Bilan par position 2014: Tight End

Comme chaque année, nous faisons le bilan de chaque position. Après l’étude des QB, des RB et des WR, nous passons aujourd’hui aux TE.

#84 Larry Donnell : 16 matchs joués, 12 titularisations, 63 réceptions, 623 yards, 6 TD, 4 fumbles (4 perdus)

Arrivé à New York en 2013 à la suite d’une draft où il n’avait pas été sélectionné, Larry Donnell avait réussi, à la surprise générale, à passer les finals cuts et il était rester pendant la saison dans l’effectif, même s’il avait finalement peu joué et il n’avait pas été très convaincant. Dans un groupe de départ faible, Donnell a réussi a tiré son épingle du jeu pendant l’été et a gagné le poste de titulaire pour la saison. Il aura, en 2014, alterné le bon et le mauvais tout au long de la saison. Il aura connu un bon début de saison où, au bout de quatre matchs, il était parti sur les bases d’une saison à 1000 yards. Le point culminant de la saison a été atteint en week 4, contre les Redskins, où il explose totalement, captant 3 touchdowns en une rencontre. Malheureusement, la suite de sa saison sera marquée par une incapacité à être régulier, par des matchs où il sera totalement absent, sauf dans le « garbage time », et surtout par des fumbles cruciaux, en fin de matchs, qui nous plomberons plus d’une fois. A cela, il faut ajouter que, s’il a performé dans le « passing game », ses aptitudes en block sont toujours très mauvaise et il devra nécessairement s’améliorer, sur tout ces points, pour être un bon TE NFL.

Note finale: C
J’ai hésité à mettre seulement C- mais il aura quand même montré quelques bonnes choses. Seulement, il devra absolument arrêter de lacher le ballon en 2015. De plus, il est un horrible bloqueur, chose embêtante pour un TE NFL, même si on a tendance à l’oublier à cause de joueur comme Jimmy Graham. C’est pour cela que même sans être affreuse, la saison 2014 de Donnell ne peut pas être qualifiée de bonne. Exclusive Rights FA, Donnell vient d’être prolongé par l’équipe pour 1 an et un peu plus d’un demi-million de dollar, histoire qu’il prouve qu’il mérite que l’équipe lui fasse confiance sur le long terme.

#85 Daniel Fells: 16 matchs joués, 9 titularisations, 16 réceptions,188 yards, 4 TDs, 1 fumble (1 perdu)

Alors qu’il n’avait pas d’équipe en 2013, Fells a attérit à New York au printemps dernier, dans l’espoir d’intégrer les 53. Fells a réussi plus que ça. Sans être un grand joueur, il a été utile, faisant ce que l’on demande à un back-up. Bloqueur correct, le meilleur dans ce domaine de l’escouade, il aura aussi été très efficace, marquant un TD toutes les quatre réceptions (un peu de math ne fait jamais de mal). Cependant, il est tout de même difficile de s’emballer sur un TE back-up mais son expérience de vétéran a surement été appréciable.

Note finale: C
Si Fells a fait ce que l’on attendait de lui, il n’en reste pas moins que ce n’était pas exceptionnel. Il aura été efficace, sans plus. Signé pour un an l’an passé, il peut prétendre, et mérite, selon moi, au même contrat pour 2015 mais il n’est pas impossible de voir les Giants continuer sans lui, malgré son son expérience.

#81 Adrien Robinson: 16 matchs joués, 1 titularisations, 5 réceptions, 50 yards, 1 TD

Le « JPP des TE » (ce surnom le suivra jusqu’à la fin de sa carrière à Big Blue; rassurez-vous, ça ne devrait plus être trop long) a encore une fois déçu. Pas forcément par son niveau de jeu puisqu’il a peu vu le terrain mais par le fait qu’il ne joue pas. Après 2 saisons quasi-vierge, on pouvait espérer apercevoir enfin le joueur, surtout que cette année, il n’y avait aucun titulaire dans l’effectif. Mais non, rien ou presque, Robinson n’arrive pas à passer le cap qui lui permettrait de jouer. Il a marqué son premier touchdown en NFL, a réussi quelques blocks pas trop affreux mais c’est trop juste.

Note finale: D
Je n’étais peu être pas obligé de noter mais ce joueur me désespère, ou plutôt, sa situation. Drafté au 4e tour, on espérait, avec du développement, en faire un monstre, capable d’être dans le top des TE de la ligue, ou au moins aussi bon que ses prédécesseurs à New York que sont Shockey, Boss, Balard et Bennett. Mais on commence à comprendre qu’il n’en sera très certainement rien. Une déception. Alors qu’il entre dans la dernière année de son contrat en 2015, sa place dans l’effectif final n’est vraiment pas assurée, il devra la gagner lors du training camp.

Note finale de l’escouade : D

Un D peut paraitre dur, mais il n’y a vraiment rien eu de bon à ce poste en 2014, ormis les rares coups d’éclats de Donnell. Pour la deuxième saison consécutive, les TE sont un des gros points noirs de l’attaque de Big Blue et il se peut que le front office soit à la recherche de solution pour améliorer cette escouade pendant la FA.

3 réflexions au sujet de « Bilan par position 2014: Tight End »

  1. Je vous trouve dur avec mon ami Larry. Sur les stats on a un bon TE. Alors oui certe il y a eu ces 2(3?) Fumbles qui viennent gâché le tout. Mais c’est un excellent catcheur je me souviens plus contre qui (les falcons) , il avait fait un festival. Et puis la fin de saison a été discrète mais qui n’a pas été éclipsé par notre beau parleur préfèré (OBJ)? il mérite plus un B- je trouve . Et puis c quasi un rookie

    • Washington son gros match. Oui, je suis dur, mais sérieusement, je n’arrivais pas à mettre B. Ces stats, ne sont pas géniales et il en a fait une partie dans le garbage time donc je ne lui en accorde pas trop de crédit. Mis à part son gros match, et son bon début de saison, c’est trop faible. Et s’il a été éclipsé par OBJ, c’est dans la jeu de passe, il doit être meilleur en protection car ce n’est vraiment pas ça actuellement.

  2. Oui mais je parlais d’un autre match ou il avait fait des catch incroyable.. enfin bref oui c’est sur qu’il a besoin de travail mais il a le potentiel de devenir un top TE . C « marrant » qu’on parle de ça vu l’actualité , il a échappé de peu à un crash d’avion tout à l’heure.

Les commentaires sont fermés.