2014 W9: Colts 40 @ Giants 24

IMG_0027-0.JPG

Crédit: Giants.com

Pitoyable. Si il fallait un mot pour décrire cette rencontre, « pitoyable » suffirait à décrire la performance des Giants jouant à domicile contre les Colts.

Il faut rendre à César ce qui est à César car les Colts ont réellement eu un grand match et ont dominé leurs hôtes de bout en bout. Cependant de l’autre côté, les Giants n’ont rien fait pour challenger leurs invités contrairement à ce que pourrait suggérer le score.

Tôt dans le match, les Giants ont montré une incapacité à construire un jeu offensif solide avec une série de drops et de manque de communication. Fort heureusement pour eux, les Colts n’étaient pas non plus brillants de leur côté, ne parvenant qu’à prendre une avance de 3 maigres points.

Mais voilà, il n’y a pas que l’attaque qui a été décevante. La défense aussi n’a pas su briller et au final, un certaine lenteur des coaches à décider de challenger une réception douteuse de Coby Fleener a permis aux Colts de marquer contre une escouade défensive perdue et confuse.

A partir de là, la physionomie du match a changé et les Giants n’ont jamais su rattraper leur retard. On a pourtant quelques belles actions et des remontées impressionnantes, mais on ne peut pas dire que les Giants aient vraiment mis les Colts en danger.

Ajoutez à cela quelques blessures (Prince Amukamara et Weston Richburg notamment), des turnovers et des cafouillages en couverture (qui a eu la brillante idée de mettre Jayron Hosley en couverture contre Reggie Wayne?) et vous aviez le parfait cocktail pour une défaite.

Résultat: Défaite 40-24

Le positif:

  • Odell Beckham Jr. : Avec 8 réceptions pour 156 yards, Odell Beckham Jr. était réellement le seul playmaker des Giants lundi soir. Malheureusement, il ne marqua pas le moindre TD mais il fut l’un des rares joueurs à essayer de faire avancer son équipe.
  • Robert Ayers: Si le reste de la ligne défensive était tout sauf impressionnante, Ayers se donnait vraiment à fond:  six plaquages, 1 sack, 7 coups sur le QB (11 au total pour l’équipe) et 1 fumble forcé. PFF disait que Robert Ayers avait l’âme de JJ Watt (toujours mon candidat favori pour le titre de MVP au passage😀 ) lors de ce match.
  • Steve Weatherford: Qu’est ce que je vous dis à chaque fois que cite un punter dans le positif? C’est que généralement c’est un mauvais signe pour l’attaque. Weatherford a eu beaucoup de boulot et à part une paire de mauvais punts, il a fait un travail correct avec une moyenne de 39,4 yards par punt et 2 dans les 20 yards adverses. Il a aussi eu un très beau plaquage (tout comme Josh Brown) ce qui montre bien l’état pitoyable de notre special team.
  • Corey Washington: On a enfin vu le rookie non drafté jouer quelques snaps. Et à part une passe inattrappable de Manning, Washington a fait du très bon travail pour un joueur de se trempe avec 4 réceptions pour 48 yards et un premier TD en NFL.
  • Jacquian Williams: 17 plaquages. Oui, oui, vous avez bien lu: 17 PLAQUAGES! Williams était tout simplement partout sur le terrain. Et vu qu’il était un des seuls joueurs défensifs à vraiment se démener, forcément il a eu beaucoup de travail.
  • Peyton Hillis: 4 courses pour 20 yards et 5 réceptions pour 50 yards. Hillis n’a pas été beaucoup utilisé mais au moins il a fait de son mieux à chaque snap.
  • Ahmad Bradshaw: Je tiens à honorer ici Bradshaw qui a été un de mes joueurs préférés quand j’ai commencé à regarder la NFL. Il n’a certes « que » 7 courses pour 50 yards et 3 réceptions pour 29 yards mais ce que les stats ne montrent pas ce sont aussi ses blocks en pass protection. Bradshaw a montré qu’il avait encore l’agilité de de zigzaguer entre les défenseurs ainsi que la puissance pour repousser quiconque se trouvait dans son chemin. Je suis vraiment content de voir qu’il a pu relancer sa carrière chez les Colts.

Le négatif:

  • Le coaching staff: Je n’aime pas taper à tout va sur lecoaching staff mais là en l’occurrence, il y a plusieurs choses qui m’ont dérangé:
    • Le cafouillage du premier TD: Pour moi il n’y a pas photo, le premier TD est à mettre sur le compte du coaching staff et particulièrement de Tom Coughlin qui a mis trop de temps à décider si il fallait challenger ou pas la réception de Coby Fleener. Résultat: toutes ces hésitations ont permis aux Colts de se réaligner rapidement pour snapper le ballon contre une défense qui attendait des instructions de son banc de touche.
      Coughlin a expliqué que ses joueurs se sont laissés distraire par l’action précédente alors qu’ils savaient quoi faire suite à une grosse action suivie d’une hurry up offense. Voyant qu’ils n’étaient pas alignés, il a tenté de challenger l’action mais c’était trop tard.
    • Ben McAdoo: 52 passes contre 20 courses (sachant que l’une d’entre elle est une course non prévue d’Eli Manning). Vous ne trouvez pas qu’il y a une légère disproportion dans la répartition du jeu de course avec le jeu de passe? Moi si et ça me dérange énormément. Déjà quand on passait, on a cessé d’envoyer le ballon sur les côtés alors que le milieu du terrain était le véritable point faible des Colts. Puis comme l’a pointé Jon Gruden pendant le match, les Steelers ont utilisé tout un tas de bunch formations et pre snap moves pour permettre à leurs receveurs de se lancer dans leurs tracés sans être contestés par les DB adverses. Est ce qu’on a fait ça? Absolument pas. C’est à se demander si Ben McAdoo a jeté un oeil à se match pour préparer sa rencontre contre Indianapolis. Et puis je ne parle même pas du jeu de course qui était sans imagination aucune: que des courses au milieu… Alors certes la ligne offensive n’aidait mais quand même, ça nous tuerait d’essayer des streches, des pitches et autres?
    • Perry Fewell: Il y a 2 choses qui m’ont dérangé dans les choix stratégiques de la défense: premièrement, la surutilisation du blitz qui d’ailleurs ne se convertissait que rarement en sack ou pression et deuxièmement, la surconcentration sur Ahmad Bradshaw. Alors certes ce dernier était dangereux, mais si ce concentrer sur lui revient à oublier de couvrir les autres joueurs, c’est quand même problématique. Le DC ne peut certes pas penser à tout pour ses joueurs, mais on peut quand même se demander si il n’a pas un peu trop insister sur le besoin de défendre la course (ce qui au passage n’a pas été un grand succès non plus). Et puis enfin mettre Jayron Hosley sur Reggie Wayne… je ne sais même pas quoi dire. A sa décharge, Fewell avait perdu Prince Amukamara. Mais bon quand même, je préfère voire un CB plus expérimenté sur Reggie Wayne qu’un pothead comme Jayron Hosley.
  • Les receveurs: Il y a un moment j’ai arrêté de compter les drops de nos receveurs. Ça devenait vraiment ridicule. Franchement, quand je voyais ensuite les receveurs des Colts réussir des réceptions bien plus difficiles, j’ai vraiment trouvé nos receveurs nuls à l’exception d’OBJ. Encore une fois, Rueben Randle a montré à quel point il était irrégulier. Puis Preston Parker… n’en parlons pas, je vais m’énerver!
  • Andre Williams: 12 courses pour 22 yards et 1 fumble c’est quand même pas brillant. Il a quand même eu une belle screen pass pour 24 yards.
  • Le pass rush: On a souvent vu notre DL à 2 doigts de mettre la pression sur Luck ou de le convertir mais ça n’a jamais été suffisant. Luck s’en est sorti pratiquement à chaque fois.
  • La secondary: … Je ne sais même pas quoi dire, entre les blessures à gogo et les big plays des Colts, je ne savais plus où me mettre
  • Hakeem Nicks: Il a eu 3 réceptions pour 44 yards ce qui n’est pas rien mais ce qui ne justifie quand même pas de se targuer d’avoir jouer un bon match, surtout pour un joueur de son calibre (enfin de son ancien calibre). Je pense que Nicks s’est permis de fanfaronner car les Colts ont gagné contre l’équipe contre laquelle il a une dent. Enfin bref, n’en faisons pas une affaire plus importante qu’elle ne l’est vraiment.

13 réflexions au sujet de « 2014 W9: Colts 40 @ Giants 24 »

  1. quelle tristesse ! un match , plutot un non match des giants . une attaque en dessous de tout , la seule excuse c’est le nombre de joueurs absent pour blessures mais c’est peu .il faudrait compter le nombre de ballons droppé par les receveurs (surtout parker en 1 ere mi temps ) pour se rendre compte du faible niveau de notre attaque la defense a fait ce quelle a pu mais c’était largement insufisant . le score est trompeur car a 40-10 les colts ont arrété de jouer .
    une nouvelle saison qui se termine avant d’avoir réellement débuté .il reste un mince espoir (trop mince au vue de notre niveau )

  2. On a encore mis Hosley en couverture sur un WR titulaire, nan mais faut arrêter là, ce gars est une brêle que l’on pourrait limite couper en plus …

  3. Pas de run game. Pas de connexion QB-WR. Pas de solide secondary. Beaucoup trop de blessur dans les secteurs clés. On peut plus faire grand chose je crois! C’est accablant l’infirmerie on est décimé ! Non mais sérieux : Hosley sur Reggie Wayne ?

  4. Une ligne offensive faiblarde, un coaching staff défaillant (le challenge trop tard c’est hallucinant et indigne d’un cador comme Tom Coughlin, et les tactiques de Fewell… Andrew Luck en rit encore), des receveurs pas concernés, une ligne de LB avec un seul joueur au niveau… qu’elle va être longue, cette saison !

  5. De toute façon sans run game on ne peut rien faire. J’ai vraiment hâte que jennings revienne. Je suis sur que son retour coincidera avec la victoire.
    Le match se joue encore sur des détails (le facemask de merde de mc clain, plaquage loupé de je ne sais plus qui, le challenge avorté de coughlin et le TD alors qu’on était pas pret) après on est obligé de faire la course derriere eux.. mission quasi imposible.
    J’y ai cru quand on a marqué mais derriere TD et fumble.. incroyable. marre de faire des nuits blanches pr rien en retour.. allez il reste la moitié des match enfin à seattle ça sent la fin des haricots.. wait and see

  6. L’avantage de se lever à 5h30 c’est que je me suis pas tapé une nuit blanche pour regarder un match bien pourri…Niveau run game,vu que Williams n’est pas prêt,pourquoi ne pas faire de Hillis le RB1 en attendant le retour de Jennings?Il a de l’expérience,et il donne tout dés qu’on fait appel à lui…

  7. Alors je sais, ça fait partie de l’esprit du blog que de parler du coaching, néanmoins, commenter après coup les appels du staff est toujours plus facile ; quand on gagne, ceux qui ont appelé ont été très bons et quand on perd, ces mêmes personnes ont été mauvaises. Oui effectivement on peut remettre en cause certains appels mais avant tout je préfère scruter l’exécution et voire les constantes :

    En DEF, oui on a pris grave l’eau par les airs, mais où sont les sacks ? Quand on envoie du blitz comme hier, on peut honorablement s’attendre à 2, 3 sacks en plus de celui réalisé par un Ayers des grands soirs. Si le compteur est resté à 1, c’est tout simplement que les DL, les LB ou les DB envoyés en blitz n’ont pas gagné les duels contre les OL/TE et RB…
    Problème d’exécution encore sur des erreurs de couverture (même Rolle) comme Thiergow le souligne.
    Bilan : Des joueurs présents ce soir ne sont clairement pas à un niveau qui nous permette de gagner des matchs (Hosley, les 2 autres LB Herzlich et Mc Clain qui apprend)

    En OFF, combien de ballons droppés déjà ? Que ces joueurs catchent ces balles et vous allez voir les chaînes bouger, l’attaque prendre son rythme et le score avancer.
    Combien de duels perdus par nos OL déjà tant sur les jeux de courses que sur les passes ? Là aussi, vous pouvez appeler ce que vous voulez, courir où vous voulez, lancer plus court, plus long, au centre ou sur les côtés tant qu’un OL ne tient pas son bloc, c’est tout simplement mort.
    Le bilan est le même que pour la DEF, on ne va pas faire en 2 semaines des chevaux de course avec des mulets. A part les joueurs dont parle Thiergow qui sont dans le positif, notre OL déjà pas bien forte est sinistrée (on mettrait 5 plots routiers on obtiendrait le même résultat😉 ), les RB sont de seconde zone par rapport à ce que l’on a connu et les WR/TE ( – OBJ) droppent le cuir pourtant bien lancé dans leurs mains toutes gantées…

    Alors oui on peut effectivement reprocher au staff dans son intégralité de ne pas trouver des jeux que TOUS les joueurs exécuteront sans erreur d’assignation, on peut reprocher au staff d’appeler des jeux qui ne permettent pas à notre OL de gagner ses duels…

    Pour élargir le débat, je repose la question posée après notre 2e défaite, nos joueurs sont-ils faits pour jouer en west coast offense ?
    Au delà de ça, quelle est l’ambiance dans le vestiaire ?
    Coughlin en est-il toujours le maître ? Ça sent la fin de règne, il n’y aura pas de 3e chance…

    • Bonne analyse Laurent. J’ajouterai aussi que lorsque tous les starters sont là on peut encore faire illusion mais au vu des blessés actuels, l’équipe n’a simplement pas le niveau contre de tels adversaires. Au complet on est déjà juste. L’équipe est en chantier et va falloir patienter. Mais il y a des jeunes qui promettent. Pour moi l’ère Coughlin arrive à sa fin. Faut du sang neuf et plus innovant à ce poste. Heureusement, il nous reste la Fantasy League pour le reste de la saison 🙂

    • Tu sais Laurent, le jour où j’aurais la capacité de commenter un call avant même qu’il ne soit intervenu, promis j’en parlerais sur blog🙂

      Mais si on est d’accord pour dure que certaines actions sont parfois dénigrées en cas de défaite et louées en cas de victoire, dans le cadre de ce match, je ne vois pas en quoi le choix de privilégier les extérieurs du terrain à la passe alors même que jusqu’à présent les Giants ont montré qu’ils avaient bien plus de succès au milieu du terrain (et qu’en plus il s’agissait d’une faiblesse de la défense des Colts) aurait pu être salué en cas de victoire. En cas de victoire, on aurait pu s’estimer chanceux de l’avoir emporter malgré un jeu de passe aussi catastrophique. Et là je ne fais que citer un exemple parmi tant d’autres.

      Alors tu parles de drops en attaque et là je suis tout à fait d’accord avec toi. Et d’ailleurs on en parle dans notre analyse. Bien la preuve que nous ne sommes pas entièrement anti coaches🙂 Il ne faut pas croire que dès que l’on pointe du doigt le coaching staff, on lui attribue toute la responsabilité de la défaite. Bien au contraire, puisqu’on a aussi mentionné les erreurs des joueurs sur le terrain. Le même raisonnement s’applique en défense.

      Dans toutes les défaites on pourrait s’en prendre au coaching staff si on le souhaitait mais bon c’est pas vraiment dans mon esprit. Cependant, il faut bien reconnaître que pour certaines défaites, les coaches méritent de recevoir des mauvais points au même titre que leurs joueurs.

      Après est ce que tous nos joueurs sont adaptés à la WCO: clairement non mais ça on le savait depuis l’intersaison. Notre OL est un peu « lourde » pour un système WCO et certains de nos receveurs ne sont pas d’assez bon route runners pour se démarquer facilement dans un jeu de passes courtes. Il y a aussi d’autres éléments à prendre en compte naturellement. Je pense que si le système McAdoo est amené à survivre à un départ de Tom Coughlin, Jerry Reese pourra travailler un peu plus pendant l’intersaison pour obtenir des joueurs plus adaptés.

      Pour l’ambiance dans les vestiaires, ça on ne peut pas encore te dire. Baptiste a tenté plusieurs fois de se faire embaucher comme towel boy chez les Giants afin de nous obtenir quelques infos exclusives mais pour le moment cette stratégie n’a pas encore porté ses fruits.

      Enfin pour ce qui est de Coughlin, ceci va faire l’objet d’un article qui je l’espère sera complété par un débat intéressant dans les commentaires.

      • La traditionnelle période de l’année où le débat Coughlin resurgit ! C’est un peu comme Noël, c’est tous les ans et ça provoque des indigestions. Laissons le vieillard continuer de faire la tronche sur le bord du terrain, sa sénilité affectée n’est pas encore avérée, le board des Giants est suffisamment qualifié pour savoir quand il faudra déposer pépé à la maison de retraite. A moins que Mara et compagnie deviennent séniles en même temps.

        Il faudrait en effet des linemen moins balourds, Reese aurait dû choper Manziel aux Browns avant la deadline, et Jerry Jones lui aurait filé Tyron Smith en échange.

        Sinon le petit mec Odell Beckham il est juste monstrueux là. Très joli steal de Jerry Reese sur ce coup.

      • Thiergow, je ne suis pas allé jusqu’à dire qu’il y avait du coach bashing sur le blog, je souhaitais juste apporter aussi ma vision des choses, pour moi, quelle que soit la stratégie adoptée et la tactique mise en place et travaillée à l’entraînement, ce sont les joueurs qui sont sur le terrain et qui appliquent le jeu, lisent, s’ajustent, réagissent etc… Sinon comment expliquer par exemple que SF dont le coach était encensé pour ses appels hier soit dans une situation délicate à présent parce que son équipe est à 4-4 ?
        Pour moi, la base en OFF étant bien de gagner ses duels, la somme des duels gagnés faisant réussir ou avorter le jeu quel qu’il soit.
        En Def les ajustements s’ajoutent aux duels à gagner, de bonnes lectures et des duels gagnés se transforment inévitablement en jeu positif pour la DEF. C’est simplifié à l’infini je te l’accorde mais quelque part le jeu se résume à cela.
        C’est par exemple quand même bien Eli qui gagne son duel sur la DEF de NE au SB en échappant aux sacks et c’est bien Tyree qui réalise le catch du siècle😉 Inversement sur ce même jeu, la DEF de NE a bien perdu tous ses duels (sacks ratés, cover qui laisse Tyree être le plus profond…), des 2 côtés du terrains, sachant que les Gmen étaient en situation de longue passe, les jeux appelés n’y ont été que pour une part infime, c’est l’exécution qui a fait la différence.

        Lombardi faisait répéter les jeux à son OFF jusqu’à parfois l’écœurement de son escouade et face aux raz le bol des joueurs il disait qu’il savait que dimanche son attaque allait marquer, il ne savait juste pas sur quels jeux et qu’en conséquence ils devaient les travailler tous😉

        Ce constat fait si ça ne fonctionne toujours pas chez les Gmen, malgré le changement d’OC et de stratégie, c’est qu’on a un problème qui va au delà de play-calling (les blessures et le niveau général des joueurs comme le rappelle Denvis, la motivation des joueurs, la confiance vis à vis du staff, l’adaptation au WCO …) et c’est ce que je voulais dire et qui va au delà de tout ce qui est écrit dans ton article avec lequel je suis malgré tout d’accord.

Les commentaires sont fermés.