NFL Draft 2013 : CB Nickell Robey, Southern California

Nous voici enfin au mois d’avril et nous attaquons la dernière ligne droit avant le plus grand évènement de l’intersaison de la NFL: la Draft! Chaque jour, Bartholomeo et moi-même présenterons un prospect qui serait susceptible d’intéresser Big Blue lors de la Draft 2013.

“That’s why I go so hard and I try to go extra hard. Just to prove that it isn’t all about size. You can’t measure heart.”

Mesdames et messieurs, Nickell Robey. Petit par la taille, grand par le cœur, le cornerback n’a jamais lâché la bride et son incroyable force de volonté l’a conduit tout droit à la grande Ligue.

Atouts

  • Titulaire trois saisons consécutives dans l’un des meilleurs programmes universitaires, depuis son arrivée en tant que true freshman sur le campus jusqu’à sa saison junior.
  • Très rarement blessé.
  • Incroyablement athlétique bien qu’il n’ait pas fait de vagues au combine avec des chronos et performances dans la moyenne pour son poste.
  • Comme il l’a prouvé au combine pendant les exercices de position, c’est en conditions de jeu qu’il est le plus efficace : ses déplacements sont très fluides et il a d’excellentes capacités à suivre le ballon et dévier la passe.
  • Il joue physique malgré sa taille, se montre très agressif et n’a jamais peur du contact ; il a à son actif quelques big hits sur des joueurs plus massifs que lui.
  • A joué en man coverage et zone coverage. Il excelle particulièrement dans le deuxième cas grâce à son excellente lecture du quarterback.
  • Des mains très sûres et un bon contrôle de son corps qui lui permettent d’être un vrai playmaker.
  • Il a joué punt returner à USC.
  • C’est un grand leader, il était considéré comme un vétéran en secondary dès sa deuxième saison et a été nommé capitaine par ses pairs en 2012.
  • Son ancien coordinateur défensif Monte Kiffin le compare à Ronde Barber.
  • Shutdown cornerback au niveau universitaire, il a éteint des receveurs tels que Michael Floyd (Arizona Cardinals, 13th overall 2012) ou Jermaine Kearse (Seattle Seahawks) et les quarterbacks adverses lançaient très rarement dans sa direction.
  • Petite note personnelle, un souvenir très cher pour moi : il a intercepté Andrew Luck en 2011 pour inscrire un touchdown.

Faiblesses

  • Puissance dix : sa taille (5’8). Difficile de rivaliser avec Calvin Johnson, Andre Johnson ou Larry Fitzgerald dans ces conditions.
  • Il compte parfois trop sur ses capacités athlétiques et il se retrouve hors de l’action, que ce soit sur le jeu au sol ou aérien. Un peu comme Terrell Thomas qui jouait souvent avec le feu.
  • Bien qu’il soit agressif, son petit gabarit lui pose problème pour se défaire des blocks contre le jeu de course.

Nickell Robey est l’un des meilleurs athlètes de cette classe malheureusement sa taille joue en sa défaveur. Bien qu’il soit apte à rivaliser en terme de vitesse avec les receveurs les plus rapides de NFL et qu’il possède la capacité d’empêcher les actions, il ne devrait pas être considéré comme un cover cornerback par les scouts mais plutôt comme slot CB pour couvrir des joueurs comme Wes Welker ou Victor Cruz. Robey possède un talent d’élite mais il ne devrait pas être choisi avant le quatrième tour. Il n’a été fait aucune allusion à un quelconque intérêt des Giants envers le Trojan mais c’est un joueur capable d’apporter beaucoup à la défense, surtout au sein d’une escouade souvent malmenée et décimée, et Jerry Reese est loin d’être un idiot.