NFC Eastory: Les années 40

Avec ses franchises historiques, ses rivalités animées, ses fans acharnés et ses moments dramatiques, la NFC East est sans aucun doute la division la plus représentative de ce qui fait du football américain le sport le plus populaire des États-Unis. Pour cette raison, les blogueurs francophones de la NFC East vous invitent à découvrir les moment incroyables qui ont forgé la renommée de cette fantastique division.

Tout au long de la saison, Gauthier de Big Blue Blog, Martin de Les Peaux Rouges, Maxime & Hughes de Dallas Cowboys France et Aurélien de Philadelphia Eagles France publieront simultanément sur leurs blogs respectifs une série d’articles, chacun racontant en détails une décennie de l’histoire de leur franchise, des années 30 à maintenant.

Les Giants et la Seconde Guerre Mondiale

Alors que la 2nd Guerre Mondiale faisait rage sur le Vieux Continent, les américains n’étaient pas encore concernés par ce conflit.

Après une saison 1940 médiocre avec 6 victoires pour 4 défaites et un 1 nul, la fin de la saison 1941 se déroula dans des circonstances plutôt. En effet, durant le dernier match de la saison régulière le 7 décembre 1941, les Giants firent une cérémonie en l’honneur du futur Hall of Famer Tuffy Leemans. Leemans a joué pour les Giants depuis 1936 et dès sa première année dans la Ligue, il était le coureur avec le plus de yards à la course. Au total, il a accumulé plus de 3000 yards à la course et plus 2300 yards à la passe.
Pour ceux qui ne s’en rappellent pas, le 7 décembre 1941 est aussi la date de l’attaque de Pearl Harbor par les Japonais. Durant le match, l’annonceur appela le Colonel William Joseph Donovan afin qu’il réponde à coup de téléphone de Washington et ordonna à tous les hommes en service de se rendre à leur caserne. Cependant ce n’est qu’après la rencontre que les joueurs et les supporters furent informés de l’attaque de Pearl Harbor.
Cette année là les Giants avaient obtenu 8 victoires pour 3 défaites ce qui leur permis de participer à la finale du championnat contre les Chicago Bears. Malheureusement cette rencontre se conclut par une victoire des Bears: 37 à 9.

Les 2 années à suivre n’étaient pas aussi glorieuses puisqu’en 1942 et 1943, les Giants cumulèrent 11 victoires, 8 défaites et 2 nulles avec une seule apparition en playoffs la deuxième année.

Après cette traversée du désert, les Giants retournèrent à la finale du championnat à l’issue de la saison 1944. Durant cette saison, HB Bill Paschal mena l’équipe avec 737 yards à la course et 54 points marqués. L’équipe termina la saison régulière avec 8 victoires, 1 défaite et 1 nul pour se retrouver face aux Green Bay Packers en finale. C’était la 3e fois en 10 ans que ces 2 équipes s’affrontaient en finale du championnat. Les Packers remportèrent cette 3e rencontre par 14 à 7.

Al Blozis

La saison 1945 était on ne peut plus décevante: avec seulement 3 victoires, 6 défaites et 1 nul, il n’y a pas beaucoup à dire sur les Giants jouant sur le terrain. Cependant l’histoire d’Al Blozis vaut la peine d’être mentionnée:
Blozis était un OT de Georgetown que les Giants avaient drafté dans le 5e tour (sur 22 tours) de la draft 1942. Si Al avait la taille idéale pour être OT dominant sur le terrain (All Star selection en 1942 et All Pro selection en 1943), celle-ci était un véritable handicap dans ses différentes tentatives de s’engager dans l’armée. A force de persuasion, Blozis réussi à intégrer l’armée en tant qu’instructeur physique (il détient d’ailleurs le record de lancer de grenade) et même à être déployé sur le terrain. Blozis périt en janvier 1945 dans les Vosges alors qu’il était parti seul à la recherche de 2 ses subalternes qui n’étaient pas revenus de patrouille. Il était enterré au cimetière américain en Moselle. Les Giants retirèrent son numéro – #32 – pour honorer cet ancien joueur mort au combat.

L’après guerre:

En 1946, Tim Mara – qui avait 59 ans – avait donné le contrôle entier des Giants à ses 2 fils: Jack – 38 ans – s’occupait du développement commercial de la franchise tandis que Wellington – 30 ans – se chargeait de la gestion de l’équipe. C’est durant cette saison que fut diffusé pour la première fois dans l’histoire de la Ligue un premier match de football américain. La rencontre opposait les Giants aux Packers.
Pour la 8e fois en 14 ans, les Giants participèrent à la finale du championnat mais encore perdirent contre les Bears 24 à 14.

De 1947 à 1949, les Giants eurent une nouvelle traversée du désert juste après avoir participé à la finale de la Ligue. En effet l’équipe ne remporta que 12 rencontres sur 34 durant cette période.
Mais en 1948, les Giants signèrent Emlen Tunnell qui devint le premier joueur noir dans l’histoire de la franchise et plus tard le premier joueur noir à entrer dans le Pro Football Hall of Fame. La carrière professionnelle de Tunnell a commencé de manière assez originale étant donné qu’il a fait du stop depuis l’Iowa jusqu’au stade Polo Grounds pour tenter de convaincre Jack Mara de lui faire passer des essais (pour la petite histoire, dans son discours d’entrée au Hall of Fame, Tunnell a remercié le camionneur qui l’a déposé devant le Polo Grounds).
En tout, Tunnell aura joué 14 saisons dont 11 pour les Giants (les 3 dernières furent chez les Packers), fut sélectionné 9 fois au Pro Bowl, 8 fois All Pro et a joué pour 2 équipes ayant remporté le titre de champion de la NFL. Tunnell a enregistré au cours de sa carrière 79 interceptions (un record à l’époque), retournée pour 1282 yards et 4 TD ainsi que 16 fumbles récupérés. Il ne faut pas oublier les 3 506 yards retournés et 6 TD en ST. Après sa carrière sur le terrain, Tunnell est devenu un scout puis un coach avant de mourir d’une crise cardiaque en 1975 lors d’un entraînement.

C’est ainsi que s’achève cet article de cette semaine. Comme on peut le constater, les années 40 étaient marqués par une grande irrégularité des Giants menés par Steve Owen.

Si nous faisons le point sur les rencontres avec nos rivaux durant les années 40:

La prochaine fois nous parlerons de la fin de l’ère Steve Owen et le début de l’âge d’or du football new yorkais.

Les années 30 : Giants | Redskins | Eagles |
Les années 40 : Giants | Redskins | Eagles |
Les années 50 : Giants | Redskins | Eagles |
Les années 60 : Giants | Redskins | Eagles | Cowboys
Les années 70 : Giants | Redskins | Eagles | Cowboys
Les années 80 : Giants | Redskins | Eagles | Cowboys
Les années 90 : Giants | Redskins | Eagles | Cowboys
Les années 2000 : Giants | Redskins | Eagles | Cowboys
Les années 2010 : Giants | Redskins | Eagles | Cowboys

5 réflexions au sujet de « NFC Eastory: Les années 40 »

  1. Ping : NFC Eastory : Les années 1960 (4) | Bourgogne et Or

  2. Ping : NFC Eastory : Les années 1950 (3) | Bourgogne et Or

  3. Ping : NFC Eastory : Années 1940 (2) | Bourgogne et Or

  4. Ping : NFC Eastory : Les Années 1970 (5) | Bourgogne et Or

Les commentaires sont fermés.