La méthode Jerry Reese

Depuis sa prise de fonction en tant que GM des New York Giants en 2007, Jerry Reese a conduit la franchise à deux victoires au Super Bowl. Cependant, bien qu’il soit considéré comme l’un des meilleurs general managers de la Ligue, Reese est souvent critiqué pour ses choix de draft. Depuis 2007, la tête pensante de Big Blue n’a effectivement jamais sélectionné de joueurs en voie d’être honorés au Hall of Fame à l’issue de leur carrière. Pire, un bon nombre de recrues de Jerry Reese ont quitté les Giants prématurément car ils n’ont pas su correspondre aux exigences du jeu professionnel.

Si la première draft de 2007 a été globalement une réussite avec WR Steve Smith (2nd), DT Jay Alford (3rd), TE Kevin Boss (5th) et RB Ahmad Bradshaw (7th), Reese n’a pas eu la même main heureuse par la suite. On peut tout de même citer OT Will Beatty (2nd, 2009), DE Jason Pierre-Paul (1st, 2010) et CB Prince Amukamara (1st, 2011), des joueurs clés pour New York actuellement.

Jerry Reese s’est toujours montré adepte de la stratégie du « best pick available » (BPA) mais on note un changement dans sa méthode de sélection depuis 2012. Lors des trois dernières drafts, le GM des Giants a sélectionné au premier tour des joueurs correspondant aux besoins de la franchise. Toutefois, il assure qu’il s’agissait à chaque fois du BPA en fonction des prospects déterminés par Big Blue comme les plus attractifs.

Alors, existe-t-il réellement une « méthode Jerry Reese » ? En essayant de répondre à cette question, nous chercherons à déterminer quelle pourrait être la direction prise par le GM lors de la prochaine draft.

Premièrement, depuis 2012 et le changement d’orientation de Big Blue à la draft, on remarque que Reese n’a pas hésité à sélectionner des joueurs attendus plus bas par les experts ; RB David Wilson, OT Justin Pugh et WR Odell Beckham Jr. ont surpris lorsqu’ils ont été choisis par les Giants. On note aussi que Reese cible des prospects en fonction des futurs free agents de la franchise, afin de préparer l’avenir, une stratégie qu’il poursuit depuis 2007.

Deuxièmement, on s’aperçoit que le GM semble plutôt faire confiance aux programmes de l’Est du pays. Les Giants sélectionnent également beaucoup de prospects issus de programmes pas forcément clinquants, comme UAB, Richmond, Ohio ou San Diego State ces dernières années. Si Louisiana State et Southern California figurent parmi les trois pipelines préférés de Jerry Reese, c’est sans doute parce que ces deux programmes font partis du podium concernant la production de joueurs NFL. Le cas de Syracuse est plus symptomatique, avec trois recrues en deux ans. La proximité de la fac située dans l’Etat de New York et, probablement, des connexions entre le front staff des Giants et le coaching staff des Orangemen pourrait expliquer ce phénomène. En effet, qui mieux que les coaches peuvent parler de leurs joueurs ?

2007-2013

3 : Syracuse (Justin Pugh, Ryan Nassib, Jay Bromley), LSU (Chad Jones, Rueben Randle, Odell Beckham), USC (Steve Smith, Terrell Thomas, Devon Kennard)

2 : Virginia Tech (David Wilson, Jayron Hosley), East Carolina (Linval Joseph, Matt Dodge), South Florida (Jason Pierre-Paul, Jacquian Williams), North Carolina (Hakeem Nicks, Marvin Austin), Nebraska (Phillip Dillard, Prince Amukamara)

Enfin, troisième et dernier élément facilement identifiable de la nouvelle stratégie du GM des Giants : sélectionner des leaders au sein de leur équipe, particulièrement des capitaines, comme l’an dernier. Au niveau universitaire, les capitaines sont désignés par leurs équipiers au début de chaque saison. Ils sont généralement des meneurs et des exemples de dévouement à l’entraînement. Si Reese n’hésitait pas à sélectionner des prospects dont le comportement avait déjà posé problème, faisant confiance à la poigne de fer de Tom Coughlin pour les mater, il semble maintenant se tourner vers des joueurs au profil sans tâches.

S’il existe donc une « méthode Jerry Reese », on pourrait la résumer ainsi : sélectionner le BPA tout en respectant les besoins de l’équipe, avec des joueurs au comportement respectable et si possible capitaines, pas forcément en provenance de programmes majeurs du college football, et prendre également en compte les éventuels départs de titulaires à court terme.

Pour terminer, voici à quoi pourrait ressembler la draft des New York Giants cette année, en essayant de se mettre dans la peau de Jerry Reese.

2015 NFL DRAFT

  • 1st Round: WR Amari Cooper, Alabama
  • 2nd Round: OG Laken Tomlinson, Duke
  • 3rd Round: DE Lynden Trail, Norfolk State
  • 4th Round: SS Jaquiski Tartt, Samford
  • 5th Round: OT Sean Hickey, Syracuse
  • 6th Round: CB Justin Coleman, Tennessee
  • 7th Round: LB Terrance Plummer, Central Florida
  • 7th Round: DT Travis Raciti, San Jose State

Jerry Reese semble très intéressé par Amari Cooper et il était présent au Pro Day d’Alabama. Comme l’an passé à celui de Louisiana State pour observer Odell Beckham. Cooper sera peut-être déjà parti avant le choix des Giants mais si ce n’est pas le cas, je pense que Reese n’hésitera pas. La stratégie des Giants devrait être d’entourer Eli Manning pour profiter de ses dernières années dans la Ligue. Laken Tomlinson pourrait également être la dernière pièce qui manque à la ligne offensive.

Pour le reste, Jerry Reese sera certainement concentré sur la défense pour aider Steve Spagnuolo à faire du bon boulot. Je ne pense pas qu’un safety soit forcément une priorité pour Spag qui est un adepte du blitz. Pour finir, tous ces joueurs étaient capitaines au niveau universitaire, afin de coller au nouveau moule des Giants.

16 réflexions au sujet de « La méthode Jerry Reese »

  1. Je ne comprends toujours pas votre mansuétude à l’égard de Beatty, bombardé cette fois-ci « joueur clé » des Giants actuels. Sérieusement, les gars… Will Beatty ??? Ce joueur était, lors de ses premiers matchs sous l’uniforme bleu, un espoir réel à son poste. Mais ça n’a pas duré longtemps. Il n’a fait que décevoir depuis. Je ne comprends pas que vous vous soyez autant acharné sur Diehl et Snee, qui ont tant apporté aux Giants, et que vous pâmiez sur Beatty… bon, ceci dit je serais ravi que ce dernier me fasse mentir en devenant cette année l’un des leaders de notre ligne offensive. Mais j’y crois moyen. Et en tout cas, c’est très prématuré d’en faire un « joueur clé ».

    • Will Beatty a été très affecté par les blessures. On peut pas vraiment savoir si un joueur va avoir des blessures importante dans une carrière.

      Et il est tout aussi difficile de prédire la façon dont un joueur va récupérer de cette mal chance. Espérons qu il va revenir en force.

    • Will Beatty est un joueur clé de par sa position et son importance pour l’équipe. La franchise compte plus que tout sur Eli Manning pour encore quelques années et elle a mis le paquet pour l’entourer avec Ben McAdoo, Beckham, Schwartz ou Jennings. Si Beatty n’avait pas la confiance du staff, il aurait probablement déjà sauté.

      Concernant son niveau de jeu, j’estime qu’il n’a pas vraiment été aidé ces dernières années, une ligne offensive doit être soudée. La saison passée il a été plutôt bon, à confirmer.

  2. Je te suis sur un point : le souhait qu’il montre enfin son niveau. Surtout qu’il parait que c’est un type bien, avec une bonne mentalité. Mais il n’a pas été tant que ça affecté par les blessures. Sur les six saisons que compte sa carrière, il n’y a que durant la deuxième et la troisième qu’il n’a pas pris part à tous les matchs. Alors, certes, il a parfois joué blessé (comme bon nombre de linemen) mais je ne trouve pas qu’il ait jusqu’ici confirmé les promesses de sa saison rookie. Je voyais en lui (et Reese aussi vu le contrat qu’il a signé par la suite) le nouveau Kareem McKenzie. On en est loin.

    • Will Beatty a manqué des match a cause d une jambe fracturé. Qui pourrait joué avec une jambe complétement fracturé?

      Et je peux vous assurez qu il a souvent joué avec des blessures. Tom et les Giants l apprécie pour sont dévouement. C est la job du coach d évalué si un joueur est assez en santé physiquement pour donnée une bonne performance.

      A mon humble avis le Will Beatty est un bon joueur qui a pas eu la chance d être a souvent a 100% les 2 dernière saisons. J espère et lui souhaite d être en santé cette année.

  3. La draft , faut pas s’etonner , ça va être un truc comme ça !! On a Jerry Reese vous devriez être habitué maintenant !

  4. Concernant les commentaires  » constructif » , inutile d’être un expert NFL pour savoir que drafté un WR en First pick serait tout sauf constructif…
    Et pour beatty on sait tous qu’il a de grande qualité mais il est aussi capable de passer totalement à travers ( saison 2013) et la différence entre un bon joueurs et un top joueurs c’est la régularité … Une fois qu’il aura acquis cette qualité il sera pro-Bowler plus d’une fois

    • Personnellement je trouve peu probable que les Giants draft un WR en first round. La principale raison est que les Raiders avec le 4e pick vont a 99% drafter Amari Cooper.

      Mais si Amari Cooper est toujours disponible au tour des Giants je serais pas surprit que Reese le sélectionne. Victor Cruz a subi une grosse blessure, ont sait pas en quel forme il sera a sont retour et il n est pas certain qu il soit disponible pour le premier match.

    • Pour l’instant les prospects du premier tour envers lesquels les Giants ont montré le plus d’intérêt sont WR Amari Cooper, DT Danny Shelton et OL La’El Collins.

      Cooper est l’un des meilleurs joueurs de cette classe, le pick le plus « safe » parce qu’il n’y a qu’une infime chance qu’il se troue en NFL. New York veut une assurance pour Cruz, sans parler de Randle qui est FA en 2016. Enfin, le front staff a été clair ; il faut profiter des dernières années d’Eli dans la Ligue et donc il faut l’entourer.

      Pour Danny Shelton, c’est un monstrueux DT mais qui a encore besoin de s’améliorer contre la course, ce que les Giants semblent chercher pour compléter Hankins. Reese choisira un titulaire au premier tour et Shelton a besoin d’un peu de développement, sans compter que Big Blue a investi à ce poste pendant la FA.

      Enfin, La’El Collins. Il est considéré comme un guard par les experts et le 9ème choix est trop haut pour un guard. Peut être que Reese voit autre chose chez lui, un RT et même éventuellement un futur LT. Il fera peut être encore confiance à sa connexion avec LSU.

      • Même si le choix de Cooper (si il est encore dispo) est logique par rapport aux interrogations sur la santé et le niveau de Cruz ainsi que sur un possible départ de Randle l’an prochain,je préférerai que le premier choix serve à renforcer l’OL ou la DL.Pour moi si on veut profiter des dernières années d’Eli,il commencer par le soulager de la pression avec un jeu au sol performant.Et pour ça,il faut un joueur de talent supplémentaire sur la ligne.

        La défense a souffert contre la course la saison dernière,notamment parce que Hankins était bien trop seul au centre de la ligne.l’arrivée de DT de qualité pour l’épauler est une nécessité.

    • Beatty pro-bowler ??? Vraiment, j’aimerais y croire mais je ne crois pas que son irrégularité soit uniquement le fait des blessures. Guillaume, vis-tu ou bien viens-tu parfois à Paris ? Si oui, je te propose un pari : si Beatty va au pro-bowl dans les trois ans qui viennent, je t’offre un burger dans un resto américain de la capitale. Sinon; c’est toi qui m’en offre un. Deal ?

      • Ben ecoute ça serait avec plaisir! meme si je connais d’avance le résultat! je tenais juste a dire que le gros souci de beatty ce n’est pas son niveau de jeu maissa capacité a le maintenir…

Les commentaires sont fermés.