Corey Washington, l’inconnu qui brille

Si vous êtes un lecteur régulier de ce blog, un fan des Giants qui ne manque pas un match ou quelqu’un qui, bien qu’intéressé par la NFL, se contente de regarder les feuilles de stats des matchs, vous n’avez pas pu passer à côté de d’un nom qui revient souvent en ce moment. Ce nom, c’est celui de Corey Washington, un receveur dont on ne savait rien il y a encore un mois et qui devrait vraisemblablement être dans l’effectif final d’ici deux semaines. Faisons donc la connaissance de ce joueur au parcours atypique.

Corey Washington

Corey Washington est un receveur qui est sorti l’an passé de la petite fac de Newberry. Après quelques recherches sur cette université, il est ressorti qu’elle disposait d’une équipe qui évolue en deuxième division de NCAA et qui n’a jamais sorti de joueurs titulaires réguliers en NFL. Il y a actuellement 4 joueurs issus de cette fac en NFL : Brandon Bostick, un TE des Packers qui a joué un saison jusqu’à présent, Kamaal McIlwain, un DB UDFA en 2011 qui évolue aux Bills mais qui n’a jamais vraiment joué en NFL, Ron Parker le meilleur joueur issu de cette fac et qui est dans la rotation des CB des Chiefs et enfin, il y a Corey Washington. C’est dire si le WR ne sortait pas d’une équipe productrice habituelle de talents NFL. Pour en finir avec Newberry, sachez que la Miss USA 2004 était aussi dans cette université (je vous laisse mener vos recherches sur ce point).

Pour en revenir à nos moutons, Washington est donc passé sous les radars de l’immense majorité des scouts amateurs. Si vous en voulez l’illustration, tapez « Corey Washington » dans Youtube et vous n’aurez qu’une seule vidéo de ses highlights à la fac et celle-ci date de 2010. Il y a très peu de base de travail sur ce joueur pour les non professionnels. Bien que non invité au « combine », il a eu l’occasion de prouver ces aptitudes physiques lors d’un « pro day » organisé par sa fac. Il y fait des scores honnêtes mais pas exceptionnels. J’ai retrouvé cette interview réalisé à la sortie de cette journée où il explique notamment essayer de jouer comme Randy Moss. Et le modèle semble parfait vu que Washington et Moss font exactement la même taille et Moss est plus lourd d’une petite livre seulement. Evidemment, Washington n’a pas la vitesse de l’ex-Viking mais il explique avoir d’autres points communs et il indique aussi qu’il n’est pas un « trash talker », à moins qu’on le cherche vraiment).

Washington se définit lui-même comme un playmaker et on ne peut pas dire qu’il ait tort. Lors d’une saison au lycée, il a capté 33 passes. Si ce score n’est pas impressionnant, il prend une tout autre dimension lorsqu’on sait que 19 de ces 33 réceptions étaient des touchdowns. C’est donc le rôle premier de Washington, marquer des TDs. Et c’est pour cela qu’il devrait être dans l’effectif final. Vous vous souvenez de ces dernières saisons où Eli avait un résultat catastrophique en red-zone ? Cela peut changer grâce à ce receveur extrêmement efficace et qui sait utiliser sa taille et son physique pour aller chercher les ballons dans la end-zone. Et ce réalisme semble être toujours présent chez le joueur si l’on pense aux 9 réceptions effectuées en quatre matchs, dont quatre pour des touchdowns (il est d’ailleurs, sur la présaison, le meilleur joueur de toute la NFL sur cette statistique!). Surtout, 3 de ces TDs nous ont donné la victoire. Il faudra l’observer contre des adversaires d’un meilleur niveau mais il semble que le receveur brille aussi à l’entraînement où les coachs l’utilisent pas mal sur des tracés « fade ». Enfin, sachez que le joueur a failli passer entre les doigts des Giants. En effet, non drafté en mai dernier, il avait signé chez les Cardinals. Cependant, ces derniers ont fait l’erreur de le couper à la fin du mois de mai et les Giants l’ont alors réclamé sur le waiver. Bien leur en a pris, Corey Washington est bien parti pour être un nouveau bon receveur UDFA des Giants, un nouveau après Victor Cruz.

3 réflexions au sujet de « Corey Washington, l’inconnu qui brille »

  1. Je n’ai pas encore eu l’occasion de le voir jouer en match mais rien que de voir que c’est un inconnu et qu’il a un numéro pourri je pense à Cruz quelques années en arrière ^^

  2. Merci Denvis je vais essayer de la drafter pour mon roster de wallpapers…

    Washington est la belle surprise en attaque et pourrait bien intégrer les WR de génie qui sont passés par chez nous, bien sûr Cruz, mais aussi Burress, Shockey, Toomer et j’en passe… Eli reste Eli, le QB on va dire « moyen » qui a besoin de ne pas perdre confiance et pour qui rien n’est impossible dans les grands rendez-vous, mais il aura eu au cours de sa carrière cet élément « WR de feu ».

    Reste à espérer que Washington n’ait pas de déboires du genre pépins physiques, problèmes de justice (je pense à Burress) ou qu’il ne succombe pas à la concurrence, et qu’il intègre l’esprit Gmen pour que son nom soit associé à la couleur royal blue dès qu’on le cite. Je pense qu’il pourrait correspondre et prétendre à cela. Wait & see…

Les commentaires sont fermés.