2015 W5: 49ers 27 @ Giants 30

Quel match et quelle victoire des Giants face à San Francisco ce soir ! Dans un match globalement dominé, on a cru que les vieux démons de Big Blue allaient encore revenir. Mais finalement, Eli s’est rappelé au bon temps des come-backs et permet aux Giants d’arracher la victoire. Retour sur ce match passionnant.

Source: Giants.com

La première mi-temps se passe très bien pour les New-Yorkais. Après avoir limité San Francisco à un simple field goal, l’attaque rentre sur le terrain. Eli Manning distribue bien le ballon et on ne passe pas loin d’un TD d’Odell Beckham de 61 après que la défense des Niners se soit demandée si c’était utile de couvrir le numéro 13. Malheureusement, le ballon n’est pas lancé assez fort et cela fera « seulement » 49 yards pour le receveur. Comme d’habitude, et avec un joli drop, New York ne convertit pas dans la redzone et Josh Brown ouvre la marque des locaux sur un coup de pied. Egalité 3 partout.

Le second drive de Colin Kaepernick est bien maîtrisé par la défense qui n’accorde rien dans la profondeur et reste intraitable contre la course, avec notamment Kerry Wynn qui passe deux blocs et réussi un placage pour perte sur les genoux (ce n’est pas une métaphore, il a littéralement explosé deux joueurs puis exécuté son tackle). L’attaque bleue est de retour et Eli continue de distiller sa balle, New York avance, Odell Beckham brille et Shane Vereen conclut sur un catch de 6 yards. Les Giants mènent 10-3.

Un échange de field goals plus tard, les Giants récupèrent le ballon sur leurs 20 yards, avec 1 minute avant la mi-temps et trois temps morts au compteur. Will Tye, TE UDFA et signé en remplacement de Daniel Fells et avec la blessure de Jerome Cunningham, se montre avec deux belles réceptions. A 11 secondes de la fin, et alors qu’on se trouve dans la redzone, Eli Manning tente une dernière passe et celle-ci, mal exécutée, est intercepté dans la endzone. Fin de la première mi-temps sur ces 7 points d’écarts.

Le début du 3e quart-temps se passe beaucoup moins bien. Toute l’équipe semble être restée dans le vestiaire et San Francisco égalise tranquillement à 13 partout. La défense ne laisse pas un second bon drive à San Francisco et verrouille le jeu (et Nikita Whitlock continue d’impressionner avec un holding subit). Eli décide alors de se remettre dans le bain et se remets à distiller un ballon, alors qu’il prend pas mal de pression de la part du front seven des 49ers. Dans la redzone, Eli se fait attraper le maillot mais voit Odell démarque et lui passe le ballon de façon peu académique. Odell étant Odell il transforme ce bon catch en un beau touchdown suite à une magnifique course après réception. Il passe ainsi pour la 9e fois de sa carrière la barre des 100 yards sur un match (sachant qu’il en a joué 17 dans sa carrière) et remet les Giants devant 20-13 à la fin du 3e quart-temps.

Dès le début du 4e quart, Landon Collins est pénalisé pour une pass interference inexistante et met les Niners en bonne situation. Malheureusement, Unga n’a toujours pas progressé en couverture et San Francisco égalise. Le drive de Manning commence sur une mauvaise nouvelle puisqu’Odell Beckham n’est pas sur le terrain suite au réveil de ses ischios. Eli continue de distribuer et on avance, on avance beaucoup, jusqu’au 10 yards adverses. Et puis Eli lance une interception heureusement droppée par le défenseur des Niners. Les Giants finissent le drive avec leur trois meilleurs receveurs sur le banc (Odell Beckham, Victor Cruz et Rueben Randle qui les rejoint). Josh Brown ne tremble pas à 22 yards et inscrit son 17e field goal consécutif, ce qui lui permet d’égaler le record de la franchise, record qu’il détenait depuis 2013. New York mène de 3 points avant un drive éclair des niners qui se retrouvent trop rapidement devant la endzone des Giants. Carlos Hyde réussi à rentrer en terre promise pour donner l’avance à San Francisco, pour la première fois de la saison: 27-23.

Eli Manning a alors la possibilité de faire un comeback mais il doit le faire sans ses trois meilleurs receveurs et avec une nouvelle gestion calamiteuse des temps morts. Odell Beckham est de retour pour les derniers snaps et il arrive à provoquer une interférence de passe à quelques yards de la endzone. Et là, une action, un don de dieux. Eli Manning tente une passe très risquée sur Larry Donnell, qui est couvert par deux joueurs et qui sort un catch absolument monstrueux, avec l’aide de son casque, tel un David Tyree des grands soirs. New York s’en sort bien, New York gagne ce match et les Giants sont seuls en tête de la division. Une soirée qui a bien faillir cauchemardesque se termine bien grâce à une fin exceptionnelle. Elle fait du bien.

4 réflexions au sujet de « 2015 W5: 49ers 27 @ Giants 30 »

  1. oh p***** quel match ! j’ai failli casser la télé . une première mi temps maitrisée et une deuxième laborieuse . on a retrouvé un bon eli ,quel magnifique dernier drive . son interception en fin de 1ére mi temps a eu l’air de le marquer car il a fait un 3éme quart temps très moyen . mais vu ce qu’il a fait ensuite on pardonne sans peine .pour la gestion des TO ,je suppose que tu parle de celui a 50 secondes de la fin .on voit clairement eli faire un geste avec son doigt sur la pomme de la main comme il l’a fait de nombreuses fois au cours du match en aucun cas il demande un temps mort .
    en ce qui concerne la défense , après une bonne mi temps , il y a eu une grosse baisse de régime que j’attribue en grande partie a la sortie de beason sur blessure .son remplacant , unagi , est pas au niveau contre la passe .
    match difficile mais on redresse la barre ,et vue la faiblesse de la conférence tout peut arriver .

    • Je rejoins Christophe. Le cafouillage du TO de fin de match est une erreur des arbitres et non des Giants. On a vu plusieurs fois Eli toucher la paume de sa main avec son index sans que les arbitres sifflent un temps morts. Là ils se sont emballés et bien entendu ça ne peut pas être challengé donc le mal était fait.

      Sinon quand est ce que Beatty revient? Parce que j’en ai marre de voir Newhouse se faire battre à tous les snaps ou se faire flaggé pour holding.

  2. Complètement d’accord avec cet article.
    Une première mi-temps maitrisée, gâchée par ce dernier drive qui, au lieu de rapporter au moins 3 points supplémentaire, ajoute une interception à Eli (mais comparé aux 5 de l’années dernières, c’est rien!). A la mi-temps, j’étais vraiment serein.

    Puis vient le 3ème quart temps … Pas très brillant😦
    Et pour le dernier, clairement, fallait pas être cardiaque ! J’ai failli exploser mon écran sur le flag injustifié pour la soi-disant pass interference sur Collins, et j’ai failli tout éteindre quand j’ai cru qu’il y avait interception à 40 secondes de la fin … L’ascenseur émotionnel qui s’en est suivi m’a empêcher de dormir pour la petite heure de sommeil qu’il me restait avant que le réveil ne sonne ^^

    Quel match ! Ca faisait longtemps que Big Blue n’avait pas pris la tête de la NFC East😀

  3. L interception d’éli a la fin de la première demie est une erreur de rookie. On avait le contrôle du match. Un 7 points envisageable, au minimum 3 assuré. On se dirigeait vers une match facile sans histoire.

    L’équipe et Éli ont perdu confiance suite a l interception.

    J ai trouvé louche. J’ ai été déçu de pas voir OBJ et Randle au début du dernier drive. Nos 2 Wr et Éli semblait…

    Bref Superbe attrapé de Donnell. Bravo a Eli d’avoir trouvé une façon de gagné ce match. Très belle action d’ OBJ sur son TD.

    Je suis pas aussi dure que toi avec Newhouse. Tout ce qu on demande a ce gars c est de pas laissé personne sacker, frappé Eli. Notre ligne est une des meilleur contre les sacks. Je préfère le voir prendre la pénalité que de le voir battu, Éli sacker et peut être blessé.

Les commentaires sont fermés.