score mais la pression constante de Jason Pierre-Paul et les mains beurrées de Mike Evans ont permis aux Giants de tenir. Finalement, à 18 secondes de la fin, les hommes de Lovie Smith tentent une manoeuvre désespérée en se passant le ballon vers l’arrière mais un fumble d’un OL permet à Trevin Wade de marquer un dernier TD. Tom Coughlin décide qu’il est inutile de convertir le TD et demande à Josh Brown de s’agenouiller sur le PAT.

Score final: Victoire 32-18

4 réflexions au sujet de « 2015 W9: Giants 32 @ Buccaneers 18 »

  1. On perd Big John Hankins pendant ce match.A part une blessure de Eli ou de OBJ,je ne vois pas ce qui aurait pu nous arriver de pire…

  2. Elle fait du bien celle là aussi, car un retour des Buccs a 18-20 était possible (les vieux démons… ^^)
    Bon retour de JPP avec sa moufle droite ! De bonnes pressions. Par contre on reste scotché a 9 sacks en 9 matchs. ça doit être un record de faiblardise en pass rush, surtout pour nous.
    Bref, savourons cette W en terre floridienne avant de se taper des Pats chauds bouillants dimanche prochain !
    GO GIANTS !!!

Les commentaires sont fermés.