Power Rankings: Édition pre-training camp

J’avais fait des power rankings l’année dernière à la même période donc je me suis dit qu’en plus de retenté l’exercice, nous allions l’améliorer en faisant des classements périodiques tout au long de la saison. Ceci permettra de discuter le positionnement des Giants dans la Ligue.

32- Oakland Raiders (2012: 4-12-0): Cette équipe souffre encore des mauvaises décisions du passé même si aujourd’hui elle entre les mains bienveillantes de Reggie McKenzie. Cependant, sans gros playmaker autre que le fragile Darren McFadden en attaque et une défense qui semble aussi effrayante qu’un chaton, les Raiders ont du boulot pour remonter dans mon classement.

31- New York Jets (2012: 6-10-0): L’anti Giants par excellence. Entre Sanchez qui utilise la méthode Coué pour garder son poste et un rookie qui pète déjà plus haut que son cul, Rex Ryan a du soucis à se faire en attaque. Pour la défense, je ne trouve pas que cette escouade soit aussi terrifiante qu’avant, surtout depuis le départ de Revis.

30- Jacksonville Jaguars (2012: 2-14-0): J’ai beaucoup de difficultés à trouver des raisons de leur donner une meilleure place: Gabbert est un bust, MJD sort d’une saison difficile et approche la trentaine, et enfin Justin Blackmon a encore beaucoup à prouver (en dehors de son lever de coude). La défense m’inquiète tout autant.

29- Tennessee Titans (2012: 6-10-0): C’est quand même un peu le bordel à Tennessee malgré une bonne poignée de bons joueurs: CJ2K n’est plus, Kenny Britt passe plus de temps avec des menottes sur le mains et Jared Cook est parti. Ceci dit leur ligne offensive a beaucoup de gueule je trouve, surtout avec l’arrivée d’Andy Levitre (ancien Bill) et Chance Warmack (rookie – 1e tour) ce qui devrait beaucoup aidé CJ. La défense me semble plutôt énigmatique par contre.

28- Buffalo Bills(2012: 6-10-0): EJ Manuel au premier tour, sérieusement? Bon ok il y a CJ Spiller, Fred Jackson et Stevie Johnson pour l’aider mais Manuel était quand même un mauvais choix. Et puis l’alternative au poste de QB ne fait pas non plus rêver: Kevin Kolb (ex-Cardinals). La défense a tout de même plus de playmakers avec Mario Williams, Marcel Dareus, Stephon Gilmore ou encore Jairus Byrd.

27- Arizona Cardinals (2012: 5-11-0): Bien que la situation au poste de QB ne fasse pas rêver, la situation semble s’être améliorée avec un bon deal pour récupérer Carson Palmer qui sera un bien meilleur QB que n’importe quel gars qui envoyait le cuir à Fitzgerald ces 2 dernières saisons. Il semble aussi que l’OL se soit améliorée, ce qui sera déterminant au succès offensif de l’équipe. Ajoutez à cela une bonne escouade défensive et un head coach prometteur et les Cards pourraient rapidement remonter dans mes Power Rankings.

26- Miami Dolphins (2012: 7-9-0): La première saison des Dolphins sous Philbin avec Tannehill comme QB n’était pas de toute repos mais reste prometteuse. Ils ont certes surpayer Mike Wallace mais ça fera du bien à leur jeu de passe. La défense est pas exceptionnelle mais a quand même quelques playmakers à chaque niveau défensif notamment Cameron Wake qui est l’un des plus grands pass rushers de cette Ligue.

25- Tampa Bay Buccaneers (2012: 7-9-0): Ici aussi la première année du nouveau régime était prometteuse. Le doute plane autour de la sécurité du poste de Josh Freeman avec les remarques de Greg Schiano et la décision de prendre un QB au 3e tour de la draft. Autrement l’équipe affiche quand même une escouade avec du potentiel. Doug Martin doit confirmer son excellente saison rookie et la ligne défensive est prometteuse.

24- Carolina Panthers (2012: 7-9-0): Nous entrons dans la 3e année du duo Rivera-Newton chez les Panthers. Après une seconde saison décevante par rapport à sa saison rookie, Cam Newton devra redorer son blason. Côté défense, les Panthers ont mis l’accent sur l’intérieur de la DL en draftant Star Lotulelei (1e tour) et Kawann Short (2nd tour). Leur secondary reste néanmoins suspecte.

23- Philadelphia Eagles (2012: 4-12-0): On pourrait arguer que les nombreux talents individuels composant l’équipe justifierait de les classer plus haut mais comme nous l’avons déjà vu avec la Dream Team, le football n’est pas juste une addition d’individus talentueux. Tout repose ici sur Chip Kelly. On a beaucoup entendu par de ce coach si innovant venu d’Oregon (ou plutôt fuyant l’Oregon et les sanctions de façade de la NCAA) mais au final les Eagles ont beaucoup de question sans réponse pour le moment: qui sera le QB? La méthode Kelly sera-t-elle efficace en NFL? Quid de la défense? Au final les Eagles seraient bien plus haut dans le classement si justement ils n’avaient pas quelques joueurs talentueux en leur sein.

22- Cleveland Browns (2012: 5-11-0): Depuis l’année dernière je suis les Browns avec beaucoup d’attention. C’est mon penchant naturel pour les underdogs, ou plutôt underdawg dans le cas de Cleveland. Offensivement, on espère que Weeden et Richardson s’épanouiront un peu plus sous la tutelle de Norv Turner. Côté défensif, l’embauche de Ray Horton (ex-DC des Cardinals) est encourageante et de nouvelles recrues tels que Desmond Bryant (ex-Raider) et Barkevious Mingo (rookie – 1e tour) renforcent le l’avant garde défensive.

21- Detroit Lions (2012: 4-12-0): J’ai le sentiment que Detroit va continuer à avoir l’une des meilleures attaques de la Ligue avec le duo Stafford-Johnson rejoint par Reggie Bush (ex-Dolphin) et G Larry Warford (rookie – 3e tour). Mais la défense continue à m’inquiéter. Leur DL reste quand même solide et peut être sera améliorée si leur rookie DE Ezekiel Ansah (1e tour) répond aux attentes mais pour le moment je ne suis pas confiant quant au niveau de cette escouade défensive. C’est make or break pour Jim Schwartz cette année.

20- Kansas City Chiefs (2012: 2-14-0): Vous vous demandez probablement comment l’équipe qui avait le 1e choix de la draft peut se retrouver aussi haut dans le classement. La réponse est simple: parce qu’en dehors de leurs QB moisis en 2012, les Chiefs étaient meilleurs qu’on ne le pense (6 Pro Bowlers tout de même). Mais dans une Ligue privilégiant la passe, une bonne équipe peut être complètement coulée par un mauvais QB. En récupérant Alex Smith (ex-49er) via un échange, les Chiefs n’ont certes pas un excellent QB mais quand on voit ce que Smith a pu faire à San Francisco ses 2 dernières années, on peut en attendre tout autant avec Andy Reid (ex-HC des Eagles) comme HC. De l’autre côté du ballon, l’escouade défensive est extrêmement sous évaluée (ils ont maintenu les Steelers, Ravens et Broncos en dessous de 17 points malgré des défaites) et risque de surprendre en 2013.

19- Saint Louis Rams  (2012: 7-8-1): 2013 sera la 2e année de Fisher à la tête des futurs LA Rams (petite dédicace à notre ami Yvan du blog des Rams😉 ) et autant vous dire que les attentes sont hautes. Ce sera la 4e année de Bradford depuis qu’il a été drafté 1st overall par les Rams en 2010 et sa 2e année dans le même système offensif avec EN PLUS 3 nouvelles armes offensives: TE Jared Cook et 2 rookies WR Tavon Austin (1e tour) et Stedman Bailey (3e tour). Côté défense, ça continue à être plus que solide.

18- San Diego Chargers (2012: 7-9-0): Je trouve la chute des Chargers ces dernières années assez incroyable. On sent la mauvaise gestion d’AJ Smith et la médiocrité de Norv Turner en tant que HC mais maintenant SD a appuyé sur le bouton reset et normalement ça devrait aller mieux. Rivers est un top 10 QB et l’arrivée de OT DJ Fluker (rookie – 1e tour) et WR Keenan Allen (rookie – 3e tour) devrait aider l’attaque. Par contre, côté défense je ne vois rien de mirobolant.

17- Dallas Cowboys (2012: 8-8-0): « Da-llas et ton équipe pitoyahableuh! » Uhuh je ne pouvais m’en empêcher😀 Bon un peu de sérieux car mine de rien les Cowboys sont loin d’être pitoyables. Quoiqu’on en dise, Romo reste un très bon QB et Dez Bryant s’est enfin mis à réfléchir donc si vous ajoutez Witten, Murray et Austin, l’attaque est entre de bonnes mains. On espère surtout voir une amélioration de la ligne offensive avec la sélection de C/G Travis Frederick (rookie – 1e tour). Certes c’était un gros reach (pire que Pugh et Long) mais ça renforce le point faible de cette attaque. En défense par contre, les Cowboys passent d’un système 34 à un système 43 et adoptent la Cover 2 de Monte Kiffin. Je doute que cette transformation radicale fonctionne tout de suite mais ça sera de toute façon compensé par l’attaque.

16- Minnesota Vikings (2012: 10-6-0): Moi je l’aime bien le Ponder. Il n’est certes pas mirobolant et ne sera peut être jamais rien de plus qu’un game manager de luxe mais tant qu’il aura Adrian Peterson derrière lui et des receveurs corrects, il s’en sortira bien. Les Vikings ont fait un très gros coup en draftant DT Sharrif Floyd, CB Xavier Rhodes et WR Cordarelle Patterson AU 1° TOUR!! Si on ajoute la signature de Greg Jennings (ex-Packers), l’attaque a une bonne gueule. En défense ça reste solide mais sans plus.

15- Indianapolis Colts (2012: 11-5-0): Et le candidat 2013 pour le Sophomore Slump est… non, pas Andrew Luck mais plutôt Chuck Pagano. Sans aller jusqu’à dire que la saison 2012 était du vent, elle est quand même le fruit de circonstances exceptionnelles: après un départ d’une victoire pour 2 défaites, l’annonce du cancer de Pagano a servi d’inspiration pour toute l’équipe qui ne perdit que 3 rencontres du reste de la saison et en gagna beaucoup d’autres de justesse. Cela ne veut pas dire que les Colts ne vont pas gagner plus de 5 victoires en 2013, mais je m’attends à quelque chose du style 7 à 9 victoires, ce qui reste correct. Mes raisons: l’attaque sera performante mais la défense a encore du chemin pour endiguer les attaques adverses.

14- New Orleans Saints (2012: 7-9-0): Les Bountygaters en ont pris pour leur grade en 2012 et on a pu voir à quel point Sean Payton est un élément essentiel du succès de cette équipe. Maintenant que ce dernier est de retour, on peut s’attendre à une saison habituelle pour NOLA dans laquelle Brees passe pour 5000 yards sans forcer et que la défense fait acte de présence sans plus même si il y a une certaine hype du fait de l’arrivée de l’ancien DC de Dallas Rob Ryan. Apparemment personne à New Orleans n’a vu la défense des Cowboys jouer en 2012…

13- Chicago Bears (2012: 10-6-0): Les Bears sont réellement les underachievers chroniques de la NFC North. Chaque année on voit des améliorations des 2 côtés du ballon et tout le monde s’accorde à dire que l’équipe est solide de manière générale mais au final tout se potentiel ne se transpose pas ou alors se transpose mal sur le terrain. Leur intersaison n’a rien d’exceptionnel mais je ne peux pas dire qu’ils se soient réellement affaiblis. L’arrivée d’un nouveau head coach (Marc Trestman, ancien HC des Alouettes en CFL) devrait rebooster cette équipe mais est ce que cela suffira?

12- Washington Redskins (2012: 10-6-0): Quand j’ai commencé à taper le nom de cette équipe je me suis rendu compte que j’étais en train d’écrire le nom de RGIII. Ce lapsus révélateur montre bien ce que je pense des Redskins: avec RGIII en bonne santé, ils sont probablement l’équipe la plus dangereuse del a NFC East. Mais comme il y a une petite incertitude autour de leur QB, ils chutent de quelques places.

11- Pittsburgh Steelers (2012: 8-8-0): Pittsburgh a eu une saison un peu similaire aux Giants puisqu’elle a bien démarré pour s’achever de manière catastrophique dans la dernière ligne droite avec 5 défaites sur les 7 dernières rencontres. Si on regarde leur intersaison, elle également similaire à celle des Giants à savoir peu de grosses signatures mais que des décisions solides. Au final, bien que leur effectif ne soit pas une longue liste de grands noms, les Steelers sont tout de même entre de bonnes mains.

10- New England Patriots (2012: 7-9-0): Quand j’ai commencé à faire mon premier brouillon sur ce classement, les Pats étaient bien mieux classés. Puis la situation médicale de Gronkowski ne s’est pas améliorée et leur 2nd meilleur TE – Aaron Hernandez – s’est retrouvé impliqué dans une histoire de meurtre. A part, les Pats ont quand même un effectif équilibré et solide. Et puis tant que le duo Belichick-Brady sera en place, on peut s’attendre à au moins 10 victoires par saison.

9- New York Giants (2012: 9-7-0): Que dire de nos petits Giants? L’attaque n’est pas à plaindre si on considère qu’on a Eli, Nicks et Cruz en bonne santé. Il y a des points d’interrogations aux postes de TE et RB mais rien de bien grave. Côté défense, un gros effort a été fait pour améliorer la base de la défense à savoir la ligne défensive et même si on peut craindre que notre arrière garde continue à prendre l’eau, le retour du pass rush devrait régler beaucoup de problèmes récurrents en 2012. Comme je dis toujours: les Giants sont capables de gagner contre n’importe qui mais aussi perdre contre n’importe qui.

8- Cincinnati Bengals (2012: 10-6-0): La seule équipe pouvant faire jouer son QB sans casque sans que personne ne s’en rende compte (petite blague sur les roux: check!😀 ) ne ressemble plus du tout au cirque d’il y a quelques années. Aujourd’hui on a une attaque qui ne cesse de progresser avec Dalton, Green & co. En défense, leur escouade fait beaucoup d’envieux notamment au niveau de la ligne défensive avec Geno Atkins qui peut renverser un match tout seul. Ajoutez à cela une bonne intersaison et vous avez tous les éléments pour une autre saison pleine de promesses à Cincy. Reste à voir si cette année Hard Knocks leur fera autant de bien qu’avant.

7- Houston Texans (2012: 12-4-0): Est ce le départ de Peyton Manning ou plutôt l’arrivée de Wade Phillips qui a fait tant de bien aux Texans? Quoiqu’il en soit, rien n’indique aujourd’hui que la tendance s’inverse pour Houston. Bien au contraire, avec un effectif équilibré, les Texans ont toutes les pièces en main pour dominer l’AFC South pour la 3e année consécutive. Avec un meilleur QB (non pas que Schaub soit un manchot complet), ils seraient probablement les favoris pour remporter le titre en 2013.

6- Baltimore Ravens (2012: 10-6-0): Comme les Giants après leur Super Bowl, peu de monde voit les actuels champions en titre en haut du tableau. Pourquoi donc? Le grand ménage de printemps incluant les départs de Ray Lewis, Ed Reed et d’autres piliers de l’équipe inquiètent un peu mais il ne faut jamais sous estimer Ozzie Newsome qui n’est pas l’un des meilleurs GM de cette Ligue pour rien. Tant que Flacco et Ray Rice seront là, l’attaque se portera bien. Et puis défensivement, les Ravens sont loin d’être dépourvus de talent.

5- Green Bay Packers (2012: 11-5-0): Les Packers aussi sont le genre d’équipe qui reste suffisamment discrète pendant l’intersaison pour qu’on commence à se demander si ils ne sont pas en train de régresser. Ne vous fiez pas à cette impression car elle est fausse. Même sans Greg Jennings (maintenant avec les Vikings), les Packers vont avoir l’une des meilleures attaques aérienne de la Ligue car ils ont tout simplement l’un des tout meilleurs (si ce n’est LE meilleur) QB du moment. Par ailleurs, l’équipe a souhaité mettre l’accent sur le running game en signant 2 RB vétéran (Ryan Grant et Cedric Benson) et en draftant 2 autres. Défensivement, il n’y a pas eu de grosses pertes, bien au contraire. L’équipe a souhaité renforcé sa ligne en sélectionnant Datone Jones au 1e tour de la draft.

4- Seattle Seahawks (2012: 11-5-0): Encore une équipe bien équilibrée avec autant de playmakers en attaque (Russell Wilson, Marshawn Lynch ou encore Percy Harvin) qu’en défense (Richard Sherman, Earl Thomas). A moins que d’autres suspensions pour usage de substances interdites ne tombent sur d’autres joueurs, les Hawks n’ont pas trop de soucis à se faire.

3- Atlanta Falcons (2012: 13-3-0): Malgré pas mal de joueurs perdus, j’adore ce qu’a fait Atlanta en signant Steven Jackson. Ryan était déjà dangereux avec White et Jones mais ça sera pire avec Jackson. J’annonce d’emblée que le Greatest Show on Turf se trouve désormais à Atlanta.

2- San Francisco 49ers (2012: 11-4-1): Les Niners étaient partis pour être en première place mais la blessure de Crabtree . Comme les Broncos, c’est une équipe très solide dans les 3 phases de jeu. Offensivement, la read option menée par Kaepernick est encore une stratégie sans réponse efficace de la part des défenses adverses. Défensivement, les Niners n’ont pas eu énormément de grosses pertes et restent dans le top 5 défensif. Ajoutez à ça une draft que beaucoup considèrent comme la meilleure et vous avez un autre candidat sérieux pour le Super Bowl.

1- Denver Broncos (2012: 13-3-0): Cette 1e place se joue à peu de choses. Je trouve qu’en termes de niveau, les Broncos et les Niners sont assez équivalents. Avoir une attaque menée par Peyton Manning est toujours un plus et l’addition de Wes Welker ne fait pas mal non plus. Défensivement, même avec la perte de Dumervil de la manière la plus idiote qui soit, les Broncos ont une escouade défensive qui peut battre n’importe qui. Surtout avec Von Miller à leur tête. D’ailleurs, si Peyton remporte le Super Bowl cette année, je ne serais pas étonné de le voir prendre sa retraite.