Discussion avec l’ennemi: Dallas Cowboys France

Dimanche prochain les Giants entameront leur saison 2013 en rendant visite aux Cowboys. Comme nous l’avions déjà fait l’année dernière tant pour le match aller que pour le match retour, Angelus et Hugues de Dallas Cowboys France ont accepté d’échanger quelques questions-réponses avec moi sur nos équipes respectives.


Big Blue Blog : On peut parler d’une intersaison chargée pour les Cowboys: ils n’ont pas signé beaucoup de joueurs mais on a vu pas mal de changement au niveau du système défensif et même offensif. Commençons par l’attaque: penses tu que le fait que Callahan décide des actions à jouer à la place de Garrett aidera Romo & cie? Qu’est ce qui va concrétement changer avec Callahan?

Angelus : Jason Garrett est l’ancien Coordinateur Offensif des Cowboys. C’est pour cette raison que l’appel des jeux lui a été tout naturellement été laissé lorsqu’il a remplacé Wade Phillips comme Head Coach. Pourtant, il nous a démontré que ce n’était pas du tout une bonne idée. Même l’ancien coach légendaire de Dallas, Jimmy Johnson est monté au créneau. Du coup, retirer cela de ses épaules lui permettra de se concentrer sur son travail de Head Coach et, pour l’instant, cela semble apporter beaucoup de cohérence à l’attaque.

Concernant Romo et le reste de l’attaque, c’est un double changement. D’une part, un play-caller; Callahan, pratiquement dédié à cela et qui va donc s’assurer que toute l’attaque comprenne sa logique. D’autre part, des responsabilités renforcées pour Romo. Si on avait l’habitude d’un quarterback parlant beaucoup à ses coéquipiers, la pré saison nous a montré que l’implication du numéro 9 avait encore augmenté. Romo s’est maintenant vu donner la possibilité d’appeler beaucoup plus d’audibles et de modifier du tout au tout les appels de son coordinateur. La grande nouveauté se situe donc plutôt là. Un quarterback devenu véritable général.

Hugues : Je ne pense pas que Callahan fut nommé pour « aider » Romo et l’attaque. Les jeux seront les mêmes. Peut-être que Callahan instistera davantage sur le jeu au sol, c’est ce que l’on a pu lire ici et là. Cependant si le jeu au sol est infructueux, il faudra bien passer la balle !
Non ce que je vois surtout c’est que Jason Garrett pourra se détacher davantage et gérer au mieux les situations difficiles des matchs comme la gestion de la montre, des choix des quatrième tentatives, des challenge etc…

BBB : Du côté de la défense, les Cowboys ont carrément opéré une transition de la 34 vers la 43 avec une couverture de style Tampa 2 derrière: comment s’adapte DeMarcus Ware et le reste de la défense à ce changement?

Angelus : Gros bouleversement en effet et, certains, comme Sean Lissemore par exemple, en on fait les frais en étant débarqués la semaine dernière. Mais si on pouvait craindre la transition, elle se passe finalement plutôt bien. DeMarcus Ware, même s’il a peu joué pendant la pré saison, s’adapte tellement bien qu’on en oublierait presque qu’il n’a pas toujours joué defensive end. Du coté des linebacker, la défense 4-3 a accru les responsabilités de Sean Lee qui embrasse à merveille son rôle de leader. A ses cotés, Bruce Carter est un solide coéquipier. Je citerais aussi DeVonte Holloman, mon coup de coeur de la pré saison, un backup plein de promesses.

Pour être complet, je parlerais en revanche de mes inquiétudes dans le secondaire. L’effectif actuel semble un peu perdu dans la défense de zone induite par le Tampa 2. Si les cornerbacks, Carr et Claiborne, devraient bien s’adapter, je reste très septique sur les qualités physiques, notamment de vitesse, de nos safeties.

Hugues : DeMarcus Ware jouait défensive end en college, autant dire qu’il connait ce poste. Pour lui ce sera un gros avantage puisque cela lui permet de se détourner des problèmes de couverture, et de se focaliser sur le pass-rush. Je vois donc son nombre de sack augmenter cette année (11,5 l’année dernière).

Les autres se font plutôt bien à la transition, la pilosophie de Kiffin est de limiter au maxmum les big plays. Pour forcer les attaques à développer des drives de 10-15 jeux, et à commettre des erreurs. On l’a vu en pré-saison ces erreurs peuvent conduire à des turnover. C’est donc une défense qui concédera des yards mais qui devrait récupérer quelques ballons dans un matchs.

BBB : Romo a signé une grosse extension cette intersaison: penses tu que ceci va le mettre plus en confiance ou au contraire ajouter de la pression sur ses épaules?

Angelus : Honnêtement ? Je ne pense pas que cela va changer grand chose dans son état d’esprit… Romo a toujours fait de son mieux, et la pression, quand on est le QB des Cowboys, on l’a toujours. Quand tout va bien c’est peut-être un peu grâce à toi, quand tout va mal, c’est de ta faute. Romo n’a jamais été le problème de cette attaque, c’est pour ça qu’il n’a jamais perdu la confiance du front office. L’OL, le jeu de course inexistant, voici ce qui a gangrené l’attaque. Donc gros contrat ou non, Romo fera comme toujours : Tout ce qu’il peut. Pour rappel, 4903 yards de lancés en 2012 c’est la troisième meilleure perf. Le numéro 9 n’est pas le problème à Dallas, même si je comprends qu’il cristallise certaines frustrations.

Hugues : Franchement : ni l’un ni l’autre. Romo est un QB qui peut tout faire. Et son contrat ne changera rien à son bras ou à sa tête. Il adore le jeu, et le jour ou il se fera bencher ou lorsqu’il arretera sa carrière il fera tout pour devenir coach. Ce contrat l’engage encore davantage dans le leadership de l’équipe, il a d’ailleurs montré cette intersaison qu’il s’impliquerai encore plus. Que ce soit avec la draft, les mise en place des jeux, les entrainements etc… Il a d’ailleurs pas du tout jouer au golf, c’est dire !
Mais hélas ce n’est pas le contrat qui aura une influence sur son jeu lors des situations cruciales, mais bien le mental. Or à Dallas le passé ne joue pas en faveur de la confiance, quand vient le dernier match de la saison régulière.

BBB : En dehors des stars habituelles (Ware, Romo, Bryant, etc…), y a-t-il un joueur qui s’est révélé durant le training camp et la présaison?

Angelus : J’en ai parlé un peu plus haut, DeVonte Holloman, linebacker drafté en 6ème tour cette année est mon coup de coeur. Physique, rapide, une vision du jeu qui lui confère une excellente capacité d’anticipation, pour moi, c’est LE steal de cette Draft pour les Cowboys.

Dans un autre registre, je citerais aussi Lance Dunbar, running back qui a su attirer l’attention avant d’être malheureusement blessé. Mais c’est lui et non le rookie d’Oklahoma State Joseph Randle qui a marqué les esprits quand on regarde les backups de DeMarco Murray.

Enfin, on ne peut pas passer à coté de Travis Frederick, notre premier choix de Draft et qui s’impose déjà comme une excellente décision et qui renforce durablement l’intérieur de la ligne offensive.

Hugues : Si on devait citer le nom du meilleur joueur du training camp ce serait celui de Dez Bryant. Mais puisqu’il faut citer un joueur qui s’est révélé, je dirai peut-être Jason Hatcher (DT), vétéran certes, mais efficace.

BBB : Enfin, pour le match d’ouverture, les Giants restent à ce jour invaincus au Cowboys Stadium. Quel est ton pronostic pour ce match?

Angelus : L’année dernière, nous avons ouvert sur une victoire, mais c’était au MetLife Stadium. Les Giants restent invaincus en déplacement au Cowboys Stadium (renommé AT&T Stadium cette année…) c’est triste, mais c’est vrai. Pourtant, cette année, j’y crois. Les titulaires de l’attaque sont tous en forme. L’OL, bien que très largement perfectible donne des signes d’amélioration, en tout cas en protection de passe. En face, la défense des Giants ne me semble pas formidablement renforcée depuis l’année dernière, j’ai bien l’impression qu’elle aura toute les peines du monde à contenir le duo Romo/Bryant qui devrait très bien fonctionner.

Je vais donc partir sur une victoire des Cowboys. Pas une dérouillée non plus, car la défense est loin de pouvoir totalement bloquer Manning, Cruz et Nicks, mais je vais donner une victoire 27-20 pour Dallas.

Hugues : Bien, je dois dire que les Cowboys me semblent mieux armés en tout objectivité cette année. Mais en NFL de nombreux facteurs entre en compte et notamment les blessures et la dynamique. Puis les giants ont montré ces dernières années que moins on les attends plus ils sont performants. Alors victoire des Cowboys à moins qu’une histoire de petit doigt viennent encore chamboulé l’issue d’un match qu’on attend avec impatience.

Pour voir mes réponses aux questions de DCF, rendez vous sur leur blog.

2 réflexions au sujet de « Discussion avec l’ennemi: Dallas Cowboys France »

  1. Merci encore, c’est toujours sympa de faire vivre la petite communauté des blogueurs francophones autour de la NFL, et tout particulièrement en NFC Est🙂

Les commentaires sont fermés.