2014 W5: Falcons 20 @ Giants 30

Crédit: Giants.com

ON A UN BILAN POSITIF, ON A UN BILAN POSITIF !!!! Pour la première fois depuis la fin de la saison 2012, les New York Giants ont un bilan de victoires-défaites supérieurs à 0.5. Et ce grâce à une troisième victoire consécutive, cette fois sur les Falcons d’Atlanta. Après deux victoires faciles sur les Texans et les Redskins, nous avions cette fois affaire à une vraie bonne opposition (même si le plus dur reste à venir). Et après un match intense, Big Blue a fini par montrer qu’on était définitivement solide cette saison et en net progrès par rapport à la saison dernière. Voici donc le résumé de cette rencontre mais pas par Thiergow. Ce dernier ayant des difficultés avec sa connexion internet, il m’a appelé à la rescousse pour l’aider. Selon ce raisonnement, j’attends sa demande pour mon aide en Fantasy, car de ce côté ça va pas fort non plus pour lui🙂

Après un premier échange de punt, les Giants ouvrirent le score sur un beau TD de Randle. Malheureusement, notre défense ne parvient pas à stopper la belle attaque d’Atlanta et Steven Jackson oublia ses 94 ans le temps d’un drive pour aller égaliser. Sinon, sur le terrain, il y deux FG pour les Falcons. La fin de la première mi-temps voit les Giants marquer un FG et Matt Bryant en mettre deux pour les Faucons tandis que le vrai con Osi Umenyiora, l’ex-Giants, réussi à sacker Eli et chambra le public qui lui rendit la pareille en le sifflant (Attention, je n’ai rien contre Osi, je voulais juste faire cette vanne très mauvaise pour avoir une chance de rapporter le prix de la plus mauvaise blague de l’année et j’ai beaucoup de retard sur Thiergow).

Les Giants semblent être restés plus longtemps dans les vestiaires à la pause. En effet, la seconde mi-temps débute bizarrement, avec une défense qui se fait un peu marcher dessus mais qui surtout fait une grosse erreur. Après une belle interception de Demps, ce dernier essaie de remonter la balle mais la laisse tomber et Atlanta recouvra le ballon (pour être honnête, sans le fumble, il n’y aura pas eu d’interception car un défenseur des Giants avait commis un holding que les joueurs d’Atlanta ont décidé de décliner). Ce troisième quart vit surtout l’émergence d’Andre Williams, le coureur rookie qui remplaça Jennings blessé. Williams alterne les très bonnes courses avec les mauvaises, ce qui affecte considérablement sa moyenne mais reste très efficace. C’est lui qui, alors que les Falcons menaient 20 à 10 grâce à un TD d’Antone Smith avec un superbe « air placage » de Rolle, remis les Giants dans le sens de la victoire. 20 à 17 en fin de 3e quart.

Et le quatrième quart va être un récital New-Yorkais avec 13-0 collé aux joueurs de Géorgie. Odell Beckham Jr. qui jouait là son premier match NFL, qui ne s’était entraîné que 4 jours, marqua son premier TD en professionnel et nous gratifia d’une dance absolument ridicule pour célébrer ça. La fin du match est marquée par la solidité retrouvé de la défense, avec un Jonathan Hankins qui ira enterré Matt Ryan et les espoirs de retour des Falcons sur un superbe sack, permettant aux Giants d’assurer leur avance augmentée grâce à la fiabilité de Josh Brown, qui continu sa saison parfaite jusque là: 7/7 en FG. Le dernier drive est bien mené par les Giants et c’est une victoire qui nous permet de rester à portée de la tête de la NFC East, dont nous allons affronter les deux têtes sur les deux prochaines semaines. En attendant, prenons le temps de profiter de cette victoire et de la prise du pouvoir de la jeunesse dans cette équipe, permise grâce à un grand quarterback et grâce à un grand coach.

Résultat final: Victoire 30-20

Mention spéciale : 

  • Odell Beckham Jr.: Il a joué, et bien joué ! Le douzième choix général de la dernière draft, blessé depuis le début du training camp et qui n’avait pas encore porté la tunique bleue pendant un match était annoncé comme probable pour ce match, il ne devait prendre part qu’à quelques snaps. Résultat ? 35 snaps soit 51% de la totalité des jeux de l’attaque dimanche, c’est dire si le rookie n’a que peu paru en apprentissage. Ému lors de l’hymne américain (il avoue avoir lâché quelques larmes), il a été ovationné lors de sa première réception en professionnel. Montrant de véritables qualités athlétiques, il a été difficile de croire qu’il ne s’était entraîné que 4 jours dans cette attaque. Lors du 4e quart-temps, il bouffe son cornerback sur une 3rd&3, se moque totalement du holding de ce dernier et capte facilement la passe parfaite d’Eli pour un TD qui libère le stade et les Giants (les Falcons menaient de 3 points avant ce TD). Si sa célébration est ridicule (oui, je l’ai déjà dit mais ça mérite d’être dit plusieurs fois), elle n’est pas forcément éloignée de celle que j’exécutais dans mon salon, heureux de voir les Giants prendre le match en main et notre rookie montrer son talent. Il finit le match avec 4 réceptions (meilleur total ex-æquo à New York) et 44 yards (ainsi qu’un TD donc). J’ai aussi fortement apprécié sa déclaration d’après-match où il a expliqué qu’il doit encore mieux faire, et que sur son TD, il n’a pas tout fait pour permettre à Eli de faire un lancé parfait. Signalons tout de même que ce dernier a raté une passe pour Beckham qui aurait pu faire mal. Pour la petite histoire, sachez que Manning n’avait jamais lancé une passe sur le tracé du TD de Beckham à l’entraînement; c’est donc une belle preuve d’improvisation de notre duo qu’on espère prolifique. Si les ennuis de santé de Beckham étaient décourageants, l’avenir s’annonce flamboyant.

Positif:

  • La ligne offensive: Si la ligne était horrible l’an passé, elle monte en régime et elle apparaît de plus en plus solide. Si le pass-rush des Falcons n’a rien d’exceptionnel, il est tout de même appréciable qu’hormis le sack d’Osi, Eli n’est pas allé au sol. On a vu certaines actions où Manning disposaient d’un temps hallucinant dans la poche et d’autres où nos RB avaient des boulevards devant eux. Beatty et Pugh sont très bons, Richburg monte en régime et est en train de gagner sa place de titulaire indiscutable, Walton et Jerry sont aussi très corrects.
  • Jason Pierre-Paul : Certes, ses stats sont faibles, voire inexistantes mais JPP a été excellent dimanche. Il a mis un pressing constant et permanent sur Ryan, il a failli le sacker mais celui-ci a réussi à balancer le ballon juste avant de toucher le sol, et Matthews, l’OT rookie, sixième choix de la draft, a fait son plus mauvais match de sa carrière professionnel selon les fans d’Atlanta. Pierre-Paul est en train de faire une grosse saison et il a raison vu qu’il sera FA à la fin de cette dernière.
  • Eli Manning: 19/30, 200 yards, 2 TD (à la passe je précise désormais🙂 ) et 0 interception. C’est simple, Eli est dans une grande année. Vous voulez savoir son importance sur les résultats des Giants ? Sur les trois victoires des Giants, Manning n’a lancé qu’une interception, c’était sur l’action litigieuse où Randle semble tenir le ballon dans la end-zone contre Washington mais l’arbitre en avait décidé autrement. Mis à part ça, le QB ne fait pas d’erreur, profite enfin de sa poche, reprends confiance et montre toutes ses capacités pour prendre cette attaque en main. Un réel plaisir de revoir notre quarterback à ce niveau
  • Andre Williams: J’aurais pu le citer plus haut mais il est trop irrégulier dans sa production pour ça. Capable de prendre des first downs sur des 1st&10, comme capable de ne pas réussir une 2nd&1, il n’en reste pas moins que Williams prouve toutes ses qualités qui en font un pick solide au quatrième tour. Avec la blessure de Rashad Jennings (lui aussi très bon quand il a joué), il devrait devenir le titulaire de cette attaque et prouver qu’il représente bien l’avenir des Giants à ce poste, ce dont on doute peu. Capable sur certaines actions de faire exploser les défenseurs adverses, on voit en lui un peu de Brandon Jacobs, et ça, ça fait franchement plaisir.
  • Steve Weatherford: Oui, normalement, quand le punter est dans les positifs, ce n’est pas bon signe mais ce coup ci, c’est juste pour signaler le match énorme de notre #5. 3 punts, 57,7 yards de moyenne et un maximum à 67 yards, c’est franchement excellent. Ca fait réellement plaisir d’avoir un peu de qualité dans des ST qui en manque en général.
  • En bref : Jacquian Williams, pour sa solidité, Jonathan Hankins pour son sack décisif et Rober Ayers Jr. pour sa pression permanente et pour ressembler à un superbe coup de la dernière FA.

Négatif:

  • L’irrégularité de la défense: Certes, on affrontais une belle attaque, avec deux grands receveurs mais j’attendais mieux de notre secondary. Julio Jones finit le match avec 11 réceptions et 105 yards. De plus, il nous a semblé impossible de stopper Jackson sur le drive de son TD, on rate à placage sur le TD de Smith, on offre un first down alors qu’ils devaient punter (même si le flop du punter est impressionnant) et on a galéré à convertir nos turnovers entre l’interception relâchée et le fumble forcé par McBride mais recouvert par les Falcons. Dans l’ensemble la défense n’a pas été mauvaise mais il faudra être plus solide face aux deux grosses attaques qui nous attendent (Eagles et surtout Cowboys).

14 réflexions au sujet de « 2014 W5: Falcons 20 @ Giants 30 »

  1. Elle fait du bien celle là ! Franchement superbe victoire, et un match qu’on aurait perdu a coup sur l’an dernier. Ceci dis a 10-20 au début du 3eme QT on n’en mené pas large…
    Jolie doublette de rookie Williams-Beckham sur ce match ! En espérant que ce ne soit pas trop grave pour Mister Jennings, alias rushing-machine.
    Le sack de Big Hank sur le 4eme down des Falcons est magnifique, j’ai fait un de ces bond de mon fauteuil !
    Mention aussi a notre OL, qui a l’instar du match a Washington a performer a haut niveau: de bonnes brèches, et une pass protection de haut niveau. La différence avec l’an dernier se fait là aussi !
    GO BIG BLUE ! On arrive confiant a Phila, ce sera chaud dans leur nid…

  2. Superbe victoire en effet. Rêvons : on bat les Eagles et ensuite les Cowboys = il y a trois équipes à 5-2 en tête de la Division NFC East . De quoi vivre une saison palpitante (en plus de la fanatsy) . 🙂

  3. J’ai eu peur au début ! Je nous voyais perdre ! On a vu un gros JPP qui concrétise pas un sack hélas mais bon. Dommage pour Cruz avec ces petits 22 yards. Après belle victoire. La semaine prochaine va être très très dur sans Jennings qui semble parti pour 2 semaine d’infirmerie et peut être sans DRC , ça annonce rien de bon:/ .
    Juste une question : dernier drive des giants on gagne 27-20 suite au magnifique sack de Hank en 4th down : on voit un beau 1st down de André Williams dans la violence (j’adore ses contacts ) et après 3 courses totalement inefficace et sans conviction à 26 yard de la end zone des Falcons. Je me demande (encore) est ce que cest fait exprès ? On veut juste se contenter d’un field goal pour le break ? Ou on se détend en fin fin de match ? J’aimerai vraiment savoir. Dans tous les cas c’est pas très sport. Good Victory boys

    • A ce moment du match, il est au moins au tant important de manger l’horloge que de scorer. Les 3 courses ont clairement été appelée à cet effet, ça fait tourner le chrono et/ou prendre un temps mort à l’adversaire ; ça limite les risques (les fumbles étant théoriquement plus évitables que les interceptions car ils reposent uniquement sur la protection de la balle par le RB). Il s’agissait donc de laisser l’off adverse sur la touche le plus longtemps possible tout en marquant au minimum 3 points.
      Si les Falcons avaient laissé passer un TD, notre OFF l’aurait pris crois-moi mais à ce stade, il valait mieux limiter les risques et se contenter de 3 points plutôt que jouer un football champagne et risquer de se faire intercepter ou de rendre la balle plus rapidement (avec des temps morts restants à Atlanta) encore en cas de non réception. En NFL comme à chaque fois, la victoire se joue sur des DÉTAILS, 7 points c’est rien, une interception et on peut se retrouver en over time.
      Pas de « détente » là-dedans, au contraire de la concentration pour ne pas perdre la gonfle et tenter d’avoir le 1st down, rien d’antisportif non plus puisque c’est l’essence même de ce sport qui est un jeu de gagne terrain tout « simplement » et qu’à la place de Gmen, tous les coachs auraient appliqué la même stratégie😉

  4. Merci de cette réponse. Mais est ce que le fait de gagner 1 ou 2 first down à ce moment là n’aurait pas ralenti encore plus l’attaque des Falcons ? Parce que on a les a pas tenu très longtemps avec nos runs !

  5. Le problème dans ce cas, c’est qu’on n’est jamais sûrs de les gagner, ces first down … Et rater 3 passes, ça fait peu avancer le chrono !

    Tandis que faire 3 runs, même si l’on ne passe pas le 1er down, permet de gagner plus de temps, car le chrono ne s’arrête pas quand le joueur tombe, tandis qu’il s’arrête lorsqu’un ballon n’est pas attrapé après une passe.

    Cela étant dit, je te rejoins sur la frustration issue de cette stratégie, puisque, comme toi, j’aurai adoré voir les Giants enfoncer le clou avec un splendide 3ème throw TD de Manning🙂 mais bon, le fait d’éviter le petit risque d’un pick 6 et d’un OT suffit à effacer cette frustration … ^^

  6. Je peux comprendre oui ! Mais voilà comme tu dis : On a tous envie de voir du spectacle, donc un field goal frustre toujours un peu (au niveau des points aussi bien entendu)
    Merci pour vos réponses🙂

    • Mieux vaut être frustré par un FG passé que déçu par une défaite encaissée😉
      Il faut aussi se mettre à la place du staff et notamment de l’Offensive Coordinator pour qui la notion de spectacle est toute relative tellement il est conditionné par la victoire, il porte toute la pression sur ses appels de jeux. On crie au génie quand on gagne sur un come back, on veut sa peau quand on perd dans les 2 minutes alors qu’on mène…
      Enfin il ne faut pas oublier que les Gmen sont des adeptes depuis toujours du « ball control » qui s’appuie sur un jeu de course physique, qui bouffe le chrono et surtout qui laisse l’OFF adverse sur la touche.

  7. Au contraire du basket et de hockey, il n’y a que 16 matchs de saison régulière en foot avec beaucoup de turnover chez les coachs en fin de saison. Brefs les coachs jouent quasiment leur poste à chaque match et il est impossible pour eux de se permettre de prendre des risques. L’important était d’avoir 10 points d’avance, peu importe la manière. De toutes façon les Falcons avaient bien compris que leur seule solution pour gagner était de marquer tout de suite et de récuperer l’engagment.

    Par ailleurs, je ne sais pas si ça aurait été bien vu de tenter un touchdown à ce moment-là. C’aurait pu être considére comme de l’arrogance du style « On joue pour le fun car on sait que vous ne nous intercepterez pas ». Le score était trop serré pour qu’on se permette ce genre de facéties

  8. Ça ça s’appelle rajouter l’insulte à la blessure et on préfère le faire contre les ziggles, les cboyz ou encore les skins😉

  9. J’aurais aussi mentionné dans le positif Trumaine McBride et Henry Hynoski qui ne sont pas des joueurs très flashy mais néanmoins diablement efficaces.
    Puis pr le négatif, Quintin Demps mérite d’avoir une mention individuelle qui d’une part ferait mieux de rester dans l’endzone sur les KR et prendre un touchback plutôt que de faire commencer l’équipe sur ses 10-15 yards et puis son fumble après interception était très laid.
    Rolle a eu pas mal de plaquages mais il prend un très mauvais angle sur le TD de Smith. J’attends plus d’un vétéran comme lui.

Les commentaires sont fermés.