2014 W4: Giants 45 @ Redskins 14

Crédit: Giants.Com

Je dois dire que je ne sais même pas par où commencer tellement cette victoire étonnante.

Non pas que je m’attendais pas à ce qu’on gagne, mais je ne m’attendais pas à ce qu’on gagne avec autant de facilité. Il faut dire aussi que les Redskins ayant la moitié de leur équipe à l’infirmerie, les Giants avaient un adversaire très affaibli. Mais quand on sait que l’équipe avait une mauvaise tendance en début de saison à se tirer une balle dans le pied toute seule, on pouvait s’attendre à ce que les Giants se mettent en difficulté tous seuls comme des grands.

Eh bien non! Cette équipe menée par un Eli Manning en pleine possession de ses moyens a tout simplement dominé le match de bout en bout. Je crois que jusqu’à la fin de la 1e mi-temps, Eli Manning n’avait loupé que 2 passes qui étaient des réceptions ratées par ses receveurs. Autrement dit Eli était parfait, et pas que durant la 1e mi-temps. Mais pendant tout le match! Il a même marqué un TD à la course. Oui, oui! Vous avez bien lu, Eli Manning qui court aussi vite que ma grand mère en chaise roulante a marqué un TD à la course!

Un des plus gros complices de ce massacre de peaux rouges (attention, c’est un sujet de controverse en ce moment ^^) fut Larry Donnell qui marqua 3 TD ce qui n’était pas arrivé depuis Kevin Boss en 2009. Je pense que l’on peut officiellement oublier notre « problème de TE ». A côté de ça, on a eu aussi de bonnes performances de nos WR tandis que nos RB ont tout de même peiné contre la solide défense contre la course des Redskins.

Côté défense, c’était tout aussi excellent. Kirk Cousins ne savait plus où donner de la tête entre la pression de la ligne défensive et les DB qui ont réduit Pierre Garçon et DeSean Jackson au silence. En tout la défense enregistre 5 turnovers tandis que les Giants n’ont perdu le ballon qu’une seule fois.

Bref, il y a de quoi se réjouir de la prestation des Giants dans toutes les phases de jeu.

Résultat: Victoire 45-14

Mention spéciale:

  • Larry Donnell: Je commence par Donnell car non seulement son match est exceptionnel mais son début de saison est tout simplement bluffant. Certes, il a commis quelques erreurs qu’on n’a pas manqué de critiquer ici mais quand on prend du recul sur sa prestation sur ces 4 derniers matchs, Larry Donnell est tout simplement le meilleur receveur des Giants à ce jour. Il mène l’équipe en réceptions (25), yards (236) et TD reçus (4).
    Nous étions tous très inquiet sur la situation des TE durant la présaison. Donnell nous avait montré quelques belles choses durant la saison précédente mais était encore trop irrégulier. Sa présaison n’était pas non plus bluffante. Mais dès que les matchs ont commencé à compter, le #84 a démontré que les Giants n’avaient pas de soucis à se faire au poste de TE.
    Et son jeu a un impact sur l’attaque qui est non négligeable. Si vous suivez les Giants depuis quelques années, vous avez sûrement noté qu’Eli a de bonnes saisons quand il a un bon TE à sa disposition: Kevin Boss, Jake Ballard, Martellus Bennett* et maintenant Larry Donnell. Je mets une astérisque sur le nom de Bennett car ce joueur est arrivé une année où l’OL montrait déjà beaucoup de faiblesses et donc était amené à bloquer plus qu’il ne courrait de tracés. Mais quand il faisait partie des cibles d’Eli, le QB avait généralement un bon match.
    Donnell est une des stars montantes de la Ligue comme l’a été autrefois Victor Cruz et bien d’autres joueurs de NFL sortis de nulle part. Les challenges vont être de plus en plus difficiles pour lui car qui dit succès, dit plus d’attention accordée par les adversaires. C’est facile de surprendre quand personne ne fait attention à vous.
    Ah j’oubliais presque! Bon c’est pas comme si vous n’étiez pas déjà au courant mais je le note quand même pour la postérité: Donnell termine le match avec 7 réceptions pour 54 yards et 3 TD ce qui n’était pas arrivé depuis Kevin Boss en 2009.
    Espérons que Donnell continue sur cette bonne lancée.

Le positif:

  • Eli Manning: Avec 28 passes complétées sur 39 (71,7%), 300 yards, 4 TD, 1 INT et 1 TD à la course, on peut difficilement en demander plus à Eli (certes, on ce serait bien passé de l’interception, mais on va passer l’éponge sur celle là car c’est vraiment un malheureux concours de circonstances et une décision douteuse des arbitres). Le QB des Giants était tout simplement brillant jeudi soir. Bien entendu ceci est dû à l’effort collectif des 10 autres joueurs autour de lui: une OL qui le protège, des receveurs concentrés (à l’exception de quelques petites erreurs) et des running backs qui font de leur mieux malgré une sacré défense contre la course de la part de Washington.
    Il faut quand même éviter de trop s’emballer et se rappeler que la défense des Redskins ne sera pas le plus gros challenge d’Eli cette année. Mais quoiqu’il en soit, cette victoire permet de redonner confiance à un QB qui semblait sur le point de baisser les bras en début de saison.
  • Les WR: Toute l’escouadedesWR mérite d’être félicitée ici car on a vu de très belles réceptions durant toute la rencontre et des prestations assez inattendues:
    • Victor Cruz: Cruz a mal commencé le match avec un drop en début de match, mais il s’est bien rattrapé ensuite en réceptionnant 6 passes pour 108 yards. C’est limite un match « normal » pour un gars du calibre de Cruz mais on ne va pas s’interdire de le féliciter pour autant. En tout cas ce qui fait plaisir c’est de voir que même à l’extérieur, on entend les fans chanter « Cruuuuuuzzzz » suffisamment fort.
    • Rueben Randle: Il a enregistré 8 réceptions pour 89 yards (dont une sublime réception le long de la touche) et s’est vu refusé un TD par des arbitres qui ont décidé qu’il n’avait pas un contrôle complet du ballon avant qu’un défenseur ne vienne le déloger de ses mains.
    • Preston Parker: Il n’a « que » 3 réceptions pour 29 yards mais cet autre receveur sorti de nulle part a montré beaucoup d’énergie sur le terrain et se battait pour le moindre yard. On l’a aussi vu au poste de KR/PR avec la même énergie.
  • Prince Amukamara: On a souvent dit de Prince qu’il n’avait toujours pas justifié son statut de 1st round pick alors qu’il jouait pourtant correctement. Le joueur l’avait lui même reconnu pendant l’intersaison quand d’autres joueurs comme Patrick Peterson et Richard Sherman signaient de très gros contrat. Mais depuis le début de la saison, Prince ne cesse de m’impressionner en réalisant de très belles actions contre des WR#1. Contre les Skins, il a intercepté le QB adverse pour la seconde fois de sa saison 2014 (en même temps, tout le monde a eu une interception contre Cousins ^^).
  • Jacquian Williams: C’est vraiment un LB que j’adore et que je trouve très underrated. Enfin il n’est pas sous évalué par les Giants et beaucoup de fans de Big Blue connaissent sa valeur mais ce n’est pas un gars dont on entend suffisamment parler au niveau de la Ligue. Williams termine le match avec 9 plaquages dont un magnifique plaquage dans le flat sur un RB des Skins qui venait d’attraper une passe de Cousins.
  • Trumaine McBride: Il était notre CB#2 par défaut l’année dernière et cette année il devait réchauffer le banc avec DRC, Prince et Walter Thurmond sur le terrain. Mais la blessure de ce dernier a permis à McBride de retourner sur le terrain au poste de nickel CB et jusqu’à présent il a très bien. Il a aussi intercepté Kirk Cousins.
  • La ligne offensive: On voit bien que le nouveau système offensif de Ben McAdoo basé sur beaucoup de passes rapides bénéficie énormément à la ligne offensive qui n’a plus à protéger Eli aussi longtemps qu’avant. Au total, sur 40 tentatives de passes, Eli n’a été sacké qu’une seule fois et a reçu une pression. Le côté gauche de la ligne avec Will Beatty, Weston Richburg et JD Walton a été très dominant tandis que John Jerry semblait être en difficulté. Justin Pugh quant à lui a eu la lourde tâche d’affronter l’excellent Ryan Kerrigan.
  • La ligne défensive: Encore une fois cette escouade a été un facteur important de la victoire: Mathias Kiwanuka commence le match avec un sack-fumble récupéré par Cullen Jenkins. Damontre Moore obtient le premier sack de sa carrière et Robert Ayers continue à impressionner sans être dans le spotlight. Jason Pierre-Paul a dû affronter l’excellent Trent Williams et donc n’a pas été un gros facteur contre la passe, mais il était une véritable force contre la course. Enfin bref, quand on voit la pression constante qu’a mis la ligne défensive sur Cousins, on comprend que ce dernier se soit mis à envoyer le ballon n’importe comment.

Le négatif:

  • Les Mara et les Tisch: Oui, à défaut d’avoir réellement quelque chose à dire dans cette section, j’en profites pour pointer du doigt les propriétaires de cette équipe qui se refusent d’avoir une escouade de cheerleaders. Bon certes, on n’a pas besoin de cheerleaders quand on a une équipe qui joue bien mais quand on voit celle des Redskins, on a de quoi être un tantinet envieux.

3 réflexions au sujet de « 2014 W4: Giants 45 @ Redskins 14 »

  1. Je me suis infligé 5 coups de fouet pour avoir osé parier sur la défaite des Giants. J’ai honte.
    Sur ceux magnifique match, bon je pense que tout est dit moi j’ai vraiment apprécié Randle sauf pour son interception injustifiée. Bref après comme tu dis c’est les Redskins et en plus ils sont décimés. La semaine prochaine , on va affronte la meilleur attaque de la ligue et une défense correct ! On va vraiment pouvoir se situer par rapport au bonnes équipes de la ligue .

    LETS HAVE A TEAM :
    1 ! 2 ! 3 ! TEAM !!!

Les commentaires sont fermés.