Eli Manning: here it goes again…

En ce moment NFL Network diffuse le classement des 100 meilleurs joueurs de 2011 selon les joueurs eux mêmes.

Comme tout classement, il y a beaucoup de critiques et c’est ce qu’on aime dans les classements: le débat que cela crée. Mais avec ce classement on a l’impression qu’il invite ostensiblement les critiques et se décrédibilise tout seul.

En effet, les joueurs ne semblent pas avoir une idée claire de ce que veut dire « Top 100 players of 2011 ». Sur quoi se basent ils pour définir qui doit faire partir de cette élite de la NFL? Sur la saison 2010 du joueur ou sur toute sa carrière?

Apparemment les 2, mais jamais en même temps. En effet Donovan McNabb qui est sur le déclin depuis quelques saisons et semble avoir touché le fond en 2010 chez les Redskins a quand même été élu 100e meilleur joueur de la NFL par ses confrères grâce à son incroyable carrière. De l’autre côté on a Brandon Lloyd qui après plusieurs saisons d’anonymat a réussi l’exploit d’être le meilleur receveur de la saison 2010. Même des rookies (Eric Berry) ou de jeunes joueurs (Josh Freeman) qui commencent à peine à montrer leur potentiel et qui doivent confirmer leurs belles prestations ont déjà obtenu le respect de leurs pairs.

Le classement n’est pas terminé et une fois que ce sera fait je ne manquerais pas de vous expliquer pourquoi selon moi certains Giants ont été injustement snobbés

Mais aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un joueur qui a l’habitude d’essuyer les critiques des fans et qui en plus aujourd’hui se fait snobber par ses pairs: Eli Manning.

NFL Network a révélé que 12 QB faisaient partie du classement des 100 meilleurs joueurs de 2011. Pour le moment 6 QB ont été révélés: Donovan McNabb (100), Joe Flacco (90), Josh Freeman (86), Tony Romo (72), Matt Ryan (52) et Ben Roethlisberger (41). On pourrait se dire que Manning a une chance d’être choisi mais depuis que Big Ben a été choisi cela me semble impossible.

En effet NFL Network a révélé lors de son émission que sur les 12 QB sélectionnés, 5 ont remporté le Super Bowl. Big Ben ayant remporté le Super Bowl 2 fois cela veut dire qu’il reste 4 QB avec une bague de Super Bowl et je ne vois pas comment Peyton Manning, Tom Brady, Aaron Rodgers ou Drew Brees pourraient être snobbés. Ce serait encore plus insensé. Eli est dans le top 10 mais il n’est pas meilleur que ces types là.

Ce qui est insensé c’est que la place restante sera sûrement attribuée à Michael Vick qui doit encore confirmer sa performance de 2010 à mon avis.

Si ce classement ne devait tenir compte que de la saison 2010 alors oui Michael Vick devrait être selectionné pour l’incroyable saison qu’il a réalisé en comparaison aux 25 interceptions et 5 fumbles perdus par Eli en 2010.

Par contre si on prend la carrière dans son ensemble, alors c’est Manning qui devrait être classé avant Vick ou même Romo ou Freeman. Ryan, Flacco et McNabb ont ou ont eu des carrières qui leur permettent de se mesurer au palmarès du cadet Manning mais les autres sont clairement en dessous.

Selon moi, il fait partie du top 10 des QB. Il est en dehors du top 5 mais dans le top 10. Beaucoup de gens s’opposent à un tel classement et pensent qu’Eli Manning est très largement overrated.

Cette idée de Manning overrated me surprend toujours car je lis toujours plus d’articles le rabaissant et si peu l’encensant. Il peut arriver de voir des articles parlant d’Eli comme étant un dieu du football mais j’en ai encore jamais vu et ce genre d’opinion est erronée et exceptionnelle. Donc je me pose la question: qu’est ce qui fait que Manning est si overrated?

Il a mené la ligue en interceptions en 2010

Oui, il a mené la ligue en interceptions. Certaines étaient de sa faute mais un proportion non négligeable (environ une douzaine) étaient la conséquence de drops des receveurs, de tracés mal courrus et de plus grosses prises de risques pour remonter au score. Donc il ne s’agit pas que de 25 mauvaises décisions du QB. De plus Manning a terminé la saison sans ses 2 WR titulaires et jouait avec des gars comme Hagan qui ont appris le playbook en une semaine.

Mais malgré ça, Eli est resté productif en passant pour 4002 yards avec 60% de passes complétées mais surtout plus de 31 TD (4e de la ligue). Et ça tous les détracteurs de Manning préfèrent l’ignorer (ah beh oui, forcément ça aide pas à démontrer que Manning est un manchot).

Un autre élément très intéressant : Drew Brees a eu une saison à peine moins mauvaise qu’Eli et pourtant ne lui tape dessus (33 TD, 22 interceptions). Étrange, non ? Dans un cas c’est inacceptable et rédhibitoire d’être une turnover machine et dans l’autre c’est juste une mauvaise saison mais ça n’affecte pas son statut de top QB (et puis il a l’excuse du Madden Curse surtout😀 ).

Manning n’aurait jamais rien fait de sa carrière dans une équipe moins bonne

Big Ben non plus. Joe Flacco encore moins. Et que dire de Tom Brady ? Si on devait dénigrer un gars sous prétexte qu’il a eu la chance de se développer dans de bonnes conditions, alors presque personne ne mériterait d’être considéré comme un top QB.

Le foot us est un sport d’équipe et quand vous n’avez pas Peyton Manning dans votre effectif, avoir une bonne défense, un bon running game et/ou des playmakers à la réception c’est mieux. Eli n’a pas à rougir d’avoir évoluer dans une équipe équilibrée. C’est ce qui fait que depuis qu’il est titulaire, les Giants n’ont pas eu une seule saison en dessous de 8-8.

Avoir une bonne équipe autour de soit ne doit pas complètement discréditer un joueur mais cela peut permettre de relativiser sa performance par rapport à un autre. Par exemple Big Ben a remporté le Super Bowl XLIII avec une ligne offensive en lambeau et pour ça je trouve qu’il a plus de mérite que Manning dans sa victoire. Pareil pour Aaron Rodgers par rapport à Drew Brees. Brees est un excellent QB qui a remporté le Super Bowl entouré d’une très bonne équipe (notamment défensive) contre une équipe des Colts qui n’est pas connue pour avoir une défense de premier rang (bonne défense mais sans plus). Rodgers a remporté le Super Bowl dans une équipe ravagée par les blessures et contre une bien meilleure défense (Steelers). Est ce que ça veut dire que la victoire de Brees ne vaut rien? Absolument pas.

Mais Big Ben a eu un début de carrière bien meilleur qu’Eli

Comparez les statistiques de  Roethlisberger et celles de Manning dans leurs 2 premières années. Big Ben a en effet de plus jolies stats mais contrairement à Manning, il n’a pas lancé le ballon aussi souvent que Manning (idem pour Flacco): environ 280 tentatives pour Big Ben en 2005 contre plus de 500 pour Manning.

Pour un rookie, lancer le ballon est très risqué car ils ne sont pas encore habitués aux défenses de la NFL qui déguisent beaucoup mieux leur jeu, ont des stratégies de couverture plus complexes et sont aussi beaucoup plus rapides pour blitzer et atteindre le ballon qu’en NCAA. Donc souvent les coaches préfèrent limiter la prise de risque en insistant plus sur le jeu de course. Quand une équipe court beaucoup et  efficacement, que font les défenses adverses ? Elles se rapprochent de la ligne d’engagement pour mieux défendre la course et donc affaiblissent leur défense contre la passe. Si votre jeune QB n’est pas une brèle (ex: Big Ben ou Joe Flacco), il peut profiter plus facilement de cette faiblesse (play action et hop le tour est joué). C’est comme ça qu’il apprend et prend confiance. Au bout d’un certain temps il devient suffisamment bon pour passer sans avoir nécessairement besoin du running game pour l’aider.

Manning est arrivé dans une attaque qui favorisait la passe et donc la prise de risque était plus grande étant donné que les défenses adverses s’attendaient à des passes. Et comme Manning était un rookie et bien il a fait des erreurs de rookie (eh ouais c’est aussi con que ça). Dès sa seconde saison, Eli était dans le top 5 de la ligue en termes de passing yards et passing TD aidant son équipe à s’en tirer avec 11 victoires et 5 défaites. Il perdra malheureusement son premier match de PO contre des Panthers en route vers le SB.

La saison suivante fut beaucoup plus laborieuse pour Manning qui cumula 3200 yards, 24 TD et 18 INT. Mais c’est à partir de l’arrivée de Chris Palmer en 2007 comme coach des QB que Manning a vraiment commencé à se développer. Cette année là il remporte le SB.

Est ce que ça veut dire qu’un QB développé d’une certaine manière est meilleur qu’un autre? Absolument pas. Chacun sa technique pour développer un QB et tant que ça marche tant mieux. Qui sait, Big Ben aurait peut être busté en lançant 500 passes dès le début de sa carrière et Manning serait peut être beaucoup plus soigneux du ballon si on l’avait limité dès le départ. On en sait rien mais aujourd’hui ces QB sont ce qu’ils sont et ce n’est pas sur ce point que l’on peut déterminer qui est le meilleur (même si au final Big Ben reste quand même meilleur qu’Eli, désolé de décevoir ceux qui s’attendaient à une autre conclusion😉 ).

Trent Dilfer aussi a remporté un Super Bowl

Ah, le fameux argument de Trent Dilfer! Dilfer en effet a eu la chance de remporter un Super Bowl avec les Ravens en 2000 contre les Giants. Aujourd’hui tout le monde s’accorde à dire que les Ravens ne doivent leur Trophée Lombardi qu’à une défense de fer et un solide running game. Differ n’était qu’un game manager qui n’aurait pas gagné le Super Bowl sans ça.

En 2007, Big Blue aussi avait aussi une défense incroyable menée par Michael Strahan et un running game très efficace. Manning pendant la saison régulière avait été moyen en lançant pratiquement autant d’INT que de TD. Ergo, Eli est un Dilfer 2.0.

Je vous inviterais bien à regarder les 4 matchs de playoffs des Giants en janvier 2008 et ceux des Ravens en 2000 pour faire la comparaison mais si vous n’avez pas le temps je vais vous faire un résumé à l’aide des stats. En 2000, Differ en effet n’a rien fait d’exceptionnel (48%, 590 yards, 3 TD, 1 INT) et a laissé son running game (mené par Jamal Lewis avec 338 yards et 4 TD)  et sa défense (14 sacks, 10 interceptions dont 2 retournées pour TD)  marquer la plupart des points. Differ a même tiré son équipe vers le bas avec quelques turnovers. En 2008, Eli au contraire mène son équipe en TD pendant les PO et se montre décisif dans les moments les plus difficiles (60%, 854 yards, 6 TD, 1 INT). Lors de cette campagne vers le SB il a dû se passer de Jeremy Shockey et Derrick Ward et se reposer sur des rookies comme Steve Smith, Ahmad Bradshaw et Kevin Boss. Il reçoit même le titre de Super Bowl MVP en complétant 19 de ses 34 passes pour 255 yards, 2 TD, 1 interception et 1 fumble. Mais ses détracteurs préfèrent penser qu’Eli n’est qu’un Dilfer 2.0…

Après je ne dis pas que la défense de fer n’était pas un facteur. Sans cette défense pour limiter les Patiots à 14 points (Tom Brady s’était d’ailleurs moqué de Burress qui prévoyait une victoire des Giants 23-17 en disant « We’re only scoring 17 points? »)  les Giants n’auraient probablement jamais remporté le SB mais sans Manning non plus. Comme je l’ai dit, le football américain est un sport d’équipe et Big Blue était à l’époque une équipe équilibrée qui avait autant besoin de sa défense que de son attaque.

Pas de Helmet Catch, pas de SB

Pas d’Immaculate Reception, pas de victoire des Steelers lors du divisional round de 1972. Un mauvais rebond lors de l’onside kick tenté par les Saints lors du SB XLIV et les Colts auraient pu récupérer le ballon en excellente position pour accroître leur avance.

La chance est un facteur omniprésent dans le sport et tout particulièrement dans la NFL. Un pas en trop ou en moins et le sort d’une rencontre change du tout au tout.

Donc il faut arrêter de discréditer la victoire de Big Blue à cause de la chance. Ou alors on discrédite tous les Super Bowls qui sont dus à la chance. Et puis c’est pas comme si ce play était une do or die action. Si les Giants avaient raté l’action (passe incomplète, trop courte ou sack), il leur restait une tentative. Un turnover aurait été un coup de chance en faveur des Patriots.

Aujourd’hui il ne fait plus rien

Vraiment ? La saison 2008, les Giants avaient l’une des meilleures équipes de la ligue avec Manning qui passait pour 3200 yards, 21 TD et 10 INT  (60% de passes complétées). La fin de saison fut catastrophique avec l’affaire Burress qui a perturbé toute l’équipe et particulièrement Manning qui perdait un joueur qu’il n’utilisait plus autant qu’avant mais qui permettait d’attirer l’attention des défenses et restait un atout pour les passes longues. Malgré ça Manning va au Pro Bowl. Ok ce n’est qu’un concours de popularité qui ne vaut pas grand chose mais les QB sont rarement sélectionnés par les fans quand ils ont une mauvaise saison (ça ne marche que pour les OL, DL et punters).

En 2009, après avoir signé un très gros contrat avec l’équipe durant l’intersaison, beaucoup de commentateurs critiquaient ce contrat et prévoyaient la chute de Manning sans Burress pour l’aider. Mais Manning réalise quand même sa meilleure saison (62%, 4021 yards, 27 TD, 14 INT) avec un groupe de jeunes receveurs inexpérimentés et sans running game efficace. Cette fois c’est la défense qui coule l’équipe.

Et puis en 2010, vous connaissez déjà l’histoire.Manning est d’ailleurs le premier QB des Giants depuis YA Tittle a réalisé 2 saisons consécutives à plus de 4000 yards et marquer plus de 30 TD en une saison. Il est aussi le premier QB de l’histoire des Giants à passer pour plus de 3000 yards chaque saison 6 années de suite.

Eli Manning est un gars mou qui n’a aucun leadership

« Eli had a great game today. He took what was out there and didn’t force anything. He doesn’t get real excited; there is more than one way to lead a team … and he showed that today. » WR Amani Toomer après la victoire des Giants contre les Bucs pendant les PO 2007.

Eli à cette image de petit garçon sage qui n’a pas trop l’air de savoir où il est. Oui c’est vrai et on ne le verra pas sauter partout sur la touche pour motiver ses gars. Est ce que ça veut dire qu’il ne fait rien ? Est ce que ça veut dire que ses coéquipiers ne croient pas en lui ? Absolument pas. Son leadership a souvent été remis en question, notamment par Tiki Barber. Mais depuis le départ des têtes fortes de l’équipe (Burress, Shockey, Barber), Eli est bien le gars vers qui tout le monde se tourne.

Une grande marque de son leadership c’est son envie de jouer : lors du 1e match de la saison 2007, Manning se blesse à l’épaule et les médecins lui annoncent 4 semaines pour se rétablir. Il en est hors de question pour le joueur qui décide de revenir jouer la semaine suivante. 2009, contre les Chiefs, Manning boîte après une action. Manning apparemment s’est fait mal tout seul (une inflammation de la voute plantaire). Au lieu de filer directement sur la touche, le joueur reste un snap de plus pour offrir à son receveur Hakeem Nicks son premier TD de sa carrière et assurer la victoire. Alors que son état ne s’était pas vraiment amélioré, Manning est revenu jouer la semaine suivante et n’a quitté le terrain que lorsque la victoire était dans la poche.

« Il joue blessé, oui et alors ? » Personnellement je trouve qu’un gars qui montre qu’il met de côtés ses bobos pour être là pour l’équipe ça donne envie de se surpasser. Ce n’est pas sa personne qui l’intéresse, c’est l’équipe. Et on ne peut pas dire que toutes les big stars le fassent.

Aujourd’hui personne ne remet en doute son leadership au sein de l’équipe car c’est un joueur qui plusieurs fois a sorti son équipe de mauvaises situations. On parle beaucoup de l’incroyable comeback de 21 points des Eagles mené par Vick en 2010 mais personne ne se rappelle que Manning a réalisé un comeback de 17 points contre les Eagles en 2e semaine de la saison 2006.

Aujourd’hui les entraînements facultatifs qui regroupent près de 40 Gmen par session durant le lockout est une initiative d’Eli. Si ce gars n’avait aucun leadership, il n’aurait pas réussi une telle chose. Ses coéquipiers le respectent et quand il dit « il pleut mais on va quand même s’entraîner » on ne l’envoie pas balader. On l’écoute et on s’exécute.

Manning n’aurait pas été pris 1st overall sans la renommée de son frère Petyon

Peut être. Mais si on regarde ses stats au college, on voit qu’il n’a pas eu un palmarès plus dégueulasse que d’autres QB draftés 1st overall. Et puis quand on lit ce qui s’écrivait sur lui à l’époque, il est difficile de dire qu’il a volé sa place de 1st overall pick. Cela ne veut pas dire qu’aujourd’hui il est forcément meilleur que Rivers et Big Ben qui ont été draftés après lui la même année. Aujourd’hui on sait que Big Ben est le meilleur de cette classe de QB mais lors de la draft 2004 ce n’était pas le cas.

Alors est ce que tout cela veut pour autant dire que Manning est le meilleur QB de tous les temps et que ses détracteurs ont tout faux sur lui? Non. Il y a bien un Manning qui est probablement le meilleur QB de tous les temps mais son prénom est Peyton. Eli n’est pas Peyton, Eli est Eli.

Eli est un bon QB sans qui sa franchise ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui, à savoir triple championne du Super Bowl et régulièrement en playoffs (ou presque).

Mais Eli a aussi des défauts: il peut lui arriver de faire des erreurs de rookies. Par exemple, lancer une passe de la main gauche qui sera interceptée dans la redzone quand un sack aurait au moins permit de marquer un FG. Ou alors prendre trop de temps à faire ses ajustements presnap l’obligeant à brûler un temps mort inutilement ou à se prendre une flag pour delay of game. Ou encore, plonger avant sans bien tenir le ballon quand il sait que le QB est intouchable si il glisse les jambes en avant. Sa prise décision est douteuse par moment.

Oui Manning est parfois capable du pire alors que la semaine d’avant il vous a fait rêver. C’est frustrant mais ça ne fait pas de lui un QB mauvais ou moyen.

Il joue dans l’une des divisions les plus relevées de la ligue et dans une ville où le moindre faux pas déchaîne la fureur des médias. Malgré cela, Eli est capable de garder son sang froid et ne se laisse pas distraire par ce qui se passe en dehors du terrain.

C’est aussi un joueur sur lequel on peut compter pour ne pas commettre des idioties qui l’écarteraient du terrain comme draguer des mineures dans les bars, se faire prendre saoul au volant ou se tirer une balle dans la jambe. Savoir que son franchise QB (ou n’importe quel titulaire d’ailleurs) sera disponible et prêt quand on aura besoin de lui est un luxe pour beaucoup d’autres franchises.

Rappelez vous, j’avais posté un état des lieux des records de passe de la franchise. Pour le moment Phil Simms reste encore le recordman des Giants mais Eli progresse beaucoup plus vite que Simms et il est en passe de les faire tomber un à un (le record de TD sur une carrière – 199 –  pourrait être dépassé  par Manning – 156 – d’ici 2012).

Est ce que Manning est meilleur que Simms? C’est un autre débat et il est trop tôt pour en parler.

Dire qu’Eli ne sera probablement pas un Hall of Famer ne me choque pas car il lui reste encore beaucoup de chemin pour en arriver à ce stade là et sa carrière est loin d’être terminée.

Ce qui me choque c’est d’entendre que Manning n’est pas un top 10 QB ou qu’il est moins bon que Romo, McNabb ou Freeman.

Romo-Manning: Le débat n’est pas près d’être tranché. Les 2 joueurs sont de bons QB avec leurs défauts et leurs qualités (on va aller loin avec ça ^^). Je pense que Manning est meilleur car il a le titre et la stabilité (relative) que Romo n’a pas. Romo est aussi un joueur capable du meilleur comme du pire. Il peut prolonger l’action de manière inattendue et a d’excellentes qualités physiques pour un QB. Il a aussi toujours eu d’excellents WR tandis que Manning a dû évoluer occasionnellement avec des receveurs inexpérimentés en 2010 (on va dire que pour 2009, le talent des receveurs était juste pas encore révélé😀 ). Manning est aussi meilleur en phase presnap que Romo: il ajuste sa protection et sa stratégie lui-même tandis que Romo laisse son centre ajuster la protection et peut se faire avoir en appelant des audibles au dernier moment.

McNabb-Manning: Donovan McNabb a eu une carrière incroyable et aurait mérité de gagner un Super Bowl. Malheureusement cela n’est pas donné à tout le monde. Est ce que cela veut dire qu’il est forcément moins bon que son demi-frère? Pas forcément car McNabb a réellement marqué l’histoire des Eagles. Aujourd’hui Eli est meilleur que McNabb parce que ce dernier est en fin de carrière, mais je ne pense pas que ce serait le cas si les 2 joueurs avaient le même âge.

Freeman-Manning: Freeman a été drafté en 2009 et après une première saison un peu secouée, le jeune QB a fait rêver ses fans en 2010. Mais dire qu’il est meilleur qu’Eli n’est il pas un peu prématuré? Oui il a eu une meilleure saison que Manning mais comme je l’ai dit, le niveau d’un joueur ne se définit pas sur une année mais sur 2-3 saisons. Freeman doit encore confirmer sa performance de 2010 mais il doit aussi emmener son équipe en playoffs. Il lui reste encore beaucoup à prouver avant d’être classé au dessus d’Eli.

Flacco-Manning: Flacco a accompagné son équipe en AFC Championship dès sa saison rookie. Il est retourné en PO chaque saison depuis et a gagné au moins un match à chaque fois. Mais Flacco ne semble pas encore avoir obtenu l’entière confiance de son coach qui le limite beaucoup (en moyenne 350 passes par saison). Il peut lui arriver de se transformer en turnover machine occasionnellement. Ce qui place Manning au dessus de lui c’est le Super Bowl.

Si je devais faire un classement des 10 meilleurs QB aujourd’hui en tenant compte de leur niveau actuel (sur un échantillon de 3 saisons et non sur un passé lointain ou un potentiel supposé) voilà ce que ça donnerait:
1- Peyton Manning: il a les stats…
1t-Tom Brady:…et lui les titres.
3-Aaron Rodgers
4-Drew Brees
5-Ben Roethlisberger
6-Philip Rivers
7-Matt Schaub
8-Matt Ryan
9-Eli Manning
10-Joe Flacco

Vous remarquerez que Vick n’est pas dans le top 10. Comme je l’ai dit, je ne me base pas que sur 2010 car dans ce cas Eli n’y serait pas mais Vick y serait. Je considère Vick un peu trop surestimé aujourd’hui car il doit encore confirmer sa prestation de 2010 (rappelez vous qu’en 2009 il n’a rien fait).  Brees serait également beaucoup plus bas dans ce classement si on ne comptait que la saison 2010.

Il n’y a pas de formule exacte pour classer un QB et chacun a la sienne. Il faut tenir compte des stats, des joueurs qui l’entourent mais aussi des adversaires, etc… Mais au final ce qui compte c’est la victoire et Manning est aujourd’hui un QB qui fait gagner son équipe.

Il n’est pas son propre coach comme Peyton, Brady ou Brees et on le remarque tout particulièrement depuis que son coach des QB Chris Palmer est parti en 2010 et a été remplacé par un coach des WR qui ne connaît rien à ce poste.

Eli Manning n’est pas parfait. Il n’est pas mauvais non plus. Il est bon mais sera toujours critiqué. Peu m’importe qu’il n’obtienne pas la reconnaissance méritée aujourd’hui. Je suis juste content qu’il soit le QB des Giants.

Mon opinion sur Manning évoluera probablement au final des années. Chaque saison est différente. Peut être qu’en 2011 il relancera plus de 20 interceptions mais mènera son équipe jusqu’au Super Bowl ou peut être qu’il aura une autre excellente saison statistique (+60%, +4000 yards, +25, -15 INT) mais n’ira pas en PO. Ce n’est pas qu’une affaire de statistiques personnelles, c’est une affaire d´équipe.

D’autres Gmen ont l’air d’avoir été snobbés dans ce fameux classement mais je ne le saurais que lorsque le classement sera enfin révélé. à ce moment là vous m’entendrez vilipender ou applaudir tel ou tel choix.

5 réflexions au sujet de « Eli Manning: here it goes again… »

  1. Oh putain l’article de malade😀
    On touche pas à Manning ^^

    Personnellement je m’en contre-balance de ce classement (comme de tous les autres du même genre d’ailleurs). Kareem MacKenzie n’y figurera pas, cela ne l’empêchera pas d’être un des meilleurs RT de la league …

    Enfin en tant de lockout ça occupe🙂

  2. Ping : Eli Manning se considère comme faisant partie de la même classe de QB que Tom Brady « Big Blue Blog

  3. Ping : Top 100 Players of 2012: Où sera classé Eli? « Big Blue Blog

Les commentaires sont fermés.