Bilan par position 2013: Linebacker

2013 a commencé comme beaucoup d’autres saisons depuis le départ d’Antonio Pierce: sans véritable franchise MLB.

Si on notait de bonnes choses de la part de certaines individualités, l’escouade de LB a réellement commencé à avoir un impact positif dans la défense quand Jerry Reese fit le premier échange en cours de saison depuis 1986 quand l’équipe récupéra Ottis Anderson. L’arrivée de Jon Beason chez les Giants a rendu une escouade de LB qui n’avait rien d’exceptionnel en une escouade avec un réel impact sur le terrain.

#52 Jon Beason: 12 matchs joués, 11 titularisations, 93 plaquages, 1 passe défendue, 1 interception

Dans l’article sur les trophées de la saison 2013, je l’avais nommé « Joueur défensif de l’année » tandis que mon collègue Rookie_BzH l’avait élu « Meilleur opération de l’année ». Dans tous les cas, Beason était une bonne chose pour les Giants.
On n’avait plus vu jouer nos LB jouer de manière aussi efficace depuis le départ d’Antonio Pierce. Comme quoi le MLB est réellement le QB de la défense et pendant de nombreuses années, l’escouade défensive n’avait pas de QB.
Si les Giants ont pu faire une si bonne affaire pour récupérer ce MLB Pro Bowler c’est parce que Beason revenait de plusieurs blessures. On se demandait donc si il allait être capable de retrouver son niveau d’antan. Beason n’a pas déçu. Bien qu’il ne soit pas le LB le plus rapide de la Ligue, son instinct lui fait gagner un temps précieux de sorte qu’il sait toujours où va le ballon et est rarement surpris par l’action adverse. Il s’est même montré capable de couvrir le terrain contre la passe. Bref, les Giants ont vraiment obtenu le total package de la part de Beason juste en échange de leur choix du 7e tour dans la draft 2014.
Beason doit devenir un free agent début mars à moins qu’il ne signe une extension avec les Giants. Si au départ le joueur et l’équipe exprimaient une volonté commune de prolonger leurs relations, Jerry Reese semble dire aujourd’hui que Beason aura l’opportunité de tester le marché.

#54 Spencer Paysinger: 16 matchs joués, 10 titularisations, 74 plaquages, 1 sack, 1 passe défendue

Avant l’arrivée de Jon Beason chez les Giants, Paysinger était en charge du play calling défensif et OLB titulaire. Bien que Paysinger montrait beaucoup de passion sur le terrain et une capacité à faire quelques actions, il était quand même assez ordinaire. Petit à petit, Paysinger a perdu du temps de jeu en faveur de Williams.
Paysinger doit devenir un RFA cette année et il sera intéressant de voir si les Giants tiennent à le garder ou non.

#57 Jacquian Williams: 16 matchs joués, 8 titularisations, 58 plaquages

Williams a commencé la saison sur la touche à cause d’une blessure qui l’avait limité durant le training camp. Une fois en meilleure forme, il prit petit à petit plus de snaps à Paysinger au poste de WLB grâce à sa capacité à jouer contre la passe. Néanmoins, Williams a montré une certaine faiblesse à contenir la course.
2014 sera la dernière saison de Williams avec son contrat rookie donc il a intérêt à montrer

#55 Keith Rivers: 16 matchs joués, 8 titularisations, 45 plaquages, 1 sack

Quand les Giants ont récupéré Rivers, ce dernier était considéré comme un véritable bust. Rivers n’est pas devenu une super star chez les Giants, mais pour la première fois depuis sa carrière de 6 ans, il a joué toute la saison sans rater le moindre match.
45 plaquages peu sembler peu pour un LB mais il ne faut pas oublier qu’un LB peut avoir un impact positif sans forcément plaquer l’adversaire. En effet, tenir sa brèche ou forcer l’adversaire à aller dans les bras d’un coéquipier est tout aussi positif qu’un plaquage. Dans le cas de Rivers, on a pas souvent vu de grosses bourdes. On aimerait qu’il se fasse un peu plus remarquer sur le terrain mais si déjà il ne se plante pas, c’est pas mal.
Rivers doit devenir un UFA cette année.

#58 Mark Herzlich: 16 matchs joués, 2 titularisations, 45 plaquages, 1 passe défendue

Encore une fois Herzlich était en lice pour être le MLB titulaire mais s’est montré incapable de convaincre le coaching staff qui pourtant l’avait désigné comme MLB titulaire durant l’intersaison.
Herzlich est comparable à Blackburn en début de carrière: pas encore prêt à jouer LB à plein temps mais un sacré joueur en special team.

#53 Dan Connor: 1 match joué, 1 titularisation, 2 plaquages

Connor avait été signé pour remplacer le départ de Chase Blackburn. Il avait été suffisamment convaincant durant la présaison pour obtenir la place de titulaire au poste de MLB mais une blessure subie dès le premier match contre les Cowboys força les Giants à le mettre sur l’IR. Au final l’équipe signa un accord avec le joueur afin que celui-ci puisse jouer le reste de la saison chez les Panthers.

#59 Allen Bradford: 9 matchs joués, 4 plaquages

Bradford a été récupéré par les Giants sur le waiver wire après que les Seahawks l’aient libéré. Il a essentiellement joué en special team. Bradford jouera la dernière année de son contrat rookie chez les Giants sauf si ces derniers décident de s’en séparer (il n’a pas d’argent garanti en 2014).

Les Giants avaient signé Marcus Dowtin en fin de saison pour remplacer Bradford qui s’était blessé mais l’échantillon de ce joueur n’est pas suffisamment grand pour être analysé. Il sera un UFA début mars.

11 réflexions au sujet de « Bilan par position 2013: Linebacker »

  1. Il faut de la vitesse et de la puissance désormais pour apporter un véritable plus à cette escouade centrée l’an prochain je l’espère sur Beason. Thiergow avait donné quelques noms de candidats potentiels, je croise les doigts pour que l’on drafte à bon escient cette année ou que l’on attrape au passage un autre FA dans la même classe que Beason.
    Marre de voir les OLB à l’ouest sur les cover, ou encore empêtrés dans les blocs des OL ou enfin incapables de percer la protec pour aller au sack !
    Comme tu le dis, ils sont pas mauvais, mais ils ne sont pas exceptionnels non plus, leur « discrétion » doit désormais disparaître ! Montrez votre numéro les gars !
    Les performances de notre DL dépendent aussi de la qualité de nos LB contre la course comme contre le sol.
    La faiblesse générale cette saison n’a pas été forcément le jeu au sol mais beaucoup plus la couverture en man ou en zone dont ont profité bon nombre de TE et de RB entre autre je rêve donc de vitesse et de puissance pour ce poste.

  2. Pour les plus vieux d’entre vous, vous souvenez vous de l’époque bénie où nous remportions le Super Bowl XXV avec une ligne de LB Carl Banks – Gary Reasons – Pepper Johnson – Lawrence Taylor ? Combien des LB de l’effectif 2013 auraient eu leur place au milieu de ces cadors ? Jon Beason. Et c’est tout. Paysinger et Williams sont au mieux des espoirs au pire des backups. Et Connor n’a pas eu de chance. C’est sans aucun doute l’un des postes où il y a le plus de travail durant cette intersaison.

    • A l’époque notre formation était une 3-4, aujourd’hui on joue en 4-3, donc aujourd’hui c’est notre DL qui doit être meilleure.

      Le point commun entre toutes les défenses c’est qu’il faut un bon meneur, un bon leader un type qui dirige l’escouade sur le terrain, un QB défensif quoi … et Beason a parfaitement rempli ce rôle cette saison, mais le fait de ne pas avoir plusieurs LB qui font rêver n’est pas un problème.

      Retournons la question. Combien de linemen de l’époque auraient eu leur place dans l’effectif avec Tuck, Umenyiora, Strahan ? Et aujourd’hui encore ?

      Il ne faut pas s’en faire pour le front 7, en 4-3, tant que la DL continue d’être bonne et que les LB reste correct avec un bon capitaine pour diriger la défense sa passe.

      • Pas d’accord avec toi, Leonard Marshall ou encore Keith Hamilton sur la fin de carrière de LT auraient totalement eu leur place actuellement.
        4-3 ou 3-4, il faut défendre à 7, les 2 rideaux ont leur rôle à jouer et les 2 ont une importance majeure dans la productivité de la DEF. Sans LB, notre DEF va continuer à prendre des yards, c’est d’ailleurs ce qui s’est produit avant l’arrivée de Beason. Les années victorieuses ont toujours compté des joueurs clefs dans les 2 (même 3) rideaux, il suffit de regarder les Seahawks pour se rendre à l’évidence tout simplement.
        Si les Défense gagnent les championnat, c’est parce qu’elles performent et surclassent leurs adversaires sur tous les rideaux, sinon toutes les équipes joueraient en 6-1 ou en eagles 5-2 de Buddy Ryan des années 80😉

      • On est pas non plus sans LB, perso j’ai trouvé Paysinger pas trop mauvais cette saison, pas super non plus mais il n’a rien a se reprocher.

        En ce qui me concerne je maintiens qu’une grosse DL accompagnée de bons LB sans pour autant avoir des LT, Banks etc … et surtout d’un bon meneur suffit pour un front 7.

        Je pense que notre OL et nos CB doivent passer avant notre corps de LB pour cette intersaison, mais c’est pas pour autant que je dis qu’il ne faut pas se jeter sur un Kuechly par exemple si on en a l’occasion durant la draft.

      • Oui mais rien ne dit que Beason va rester. S’il part, on sera clairement trop limités avec des joueurs du niveau de Paysinger ou Williams. Et vu que notre secondary n’est pas transcendante non plus, excepté Rolle, et que notre DL pose quand même pas mal de questions (que va faire Tuck ? JPP va-t-il redevenir le chasseur dont on a besoin ?), notre défense ne fait plus peur a grand monde.

  3. D’accord avec toi qu’avec notre système actuel, pas besoin de LT, Banks, Johnson, Reasons (de toute façon, il y en aurait eu un de trop), encore que de tels joueurs ne sont jamais inutiles. D’accord aussi que depuis l’ère Strahan notre priorité va aux DL. D’accord enfin que Beason peut être le leader qui manque. Mais par contre je trouve que Paysinger et Williams, c’est trop juste pour l’instant pour prétendre gagner un nouveau Super Bowl. Surtout que rien ne dit que Beason va rester. Il devrait tester le marché et à la place des autres franchises en mal de MLB, je me jetterais dessus avec avidité.
    En plus, mais ce sera l’objet d’un prochain article je pense (et je l’attends impatiemment), je trouve que notre secondary n’est pas non plus transcendante, excepté Rolle. Bref, avec juste une DL solide -et encore beaucoup d’interrogations subsistent, que va faire Tuck ? JPP va-t-il redevenir le chasseur dont on a besoin ?- notre défense est correcte… mais ne fait plus peur à grand monde.

  4. C’est sut que dans notre système défensif,la ligne est primordiale.Mais,comme Thiergow je pense que nous avons besoin de LB de haut niveau.Il y a un aspect que personne n’a abordé encore.Si la DL sait que les LB derrière elle assurent,alors elle peut jouer libérée,sachant que les prises de risque seront compensées…Donc pour moi un super ILB et 2 solides OLB sont indispensable si ont veut revoir le Lombardi à New York…

  5. Sans tomber dans le « c’était mieux avant » ou le « c’est beaucoup mieux maintenant », prétendre qu’une escouade défensive c’est juste 4 bons types et 7 autres « pas trop mauvais » c’est pour moi une grosse erreur. Comme je l’ai déjà dit, le foot c’est un sport collectif ou l’on doit gagner tous ses combats individuels. Combien de fois avons-nous lu à juste titre cette saison encore que tel poste ça allait mais qu’à tel ou tel autre untel avait loupé son match et pouvait donc être en partie responsable de la défaite ? Si Blackburn par exemple ne se surpasse pas au dernier SB de bigblue pendant tout le match et même les play-offs, s’il rate sa cover contre le Gronk, nous perdons contre les Pats… Sur cette période (hélas trop courte), Blackburn a été tout simplement excellent, pas juste « pas trop mauvais » (le haut niveau exige aussi régularité dans la performance et Reese a du sentir le coup en le laissant partir après de bons et loyaux services).
    Tous ceux qui comme moi ont pratiqué et/ou connaissent bien le foot us savent à quel point toutes les escouades sont cruciales dans une défense quelle qu’elle soit. Peut-être faut-il regarder autre chose que la chasse au QB et les sacks et regarder qui plaque le plus souvent. Encore une fois il suffit de regarder les Seahawks (pour ne parler que d’eux mais c’est le cas de toutes les équipes en play-offs presque) pour voir qu’une DEF ne peut jamais se résumer à une escouade mais à 11 gars bien décidés et tous largement très bons (ne serait-ce qu’une saison…).
    Le niveau de jeu de Paysinger (et Williams et Rivers) s’il ne monte pas, reste insuffisant et trop irrégulier, c’est pourquoi je souhaite fortement du sang neuf (sans parler comme dit plus haut du cas où Beason partait… Herzlich doit alors dételer la caravane et apprendre à lire plus vite s’il veut prendre la place)…
    Pour résumer mes propos, aucun proverbe ne parle d’une seule escouade comme étant au-dessus des autres ou comme étant celle qui peut faire gagner un championnat, je ne connais que celui qui dit que si les attaques gagnent les matchs, ce sont les défenses qui gagnent les championnats alors renforçons-nous à tous les niveaux du mieux que possible !

  6. 100 % d’accord avec toi, Laurent ! L’apport de Blackburn toutes ces années a sans doute été sous-estimé, et à présent un équilibre est à retrouver. D’urgence.

  7. Une équipe doit avoir un niveau minimum a tout les postes. Au début de saison on avait pas le niveau minimum au poste de LB. Une défense est un tout. Les plan de match adverse son fait pour exploité les faiblesse de l adversaire. Et notre principal faiblesse était nos LB qui avait pas le niveau minimal de la NFL.

    Au football il faut exploité nos force et limité nos faiblesse. De bon LB aide, facilite la tâche d une DL et des DB. Et vice versa.

Les commentaires sont fermés.