Chaque défaite risque de pousser Tom Coughlin un peu plus vers la sortie

Pour être plus précis je dirais chaque défaite causée par un manque d’investissement de la part des joueurs risque de mettre fin à la carrière de Coughlin chez les Giants.

En tant que fans on aime croire que si notre équipe fait de son mieux alors elle imbattable mais ce n’est pas tout le temps cas. Parfois les équipes essayent, font de leur mieux mais perdent.

Aujourd’hui les Giants ne donnent pas l’impression de jouer à 100% et c’est comme ça depuis les 2 derniers matchs de la saison 2009. Il y a eu un petit saut d’orgueil pour le match d’inauguration du nouveau stade mais après ils en sont revenu au stade d’équipe sans âme, sans volonté de gagner.

Que faire dans ce genre de situation? On ne peut pas virer tous les joueurs pour en prendre des plus motivés donc cela retombe sur les épaules du head coach dont le métier et de motiver ses troupes, de les encadrer, de leur donner les moyens de gagner. Depuis la 6e semaine de la saison 2009, on n’a plus vu ça chez les Giants et en 14 matchs (entre 2009 et 2010) les Gmen n’ont gagné que 4 fois.

Est ce que Tom Coughlin est sur le point de se faire limoger en ce moment? Non. Est ce qu’il pourrait se faire virer en fin de saison? Tout dépend des résultats de l’équipe pour les 13 matchs à venir.

Coach Coughlin a fait du très bon travail depuis qu’il est arrivé en 2004. La saison 2007 a donné lieu à des unes de journaux réclamant son licenciement et il a obtenu une victoire au Super Bowl contre une équipe invaincue. En 2008, les Gmen ont une excellente saison mais terminent sur une très mauvaise note en playoff: on met ça sur le compte du fiasco Plaxico Burress. En 2009, Big Blue n’a plus le même coordinateur défensif et les nombreuses blessures coûtent cher aux Giants: Bill Sheridan est viré et John Mara s’énerve.

Nous voilà en 2010: Perry Fewell arrive avec un système qui est censé aider Big Blue, des joueurs comme Chris Canty, Kenny Phillips et Michael Boley sont en forme et l’addition d’Antrel Rolle et Keith Bulluck en réjoui plus d’un.

Mais voilà, les résultats ne sont pas là: on se fait aplatir par les RB de la pire attaque à la course de la ligue, des joueurs s’énervent sur la touche, d’autres critiquent le manque de leadership et on offre la victoire à une équipe à notre portée.

La rumeur de Bill Cowher à New York prend du volume et certains voient déjà Tom Coughlin partir. Sauf que Tom Coughlin ne sera pas viré en cours de saison, ce n’est pas dans la mentalité du front office de Big Blue. De plus John Mara a exprimé à nouveau toute la confiance qu’il avait en Coughlin.

Cependant, si les Giants continuent à perdre sans avoir donné de leur meilleur, attendez vous à ce que le ton change au sein des bureaux d’East Rutherford.

13 matchs, 13 raisons de prouver à Mara si il a eu tort ou raison d’avoir confiance en Coughlin.