All Bust Giants Team: 2e partie

Cedric Jones

Après avoir présenté l’attaque de la All Bust Team des Giants, voici le tour du reste de l´équipe.

Defensive Ends:

  • Cedric Jones, Oklahoma – 1e tour, 5e choix, 1996: Jones est vu par certains comme le pire choix de draft de toute l’histoire des Giants. Ce joueur devait être le Left DE mais étant aveugle d’un oeil, il dû changer de côté avec Strahan. Jones resta 5 saisons au sein des Gmen mais ne fut titularisé que pour 35 matchs. Durant sa carrière en Bleu, il n’enregistra que 15 sacks dont la moitié durant sa première saison en tant que titulaire. Il signa en 2001 avec les Rams mais ne parvint pas à intégrer l’effectif final et décida de prendre sa retraite.
  • Eric Dorsey, Notre Dame – 1e tour, 19e choix, 1986:  En sortant de l’université, de grands espoirs étaient placés en Dorsey. Il commença sa carrière d’une belle manière en étant le titulaire durant une saison qui se conclut par la 1e victoire de l’équipe au Super Bowl. Cependant après ça, Dorsey ne parvint à accumuler que 7 sacks en 6 saisons.

Defensive Tackles:

  • William Joseph, Miami – 1e tour, 25e choix, 2003: Les Giants étaient très emballés par le palmarès universitaire ainsi que la versatilité du DT venu de Miami. Cependant les débuts de Joseph au sein de Big Blue ne furent pas très positif: à la suite d’un holdout, le rookie joua 14 matchs en 2003 mais n’enregistra que 7 placages, 1 sack et 1 forced fumble. Les Giants le titularisairent pendant la 4 matchs la saison suivante mais le résultant ne fut pas probant. Joseph resta au sein de l’équipe jusqu’à la saison 2007 durant laquelle il fut placé sur l’IR. Au terme de sa carrière avec Big Blue, Joseph cumule 69 matchs joués dont 17 titularisations pour 70 placages, 7 sacks, 7 passes déviées et 2 fumbles forcés. Joseph joua 2 saisons chez les Raiders et n’est plus actif depuis 2009.
  • Larry Jacobson, Nebraska – 1e tour, 24e choix, 1972: Jacobson participa à 33 recontres durant ses 3 saisons chez les Giants. Suite à une blessure subie à la jambe durant le training camp de 1975, Jacobson dut mettre un terme à sa carrière.

Linebackers:

  • Kanavis McGhee, Colorado – 2e tour, 55e choix, 1991: Durant ses quelques années avec Big Blue, McGhee ne fut titulaire que pour 2 matchs et n’enregistra que 11 placages et 1,5 sack. Les Giants se séparèrent du joueur en 1993 et il prit sa retraite en 1995.
  • Clint Sintim, Virginia – 2e tour, 45e choix, 2009: Sintim est le premier joueur depuis McGhee à être drafté au 2nd tour par les Giants. Ce joueur devait joueur le rôle de Joker défensif en étant le SAM LB mais aussi DE sur les passing down. Au final il ne participa qu’à 24 rencontres dont 1 seule en tant que titulaire avec seulement 33 placages et 1 sacks à son actif. Même si il faut reconnaître que 2 blessures au genou ne l’ont pas aidé, Sintim n’a jamais impressionné quand il était en bonne santé. Il a annoncé son départ à la retraite il y a quelques jours.
  • Ryan Phillips, Idaho – 3e tour, 68e choix, 1997: Un joueur du 3e tour qui buste c’est toujours moins grave qu’un choix du 1e tour qui buste mais étant donné que je considère que quand on drafte un joueur dans le 3e tour, c’est qu’on s’attend à un minimum de production. Or les 148 placages, 2,5 sacks, 3 INT et 1 FF en 5 saisons (58 matchs dont 34 titularisations) sont bien en dessous de ce minimum

Defensive Backs:

  • Eldridge Small, Texas A&M – 1e tour, 17e choix, 1972:
    Small a joué 34 matchs pour Big Blue sur 3 saisons et ne comptabilise qu’une interception au poste de CB. Les Giants l’ont ensuite échangé aux Browns mais ces derniers se séparèrent du DB avant le début de la saion.
  • Henry Moore, Arkansas – 2e tour, 19e choix, 1956:
    La carrière de Moore fut courte (2 saisons) mais sa carrière parmi les Gmen fut encore plus courte. Il ne joua qu’une saison pour Big Blue et ne participa qu’à 5 rencontres.
  • Thomas Randolph, Kansas State – 2e tour, 47e choix, 1994:
    Randolph était un CB qui a joué 64 matchs en 4 saisons pour les Giants dont 32 matchs en tant que titulaire. Il accumula 4 interceptions, 1 fumble forcé et 167 placages. Si Randolph était beaucoup utilisé durant les 2 premières années de sa carrière, il finit par perdre sa place de titulaire et quitta les Giants après la saison 1997. Après une saison chez les Raiders et une autre chez les Colts sans jamais être le titulaire à plein temps, il prit sa retraite à l’issue de la saison 99.
  • Adrian White, Florida – 2e tour, 55e choix, 1987:
    White joua 50 matchs en 4 saisons et ne fut titularisé qu’une seule fois quand il était un rookie. Il n’intercepta que 4 fois le ballon. Après avoir quitté les Giants, White joua une saison pour les Packers et une autre pour les Patriots avant de prendre sa retraite à la suite de la saison 87. White est aujourd’hui un coach assistant des DB chez les Bills.
  • Rodney Young, LSU – 3e tour, 86e choix, 1995 (mention honorable):
    La carrière de Young se limite à 4 saisons en tant que backup chez les Giants. Sur les 33 rencontres auxquelles il participa, il ne fut jamais titularisé.

Special Teamers:

  • P Matt Dodge, East Carolina – 7e tour, 221e choix, 2010: 
    Normalement je considère qu’un joueur drafté à partir du 5e tour qui ne parvient pas à percer en NFL n’est pas un bust car les attentes placées en lui n’étaient pas bien élevées. Cependant certaines positions comme LS, P ou K sont des positions pour lesquelles les joueurs sont au mieux choisis à partir du 5e tour (sauf pour les Jaguars et les Raiders🙂 ). Dans le cas de Dodge, les Giants l’ont drafté dans l’espoir qu’il remplace Jeff Feagles. Cependant ce joueur n’était clairement pas prêt à assumer un tel rôle. Malgré une jambe très puissante, il ne parvint jamais à surmonter ses problèmes de concentration et eu la pire saison qu’un P puisse avoir dans l’histoire des Giants.

Head Coach: Quitte à faire une All Bust Team autant lui donné un All Bust Head Coach

  • Ray Handley (1991-1992): Handley n’a pas le pire ratio de victoires-défaites de l’histoire des Giants (cet « honneur » est réservé à Bill Arnsparger avec un ratio de 7 victoires pour 28 défaites entre 1974 et 1976) mais compte tenu de la qualité de son effectif qui venait de remporter le second Super Bowl de la franchise, son incapacité à obtenir un bilan supérieur 8-8 dans chacune de ses 2 saisons et à se qualifier en PO est difficilement défendable. L’une des principales controverses sous l’ère Handley fut quand le head coach décida qu’il y aurait une compétition ouverte entre Phil Simms et Jeff Hostetler. Les fans trouvaient injuste que Simms risque de perdre sa place à cause de la blessure subie la saison précédente après avoir remporté 11 des 13 premiers matchs de l’équipe. Hostetler remporta la compétition et fut nommé titulaire cette année là. Handley fut licencié au bout de 2 saisons laissant place à Dan Reeves qui immédiatement remporta 11 victoires pour ramener les Giants en playoffs.
    Il est intéressant de noter que c’est un drôle concours de circonstances qui mena le GM de l’époque, George Young, de promouvoir Handley au poste de HC après le départ de Parcells. En effet, Young n’appréciait pas Belichick (à chaque fois qu’une équipe lui demandait son avis sur son DC, Young donnait une opinion négative) et laissa ce dernier partir à Cleveland pour un job de HC. Young voulait nommer Coughlin en tant que HC mais ce dernier avait déjà décidé après le Super Bowl de devenir le HC de Boston College.